Les facultes medicales

Cours de médecine, pharmacie et chirurgie dentaire

  • RSS
  • Delicious
  • Digg
  • Facebook
  • Twitter

Les points et les plans

 

 

I. Définition : Technique d’interprétation d’un céphalogramme, destinée à servir de guide pour l’élaboration du diagnostic et du plan de traitement. Elles servent à préciser les relations des structures osseuses, les relations dento-alvéolaires et dento-dentaires, dans le sens antéro-postérieure essentiellement. II. les points : On différencie des points osseux et des points cutanés ; des points médians (m) et des points latéraux (1) (droit et gauche) ; des points osseux (o) et des points construits (c). La lettre « o ». indique un point osseux, repérable sur crâne sec    

 

Les points osseux :

-Basion, Ba  : point le plus inférieur et plus antérieur du trou occipital (foramen magnum En cas de difficulté de repérage, ce point peut être situé approximativement à l’aplomb de l’apophyse odontoïde de l’axis  -Sellion, S  : centre de l’image de la selle turcique, déterminé par inspection, sans tenir compte des apophyses clinoïdes.

Nasion, Na  : point le plus antérieur de la suture naso-frontale. Si la suture est encore ouverte, prendre le point le plus supérieur, au niveau du frontal. -Opisthion, Op  : Point le plus postérieur du trou occipital — difficile à repérer. Points déterminant le plan de Francfort : Orbital, Or : également appelé point sous-orbitaire. C’est le point le plus inférieur de l’image du rebord orbitaire. S’il existe deux images visibles des orbites droite et gauche, ce point est déterminé à égale distance des deux rebords inférieurs droit et gauche.

– Porion céphalométrique, Po : Sommet de l’olive auriculaire, c’est-à-dire 4 mm au-dessus du centre de l’olive. -Porion osseux : Point correspondant au point le plus supérieur du canal auditif externe (C. A. E.)  Qui se confond rarement avec l’image des  olives. Au niveau du maxillaire supérieur : – Épine nasale antérieure, E. N. A.  : point le plus antérieur de l’épine nasale antérieure, à l’extrémité du palais secondaire. -Épine nasale postérieure, E. N. P.  : Point le plus postérieur de l’épine nasale postérieure, à l’extrémité du palais secondaire. –Point A : point le plus postérieur de la concavité formée par la corticale alvéolaire externe, au niveau incisif. Au niveau de la mandibule : Articulaire. Ar  : point construit à l’intersection de la face exocrânienne du basi-occipital et du bord postérieur du condyle mandibulaire. – Gonion, Go  : point construit, à l’intersection de la bissectrice de l’angle formé par le bord postérieur de la branche montante et le plan mandibulaire, avec l’angle mandibulaire. -Menton, Me : point le plus inférieur de la corticale symphysaire. -Pogonion, Po: point le plus antérieur de la corticale symphysaire antérieure. Il est déterminé par balayage, à partir du point Nasion. -Gnathion : point construit à l’intersection de la bissectrice de l’angle formé par le plan facial (Na-Pog) et le plan mandibulaire de Downs avec la symphyse. -Point B: point le plus postérieur de la concavité formée par la corticale alvéolaire externe, au niveau incisif. Il se situe, en moyenne, au niveau de l’apex de l’incisive inférieure.


Les points cutanés : -Point sous-nasal  : point de jonction entre la lèvre et le nez. -Sillon labial supérieur: point le plus postérieur de la lèvre supérieure (au milieu de la ligne unissant le point sous-nasal et le point le plus antérieur de la lèvre supérieure). – Sillon labial inférieur: point le plus postérieur de la concavité, situé entre lèvre inférieure et symphyse. – Stomion. Sto: point à la jonction des lèvres supérieures et inférieures ou point le plus inférieur de la lèvre supérieure, en cas d’inocclusion labiale. -Pogonion cutané  : point le plus antérieur de la symphyse cutanée. Importance de ce point dans l’estimation de la convexité cutanée. – Nasion cutané: point le plus postérieur de l’ensellure nasale, en regard du Nasion osseux

III.Les lignes et les plans :

a) Plan d’orientation :

– plan sagittal médian ; *plan de Francfort céphalométrique, Po-Or.

b) Lignes ou plans de référence :  S N/Francfort céphalométrique-Francfort anthropologique.

c) Autres plans : -plan facial : Na-Pog ; – axe Y (S-Gn) : donne la direction générale de la croissance ; – plan mandibulaire de Downs, déterminé par le point Menton et une tangente à la convexité antérieure au Gonion ; – plan bispinal (ENA-ENP) : correspond à la surface nasale du palais osseux ; – plan dentaire A-Pog ; il tient compte de la position relative des deux maxillaires. Axes incisifs supérieur et inférieur, correspondant au grand axe des incisives centrales. On utilise, en général, la dent la plus vestibulée. Il peut être utile de noter au niveau des incisives supérieures, l’angle couronne-racine. -plan d’occlusion de Ricketts : déterminé parle plan de recouvrement des cuspides vestibulaires des molaires et prémolaires, sans tenir compte des rapports incisifs. Il permet de préciser où se situe la supraclusion (ou l’infraclusion) au niveau incisif; – ligne Na-Ba (plan de superposition).

Print Friendly

One Response so far.

  1. nouha dit :

    je vous remercie pour le tracé mais il y a des point et des plans qui manquent ex: point bolton;basion id infra dental………


Popular Posts

LES TRAUMATISMES CR

LES TRAUMATISMES CRANIO-ENCEPHALIQUES       I-INTRODUCTION : Les traumatismes cranio-encéphaliques "TCE" sont en général les ...

EMBOLIE PULMONAIRE

EMBOLIE PULMONAIRE       1 - DEFINITION L’embolie pulmonaire (EP) caractérise l’obstruction totale ou ...

LA SCLEROSE EN PLAQU

LA SCLEROSE EN PLAQUE   I-DEFINITION :  La sclérose en plaque "SEP" est une ...

L'EXAMEN CLINIQUE EN

L'EXAMEN CLINIQUE EN PSYCHIATRIE               I-INTRODUCTION : La psychiatrie est une discipline médicale ...

Les ostéites des ma

  Les ostéites des maxillaires     I. Définition :   L’ostéite est un processus ...

Sponsors