• mar : 20 : 2012 - Les anomalies dentaires
  • mar : 3 : 2012 - CAT devant un diabetique
  • mar : 1 : 2012 - Radiotherapie et cavite buccale
  • fév : 23 : 2012 - Le diagnostic en oc
  • fév : 21 : 2012 - La nécrose pulpaire

Archive pour ‘Faculté de Chirurgie Dentaire’ Categorie

Tweet 1-Terminologie : La nécrose pulpaire est la mortification de la pulpe s’accompagnant de sa destruction, elle peut être partielle ou totale On distingue 2 formes principales : -         la nécrobiose : dite aussi nécrose de coagulation : c’est la nécrose aseptique de la pulpe -         la nécrose totale septique : dite aussi nécrose de liquéfaction dite aussi gangrène pulpaire la gangrène pulpaire est dite ouverte lorsqu’il existe après trépanation spontané une communication entre  la chambre pulpaire et le milieu buccale Dans le cas contraire   Read More ...

Tweet  I.  Introduction : Les dents temporaires ou « dents de lait » toutes comme les dents définitives, peuvent se carier dont le processus peut débuter dès l’apparition des dents dans la bouche de bébé si les conditions se trouvent réunies. Les dents temporaires, même si leur durée de vie est limitée, sont indispensables au développement de l’enfant, tant pour aider à la mise en places des dents permanentes que pour l’acquisition des fonctions   Read More ...

Tweet I. Définition : La récidive post-thérapeutique correspond à l’apparition de malpositions ou de mal occlusions reproduisant à un degré plus ou moins marqué, les anomalies initiales ou n’ayant pas de rapport avec celles-ci. La récidive peut être totale Ou partielle : -      dentaire   (ex: récidive d’une rotation) -      alvéolaire (ex: récidive d’une supraclusion) -      squelettique (ex: récidive du traitement d’une prognathie inférieure). Elle s’observe plus ou moins longtemps après la contention,   Read More ...

Tweet I. Généralités : -Définition : La période de « contention » correspond  à la phase thérapeutique finale d’un traitement  d’orthodontie. Elle est destinée à maintenir ou parfaire les résultats obtenus et à éviter la récidive des  anomalies. Elle se situe à la fin du traitement actif,  lorsque le praticien considère qu’il a atteint les objectifs recherchés ; le seul critère de réussite à  long terme d’un traitement orthodontique étant  la   Read More ...

Tweet 1. Introduction Comme tous les organes, les dents se forment à partir d’ébauches embryonnaires. L’histogenèse dentaire proprement dite ou odontogenèse regroupe des phénomènes de mise en place cellulaire et tissulaire. Elle est précédée par des stades d’initiation au cours desquels on observe successivement: 1/ des migrations cellulaires dans le territoire présomptif des futures arcades dentaires 2/ des stades de multiplication cellulaires 3/ des regroupements épithelio-mésenchymateux qui aboutiront à l’individualisation   Read More ...

Tweet 1- Introduction : La réussite de l’analgésie intra-orale conditionne le bon déroulement des différents actes thérapeutiques, celle-ci dépend de nombreux facteurs tels le patient lui-même, son terrain, l’acte à réaliser et le choix de la technique. 2- Définition : C’est la suppression transitoire et réversible de la sensibilité dans un territoire donné par un blocage de toute transmission nerveuse. - elle peut être locale, si le produit anesthésique est porté sur les   Read More ...

Tweet L’articulation  temporo-mandibulaire  est  une  articulation  paire  qui  unit  la  mandibule  à  l’os temporal, les deux articulations fonctionnent en synergie et permettent les mouvements de la mandibule par rapport au crâne. Elles offrent plusieurs fonctions : la mastication la déglutition la phonation le bâillement 1- surfaces articulaires : Condyle et cavité glénoïde du temporal : Le condyle du temporal est une saillie à peu prés transversale, convexe d’avant en arrière, et   Read More ...

Tweet Les tumeurs épithélio-conjonctives (Tumeurs mixtes): Ce sont des tumeurs qui renferment du tissu épithélial et conjonctif dans des rapports variables dans la même tumeur. 1.Adénome pléomorphe (adénome polymorphe): C’est une tumeur bénigne des glandes salivaires, c’est la tumeur la plus fréquente. Siège : le plus souvent, palais dur et mou, la lèvre supérieure et le reste de la muqueuse buccale, glandes accessoires. Clinique : touche les deux sexes entre   Read More ...

Tweet Il en existe de nombreuse variétés, mais ces lésions sont relativement peu fréquentes, elles se divisent en T.B. du tissu conjonctif commun. T.B. du tissu conjonctif différencié. 1.    Fibrome : Il s’agit de tumeurs bénignes difficiles à différencier de simples hyperplasies fibro-épithéliales, il a pour origine le tissu conjonctif. Siège : souvent sur la muqueuse jugale, les gencives, les lèvres, la langue et le palais. Etiologie : la plupart   Read More ...

Tweet Les tumeurs bénignes de la muqueuse buccale peuvent être classées comme suit : Tumeurs épithéliales / T. conjonctives / T. mixtes épithélio-conjonctives. Tumeurs Epithéliales 1.Epulis : Définition : étymologiquement, l’épulis est une lésion qui a pour siège la surface des gencives, cliniquement définie comme une pseudo-tumeur bénigne hyperplasique circonscrite des gencives. Etiologie : peut-être locale ou générale ; •    Locales, irritation locale bactérienne (plaque bactérienne), épine irritative dentaire ou   Read More ...

Video du mois

Partenaires

  • MedeSpace
  • Google Medical
  • Ma santé
  • ZNsoft
  • Sites medicaux

  • Derniers commentaires

  • Catégories