Pseudo:    Mot de passe:   
center-left.png center-right.png
American Journal GPMD
Santé Magazine
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Derniers Articles
  • Apnées du sommeil - Complicatio...

    mercredi 28. octobre 2015

    Fibrillation auriculaire

  • Asthme - Activités physiques - HRB

    samedi 19. septembre 2015

    L\'entrainement en aérobie diminue l\'hyperréactivité bronchique (HRB) et l\'inflammation systémique chez les patients souffrant d\'asthme modéré à sévère: un essai randomisé contrôlé.

  • Aliments épicés et Mortalité

    samedi 15. août 2015

    Consommation d\'aliments épicés et mortalité toutes causes et spécifiques: une étude de cohorte basée sur la population.

  • Tabagisme passif - Vaisseaux - I...

    mercredi 22. juillet 2015

    Le tabagisme passif est associé à l\'inflammation vasculaire...

  • Appendicite: Chirurgie ou Antibi...

    dimanche 28. juin 2015

    Antibiothérapie versus Appendicectomie en traitement d\'une appendicite aigüe non compliquée: l\'essai clinique randomisé APPAC

  • Personnes âgées - Maison médical...

    mardi 9. juin 2015

    Qualité de l\'air intérieur, ventilation et santé respiratoire chez les résidents âgés vivant en maison médicalisée en Europe.

  • Sauna - Complications

    jeudi 23. avril 2015

    Association entre sauna accidents cardiovasculaires fatals et mortalité toutes causes

  • Cyclisme - Bénéfices cardiovascu...

    jeudi 12. mars 2015

    Associations dose-réponse entre une activité cycliste et le risque d\'hypertension artérielle (HTA)

  • Grippe - Infection - Immunité - ...

    lundi 2. mars 2015

    Longévité et déterminants de l\'immunité humorale protectrice après infection grippale pandémique.

  • BIE OLIE Adolescents

    dimanche 15. février 2015

    Prévalence de la bronchoconstriction induite par l’exercice (BIE) et de l’obstruction laryngée induite par l’exercice (OLIE) dans une population générale d’adolescents.

blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Photothèque
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Derniers commentaires
Actualités
Une nouvelle session ...
[youtube]jHKASzcm1lw[/...
@maggy Le score de Mac...
C est bien de nous inf...
C'est trop génial! j' ...
Articles
bjr afin de finaliser ...
J'arrive po à le telec...
Voilà encore un autre ...
Les ratios obtenus apr...
donc pas de viagra
Photos
C est une complication...
y a pas d'explication....
quelle est la conduite...
je pense que la chalaz...
l'indicatio à cette t...
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Sondage
Vous préférez les formations MedeSpace





Vous devez être connecté(e) pour voter.
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Utilisateurs en ligne
bullet.gif Invités en ligne : 263

bullet.gif Membres en ligne : 0

bullet.gif Membres enregistrés : 5,082
bullet.gif Membre le plus récent : abderahmene
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Prise en charge de la femme enceinte en Odontostomatologie

-L'épulis gravidique

C'est une tumeur bénigne hyperplasique, apparaissant en général au cours du 3ème mois. Elle se présente sous la forme d'une hyperplasie gingivale, d'aspect rouge, souvent nodulaire ou ulcéreuse et pédiculée, localisée préférentiellement dans les espaces inter proximaux au niveau des incisives mandibulaires.

Elle disparaît spontanément après l'accouchement .

Son exérèse chirurgicale est envisagée quand celle-ci interfère sur la mastication ou lorsqu'elle gêne le brossage.
-Les parodontites et leurs possibles répercutions systémiques.
Le groupe de travail de l'ANAES (Agence Nationale d'Accréditation et d'Evaluation en Santé) sur les parodontopathies recommande une surveillance particulière des femmes enceintes (accord professionnel). Selon eux, la découverte d'une parodontite nécessite la prise en charge et une surveillance obstétricale accrue car la maladie parodontale semble significativement associée à un risque de prématurité : naissance avant la 37ème semaine de gestation d'un nouveau né d'un poids inférieur à 2,5 kg.

Armitage GC recommande de dépister une parodontite avant toute grossesse. Si ce dépistage intervient en cours de celle-ci, seul un traitement a minima pourra être entrepris, Lopez NJ et al.

4- Grossesse et les lésions dentaires

-Les caries
" Un enfant , une dent "
Cette croyance s'explique par la modification du comportement alimentaire des futures mamans dont le régime devient parfois particulièrement cariogène.
Du fait de la survenue fréquente de nausées et de vomissements, certaines femmes sont contraintes à fragmenter au maximum leur alimentation. Ces comportements sont à l'origine d'une activité carieuse accrue.
De plus, la présence d'une gingivite responsable de gingivorragies au cours du brossage entraîne fréquemment une inadéquation de l'hygiène, ce qui aggrave le phénomène.
-Les érosions
La dissolution des tissus minéralisés est liée à l'attaque acide provoquée par les vomissements observés lors du 1er trimestre et aussi lors de reflux gastro-œsophagiens occasionnés par l'augmentation de la pression intra abdominale.

