• mar : 20 : 2012 - Les anomalies dentaires
  • mar : 3 : 2012 - CAT devant un diabetique
  • mar : 1 : 2012 - Radiotherapie et cavite buccale
  • fév : 23 : 2012 - Le diagnostic en oc
  • fév : 21 : 2012 - La nécrose pulpaire
Print Friendly

Les forces extra buccales

  1. I.    Introduction :

 

Les caractéristiques essentielles de l’orthopédie dento-faciale est de s’appliquer à

des sujets en pleine croissance,pour cela un choix des dispositifs appropriés dont les Forces extra buccales présentent une part assez importante, étant  nécessaire.

 

  1. II.    Généralités :

 

A. Définition:

 

Les forces extra buccales sont représentées par des  dispositifs prenants leurs points d’appui hors de la cavité buccale; ces dispositifs sont constitués:

 

-  D’un casque ou d’une bande cervicale permettant un appui péri crânien.

-  D’un arc facial soudé ou non à l’arc interne qui transmet la force élastique de la traction orienter

 

B. La thérapeutique orthopédique:

 

C’est la correction des décalages squelettiques repose sur les possibilités d’action orthopédique des dispositifs utilisés grâce à la stimulation ou au freinage de la croissance maxillomandibulaire

 

C. Thérapeutique et croissance de la base du crâne :

 

- Selon l’ancienne conception américaine du faciale pattern édictée dans les années 1940, la croissance craniofaciale était prédéterminée dés la naissance par la donne génétique et ne pouvait en aucun cas être modifiée par des appareils orthopédiques.

- Les travaux de LEBOURG, CAUHEPE, et de DELAIRE ont montré la fausseté de ces théories  initiales.

- Chaque pièce du puzzle craniofaciale est étroitement dépendante de sa  voisine et que, de ce fait, toute action thérapeutique a des répercussions sur l’ensemble de l’équilibre cranio-cervico-faciale .

- Donc les traitements orthopédiques se sont affinés et permettent maintenant de corriger de nombreuses anomalies squelettiques de l’enfant.

 

  1.             D.        Principes généraux :

 

-      Nécessitent une excellente coopération du patient.

-      Doivent être instituées au moment de la croissance.

-      Peuvent être utilisées seules ou avec d’autre dispositifs intra ou extra buccale.

-      Permettent des modifications squelettiques.

-      Permettent des modifications dentaires.

-      Elles renforcent l’ancrage selon les besoins mécaniques du traitement.

 

III. Forces extra orales sur bague :

 

A. Définition :

 

Dispositifs mécaniques comportant un ancrage:l’appui péri crânien

Un point d’application interne:des bagues placées le plus souvent au niveau des première molaire  supérieure

Cet appareillage permet d’exercer une force  intermittente à direction antéropostérieure sur les molaires, sans prendre appui sur les dents antérieure.

 

B. Description :

 

-      Deux bagues molaires

-      Deux tubes molaires

-      l’arc facial

Branche interne:

-      Branche externe:

Court

Moyen

Long

-      Un élément moteur

 

 

 

 

 

 

-      l’ancrage externe :

 

B. Effets des F E O sur  bagues :

 

1)      Effets orthodontiques:

 

-      Les molaires supérieures qui supportent les forces sont assimilées à un solide dont le déplacement est conditionné par:

  • L’intensité
  • Le point d’application
  • La direction de la force exercée

-      GOULD a montré schématiquement l’importance de ses 3 facteurs qui Peuvent produire:

  • Une translation pure si la force passe par le RC
  • Une translation avec rotation lorsque  la force ne passe pas par le RC.

Cette force  de rotation est exprimée par un moment.

M= F*D

Ce moment est égal à la force multipliée par sa distance au RC.

