Pseudo:    Mot de passe:   
center-left.png center-right.png
American Journal GPMD
Santé Magazine
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Derniers Articles
  • Apnées du sommeil - Complicatio...

    mercredi 28. octobre 2015

    Fibrillation auriculaire

  • Asthme - Activités physiques - HRB

    samedi 19. septembre 2015

    L\'entrainement en aérobie diminue l\'hyperréactivité bronchique (HRB) et l\'inflammation systémique chez les patients souffrant d\'asthme modéré à sévère: un essai randomisé contrôlé.

  • Aliments épicés et Mortalité

    samedi 15. août 2015

    Consommation d\'aliments épicés et mortalité toutes causes et spécifiques: une étude de cohorte basée sur la population.

  • Tabagisme passif - Vaisseaux - I...

    mercredi 22. juillet 2015

    Le tabagisme passif est associé à l\'inflammation vasculaire...

  • Appendicite: Chirurgie ou Antibi...

    dimanche 28. juin 2015

    Antibiothérapie versus Appendicectomie en traitement d\'une appendicite aigüe non compliquée: l\'essai clinique randomisé APPAC

  • Personnes âgées - Maison médical...

    mardi 9. juin 2015

    Qualité de l\'air intérieur, ventilation et santé respiratoire chez les résidents âgés vivant en maison médicalisée en Europe.

  • Sauna - Complications

    jeudi 23. avril 2015

    Association entre sauna accidents cardiovasculaires fatals et mortalité toutes causes

  • Cyclisme - Bénéfices cardiovascu...

    jeudi 12. mars 2015

    Associations dose-réponse entre une activité cycliste et le risque d\'hypertension artérielle (HTA)

  • Grippe - Infection - Immunité - ...

    lundi 2. mars 2015

    Longévité et déterminants de l\'immunité humorale protectrice après infection grippale pandémique.

  • BIE OLIE Adolescents

    dimanche 15. février 2015

    Prévalence de la bronchoconstriction induite par l’exercice (BIE) et de l’obstruction laryngée induite par l’exercice (OLIE) dans une population générale d’adolescents.

blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Photothèque
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Derniers commentaires
Actualités
Une nouvelle session ...
[youtube]jHKASzcm1lw[/...
@maggy Le score de Mac...
C est bien de nous inf...
C'est trop génial! j' ...
Articles
bjr afin de finaliser ...
J'arrive po à le telec...
Voilà encore un autre ...
Les ratios obtenus apr...
donc pas de viagra
Photos
C est une complication...
y a pas d'explication....
quelle est la conduite...
je pense que la chalaz...
l'indicatio à cette t...
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Sondage
Vous préférez les formations MedeSpace





Vous devez être connecté(e) pour voter.
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Utilisateurs en ligne
bullet.gif Invités en ligne : 172

bullet.gif Membres en ligne : 0

bullet.gif Membres enregistrés : 5,082
bullet.gif Membre le plus récent : abderahmene
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Voir le Sujet
MedeSpace.Net :: Forums des praticiens en sciences médicales :: Praticiens généralistes
 Imprimer le sujet
AVC : les femmes sont plus sévèrement touchées
slaouti
#1 Imprimer le message
Publié le 11-02-2014 22:31
Nouveau MedeSpacien


Messages : 25
Inscription : 03.07.13

i56.servimg.com/u/f56/17/56/93/09/avc10.jpg

Outre les facteurs de risque partagés avec les hommes, les femmes sont fragilisées par leur vie hormonale, rappellent les premières recommandations médicales les concernant.

L'Association américaine du cœur a dévoilé jeudi les premières recommandations sur la prévention de l'accident vasculaire cérébral chez les femmes. Comme le rappellent les auteurs de ce guide publié dans la revue scientifique Stroke, les AVC touchent aujourd'hui plus de femmes que d'hommes. Ils constituent, après le cancer, la deuxième cause de décès chez les Françaises, ainsi qu'une source majeure de handicap.