Le praticien doit conseiller :

• d'éviter tout brossage après un vomissement ou un reflux,
• de réaliser un rinçage à l'aide d'une solution à base de bicarbonate de sodium ou à défaut avec de l'eau courante,
• d'éliminer de l'alimentation les aliments trop acides afin de tamponner le pH.

La réalisation de gouttières de protection (mise en place avant le vomissement), de fluoration (assurant la reminéralisation des structures dentaires) peut être envisagée.
-Salivation excessive

Certaines femmes enceintes souffrent d'hypersialhorée qui les amène à consulter. Il n'existe pas à l'heure actuelle d'explication de ce phénomène, ni de véritable traitement.

5-Grossesse et soins bucco-dentaires

La période située entre le quatrième et le huitième mois est considérée comme la plus propice aux soins bucco-dentaires.
Les seuls soins invasifs réalisés sont les soins d'urgence, les traitements envisagés ont pour objet la maîtrise des pathologies infectieuses ou douloureuses évolutives ou risquant de le devenir.

Les traitements complexes (soins multiples - chirurgie - prothèses etc…) sont de préférence reportés après la naissance à la fois pour des raisons pratiques et pour des raisons techniques.

La réalisation de restaurations à l'amalgame ou leur dépose n'est pas souhaitable durant la grossesse (avis du Conseil Supérieur d'Hygiène Publique de France). Le mercure passe la barrière placentaire et, bien qu'aucune étude ne prouve d'effets pathogènes sur le développement fœtal, la prudence veut qu'un autre type de matériau soit utilisé à titre définitif ou transitoire.

La dépose d'amalgame doit être faite sous digue, afin de minimiser les risques d'absorption des vapeurs de mercure.
De même l'utilisation de chewing-gum doit être déconseillée chez la femme enceinte présentant de nombreuses surfaces d'amalgame.

6-Grossesse, nutrition et incidences crânio-dento-faciales

La nutrition, apporte par le passage transplacentaire, les macro-nutriments ainsi que les vitamines et les minéraux, indispensables à l'édification dento-maxillaire qui commence dés la cinquième semaine in utero.
Ä La ration protéique doit permettre l'apport des acides aminés essentiels tels que la lysine et le tryptophane. Des encombrements dentaires (croissance maxillaire retardée), des éruptions retardées, des hypoplasies, des troubles de la dentinogenèse sont observés chez les enfants souffrant de malnutrition protéino-calorique .

Ä Les glucides doivent représenter 55 % de la ration calorique. L'apport de glucides rapidement assimilés (avec un index glycémique élevé), ne doit pas dépasser 10 %.
Pour la femme enceinte, un défaut d'apport glucidique entraîne un catabolisme des protéines au détriment de leur rôle plastique. Une diminution significative du poids de naissance de l'enfant est alors observée.

Les lipides servent de transporteurs aux vitamines liposolubles A, D, E qui sont indispensables à une croissance crânio-faciale et à une odontogenèse harmonieuses.
Dans nos pays industrialisés le problème est principalement d'ordre qualitatif.

Des recherches récentes suggèrent que les maladies coronaires, l'hypertension artérielle et le diabète de type 2, prendraient leur origine lors du développement intra utérin.

D'autres chercheurs ont montré qu'une déficience nutritionnelle altère l'activité de gènes à l'origine de complications périnatales, de malformations congénitales et de maladies dans la vie de l' adulte.

Les micro-nutriments jouent un rôle essentiel dans le développement crânio-dento-facial .
Des carences maternelles en vitamine D, A, en folates et en fer sont succeptibles d'engendrer des troubles sévères du développement de l'enfant.