 

            Dans  le sens sagittal:

  • Un mouvement distal :

 

Distalage avec rotation

Dans le sens vertical:

 

-      Égression

-      Ingression

          Dans le sens transversal:

 

-  Une version corono-vestibulaire avec un arc d’expansion :

-  Une version corono-linguale avec un arc de contraction

-  Une rotation disto-palatine des molaires

 

D. Les possibilités d’utilisation:

 

Il faut tenir compte de :

-      l’importance anatomique de la dent et de la courbe de spee

-      Les tissus mous

-      Les deuxièmes et troisièmes molaires

 

E.Les indications des F E O  orientées:

             Traction haute:

 

-  Intrusion des molaires

-      Action distalante presque nulles

-      Modification de la croissance du maxillaire  supérieur

-      Rotation antérieure de la mandibule

-      Augmentation de l’ancrage

-      Indiqué dans le cas de classe I open Bite avec béance

-      Dans le cas de classe II à excès vertical antérieur

Traction horizontale:

 

-      Action distalante

-                      Indiqué dans le de classe I Normo bite pour maintenir l’ancrage

-      Classe II et classe III normobite

-      Pour corriger les rapports molaire de classe II et maintenir l’ancrage

-                      Recul des molaires sans changer la déviation

 

              Traction oblique

 

-      Même effets que la présidente mais supprime le risque d’égression

-      Pour préserver la  déviation.

 

Traction basse:

 

-      Égression des molaires

-      Mouvement distal des molaires

-                      Freinage de la croissance maxillaire

-      Augmentation de l’ancrage molaire

-      Indiqué dans le cas de classe II et classe III Normobite

-      Corriger les rapports molaires

-                      Recul des molaires sans changer la  déviation

  1. F.  Modalités pratiques:

 

  1. Intensité et durée du traitement:

 

-  Les auteurs sont d’accord pour distinguer des forces lourdes

-  Forces légères:180 mg à 350mg permettant un maintient des molaires

-  Forces lourdes : 1kg à 1.5kg et plus peuvent produire des changements orthopédiques

 

  1. Port du dispositif:

« Il recommandé de faire agir les F E O de 12h-14h/jour »

- Le port est nocturne la durée d’application de la force dépend des objectifs de traitement allant d’un simple blocage ou un distalage.

 

  1. IV.    Les F E O sur  gouttière :

 

Définition :

 

Appareillage utilisant des FEO dont l’action est répartie  sur l’ensemble de la denture.Il s’agit  d’un dispositif à mode d’action orthopédique, permettant d’appliquer des forces lourdes intermittentes, à direction antéropostérieure.

Description:

Les effets des F E O

-      Traction basse

-      Traction moyenne

-      Traction haute

Les indications :

 

  1. A.   Au maxillaire:

 

Cas de classe II  division I sans DDM avec type de croissance moyen ou horizontal, profil convexe et recouvrement incisif moyen ou diminué, en denture mixte stable.

 

  1. B.   A la mandibule:

 

Cas de classe III avec pro glissement, sans brachygnatie maxillaire et sans DDM postérieure et inférieure.

 

Les contres indications:

 

-      Face longue ++;

-      DDM postérieure

-      Disto-version initiale  des premières molaires

-      Supraclusion incisive inférieure

 

Port du dispositif:

 

-      Les forces exercées peuvent atteindre 1kg

-      Le port doit être le plus fréquent possible: 13hà14h/24h

-      Faire un test de six mois pour apprécier la coopération de l’enfant, si le test est positif l’action doit se poursuivre au plus 12à15 mois

-      Contrôler toutes les six semaines

 

  1. V.    Les  FEO sur activateur :

 

Définition :

 

APPARIEGE ORTHOPEDIQUE MIXTE COMPORTANT UN DISPOSITIF DE TYPE ACTIVATEUR ET UNE FORCE EXTRA BUCCALE CONJOINTE

 

Les effets des FEO sur activateur:

 

a)  Effets orthopédiques:

 

A.Au maxillaire:

 

-      Recul significatif du point A

-  Contrôle du  plan palatin

-  Stabilité verticale du point ENA

-  Pas de modification de plan d’occlusion

-  Réduction importante de la convexité

 

  1. A.   A la mandibule:

 