Les carences en vitamine D vont générer une perturbation importante de la minéralisation de l'émail et de la dentine qui présente de nombreux espaces inter globulaires, prédisposant la dent à une atteinte carieuse.
Les carences en vitamine A vont se matérialiser par une récurrence des hypoplasies et des fentes palatines.
Les carences en folates sont impliquées dans la survenue des malformations sévères du tube neural (encéphalocèle, spina bifida)

Dans les cas d'anémie ferriprive sévère, les carences en fer (hémoglobine<9g/dl), augmentent le risque de prématurité, d'hypotrophie fœtale ainsi que le risque de mortalité périnatale. Les enfants carencés en fer présentent un émail transparent et des dents beaucoup plus jaunes.
Certaines situations exposent plus à une carence : adolescence, multiparité, contraception orale et locale (dispositif intra utérin pouvant entraîner une modification du volume des menstruations), consommation de tabac et d'alcool.

le praticien peut observer en tout début de grossesse des glossites chez des femmes carencées d'où l'importance d'un examen clinique approfondi.
Pour conclure l'odontologiste se doit de dispenser des conseils d'hygiène et de diététique dans sa pratique quotidienne à tous ses patients et notamment aux femmes enceintes. En effet ces dernières sont particulièrement sensibles et attentives à tout message de prévention pour elle et leur enfant à naître.Enfin il serait souhaitable qu'un examen assorti d'une séance de motivation à l'hygiène bucco-dentaire soient systématiquement proposés aux femmes enceintes. L'amélioration de l'état de santé bucco-dentaire des femmes enceintes est aujourd'hui un enjeu de santé publique dans les pays industrialisés.

Références Bibliographiques :

Abraham - Inpijn L, Polsacheva DV, Raber Durlacker JE. The significance of endocrine factors and microorganisms in the development of gingivitis in pregnant women. Stomatologica 1996;75:15-18.
Armitage GC. Periodontal disease and pregnancy iscussion conclusions and recommendations. Ann Periodontol 2001 Dec;6(1):189-92.
Agence Nationale d'Accréditation et d'Evaluation en Santé- Parodontopathies : Diagnostic et traitement. Recommandations et Références médicales Paris : ANAES ; Mai 2002.
Bauser A - La femme enceinte au cabinet dentaire - Information médico-dentaire continue. Information Dentaire 2000 ; Janv : 1 - 12
Courcier-Soustre E - Le sillon gingivo-dentaire : les variations du taux de progestérone au cours de la grossesse viennent-elles perturber son écologie ?.Thèse 2ème cycle de Chirurgie-Dentaire, Bordeaux, 1992
L'amalgame dentaire et ses alternatives. Evaluation et gestion du risque. Conseil Supérieur d'Hygiène Public de France, Ministère du travail et des affaires sociales. Direction générale de la santé. Ed. Lavoisier, Paris 1998, pp 1-35.
Le dictionnaire VIDAL, 79ème édition, Paris 2003
Lopez NJ, Smith PC, Gutierrez J. Periodontal therapy may reduce the risk of preterm low birth weight in women with periodontal disease : a randomized controlled trial. J Periodontol:2002 Aug;73(8):911-24.
Manoutcheri D - Incidences des trois grands macro-nutriments (glucides, lipides, protides) dans l'alimentation de la femme enceinte sur le développement maxillo-bucco-dentaire de l'enfant. Le point (Société de médecine dentaire) Belgique 2001 ; 160 : 41-46
Manoutcheri D - Incidence de l'alimentation de la femme enceinte sur le développement maxillo-bucco-dentaire de l'enfant : vitamines et minéraux. Le point (Société de médecine dentaire) Belgique 2001 ; 161 : 33-39
Pertl Ch., Heinemann A., Pertl B., Lorenzoni M., Pieber D., Eskici A., Amann R. Aspects particuliers de traitement dentaire chez la patiente enceinte. Information Dentaire 2000 ; 38 : 3119-3130
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
Commentaires
#1 | Dr ghazali le avril 05 2010 12:29:54
Bonjour
merci kaiko pour cet article il est très intéressant vous avez presque tout englobé
mais je vais vous poser une question concernant l'obturation et la des-obturation d'amalgame chez une femme enceinte
et l'indication des traitements canalaires
#2 | Narimane le août 29 2010 16:06:06
Quels sont les corticoides autorisés chez la femme enceinte?
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
Publier un Commentaire
Connectez-vous pour publier un Commentaire.
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
Evaluation
L'évalutation n'est disponible que pour les membres.

Connectez-vous ou enregistrez-vous pour voter.

Aucune évaluation publiée.
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Participer sur MedeSpace
bullet Nouveaux Posts
bullet Mes récents posts
bullet Mes derniers sujets

Imprimer la page en PDF
___________________
bullet Postez une vidéo
bullet Postez un site médical
bullet Postez une Photo
bullet Postez un Article
bullet Postez une Actualité

Devenez MedeSpacien
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
MedeSpace FM
La radio Publique santé

Vous avez oublié votre mot de passe?



blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Résidanat 2015
annales pour le concours de residanat
- Numéro 01
- Numéro 02
- Numéro 03
- Numéro 04
- Numéro 05
- Numéro 06


blue-btm-left.png blue-btm-right.png
centerb-left.png centerb-right.png
center-left.png center-right.png
centerb-left.png centerb-right.png