-      Pas d’augmentation de la croissance mandibulaire

-      Pas de bascule du plan mandibulaire

-      Pas de modification de l’axe facial de RICKETTS

b)  Effets orthodontiques:

 

-  Recul important  de l’incisive supérieure

- Recul significatif de la première molaire

- Amélioré ou corrigé le surplomb incisif

- Réduction de recouvrement incisif

- Contrôle de sens vertical

 

c)  Effets au niveau du profil:

 

-                      Recul de la lèvre supérieure

-                      Amélioration de l’éversion de la lèvre inférieure

 

Indications:

 

-  Classe II squelettique, par promaxillie

-  Supracclusion associée

-  Types de croissance  variés

 

Contre indications:

 

-  Rétromandibulie marquée

-  Ventilation buccale pathologique

 

VI.MASQUE DE DELAIRE

 

Définition :

 

C’est un dispositif orthopédique comportant deux points d’appui sur  le front et sur le menton

Il permet d’appliquer des forces orthopédiques lourdes et intermittentes à direction postéro antérieure

Effets orthopédiques:

 

-      Effet de tiroir au maxillaire, la base alvéolaire glisse antérieurement sur sa base osseuse

-      Disjonction de la suture maxillo -palatine transversale

-      Si le réglage est défectueux, bascule  du maxillaire  vert le bas qui entraîne une rotation postérieure de la mandibule

 

 

Effets orthodontiques :

 

Vestibulo-version des incisives supérieures

 

 

Indication :

 

-      Traitement des brachygnathies maxillaires ou des rétromaxillies

-   Traitement des séquelles des fentes labio-maxillaires

 

Port et durée de traitement :

 

-      Utilisés en denture temporaire, en denture mixte stable et en denture adulte jeune.

-      La correction des anomalies maxillaires est obtenue entre trois mois et un an.

  1. VII.    La fronde occipito-mentonnière :

 

Définition :

 

Dispositif extra buccal destiné à exercer une pression antéro-postérieure ou verticale sur le menton, d’application très précoce

 

Description:

fronde horizontale:

 

-      Les crochets de la fronde doivent être situés latéralement et horizontalement à la hauteur du pogonion cutané

-      La traction élastique sera horizontale

-      Utilisée dans les cas de classe III deep bite

-      contre indication majeure : open bite

 

Fronde oblique:

 

-      Les crochets  de la mentonnière doivent –être situes latéralement et obligatoirement en direction du gnathion

-      La traction sera oblique

-      Elle sera indiquée pour combattre les effets mécaniques de l’ouverture de l’articulé par des élastiques intermaxillaires des cas squelettique à tendance ou en excès verticale (open bite)

Elle freine la croissance mandibulaire Fronde verticale:

 

Les crochets doivent être  situés  verticalement sous la  symphyse mentonnière  latéralement

La traction élastique sera verticale passant   par les molaires

Indiction: classe I ou classe II d’excès vertical  antérieur

 

Intensité et  durée de port:

 

La force exercée est  initialement: 150à300g

Progressivement:500g

Le port  est de12à14heure/jour-6moi au maximum

 

  1. VIII.    Les inconvénients des F  E B:

 

-      Les F E B  sont très difficiles à faire accepter par les patients

-      Son confort et sa coopération sont très sollicités

-      Les  pressions et tentions  suturales péri crâniennes sont parfois génératrices de troubles  d développement

-      Les appuis péri crâniens seraient moins justifiés à l’heure des nouvelles technologies et des nouveaux matériaux

-      La mise en œuvre de forces orthodontiques importante peut créer des effets iatrogènes sur le ligament dentoalvéolaire, puis secondairement  sur la morphologie radiculaire

 

  1. IX.        Conclusion:

 

Les forces extra- buccales ont une action orthopédique sur les deux arcades ainsi que l’ensemble de la face.

Cependant leurs utilisations nécessitent une étude approfondie des données cliniques de la biomécanique des dispositifs, des effets, des indications et des contre indications.

 

 

 

 

Leave a Reply


Video du mois

Partenaires

  • MedeSpace
  • Google Medical
  • Ma santé
  • ZNsoft