«Si les deux sexes ont des facteurs de risque en commun - comme l'âge, l'hypertension artérielle, le diabète, l'inactivité physique ou le tabac -, les femmes ont des vulnérabilités propres, pour l'essentiel liées à leur vie hormonale, qui ne sont pas toujours suffisamment prises en compte par les médecins et leurs patientes», remarque le Pr Cheryl Bushnell, auteur principal des recommandations, qui incite à dépister ces facteurs de risque typiquement féminins tout au long de la vie.
Alertes lors de la grossesse

Selon les chercheurs américains, la grossesse est un moment d'expression de ces fragilités. On sait en effet que les maladies vasculaires et métaboliques qui se déclenchent à cette occasion augmentent le risque d'AVC plus tard dans la vie. Il en est ainsi de la pré-éclampsie, qui se manifeste par un dangereux pic de la pression sanguine au troisième trimestre de la grossesse et touche 6 % des femmes enceintes.

Autres complications de la grossesse, l'hypertension gravidique et le diabète gestationnel sont également les indices d'une vulnérabilité. Selon le Pr Claire Mounier Vehier, spécialiste de l'hypertension artérielle au CHRU de Lille, «la grossesse est une loupe qui permet d'identifier les femmes à risque. Celles-ci devront être très attentives à leur santé par la suite».

Pour ces femmes, une surveillance régulière, à vie, de la tension artérielle est recommandée. L'obésité, le tabagisme, la sédentarité et le cholestérol doivent impérativement être pris en charge. C'est en effet le cumul des facteurs de risque qui augmente la probabilité de survenue d'un AVC. De même, une contraception aux œstrogènes de synthèse peut s'avérer délétère si elle est combinée à d'autres situations à risque, telles que le tabagisme et un âge supérieur à 35 ans.
Dépression, stress et migraine

Dans leurs recommandations, les chercheurs mettent également en évidence des facteurs de risque communs aux hommes et aux femmes, mais qui touchent plus sévèrement ces dernières. Première responsable de l'AVC, l'hypertension artérielle a par exemple plus de conséquences délétères chez les femmes après la ménopause. Or 75 % d'entre elles sont concernées après 60 ans. Il en est de même pour la fibrillation atriale, une anomalie du rythme cardiaque, qui est à l'origine d'accidents très sévères. L'American Heart Association recommande aux médecins généralistes de dépister cette maladie systématiquement à partir de 75 ans, par une prise de pouls éventuellement suivie d'un électrocardiogramme.

Enfin, les femmes sont plus touchées par la dépression, le stress et la migraine avec aura (une forme de céphalées accompagnées de troubles visuels), qui sont associés à une augmentation du risque d'AVC. «Ces pathologies doivent être traitées, mais les patientes concernées devront en outre être très attentives à leur hygiène de vie: ne pas fumer, manger sainement et faire de l'exercice», commente le Pr Jean-Louis Mas, chef du service de neurologie à l'hôpital Sainte-Anne, à Paris.

Membre d'un groupe de travail dédié aux femmes à l'European Stroke Organisation, le Pr Charlotte Cordonnier (CHRU de Lille) se félicite que les sociétés savantes s'emparent du sujet. «Le pronostic est aujourd'hui moins bon chez les femmes et leur qualité de vie est plus altérée que celle des hommes après un accident, souligne la neurologue. Par ailleurs, elles participent moins aux études cliniques.»

Ce coup de projecteur doit contribuer à l'éducation des femmes, espèrent les auteurs des recommandations, qui demandent aussi à ce que les spécificités féminines soient intégrées dans les scores mesurant le risque d'AVC de chaque patient.

Source: Le figaro
Edité par slaouti le 11-02-2014 22:34
 
http://siham-slaouti.docvadis.fr
slaouti
#2 Imprimer le message
Publié le 16-02-2014 14:24
Nouveau MedeSpacien


Messages : 25
Inscription : 03.07.13

Les veines et les artères
i56.servimg.com/u/f56/17/56/93/09/aetv110.jpg
Cliquez sur l'image pour l'agrandir.
Edité par slaouti le 16-02-2014 14:26
 
http://siham-slaouti.docvadis.fr
slaouti
#3 Imprimer le message
Publié le 16-02-2014 21:26
Nouveau MedeSpacien


Messages : 25
Inscription : 03.07.13

LES VEINES ET LES ARTERES
i56.servimg.com/u/f56/17/56/93/09/les_ve10.jpg
Cliquez sur l'image pour l'agrandir.
 
http://siham-slaouti.docvadis.fr
slaouti
#4 Imprimer le message
Publié le 19-04-2014 10:45
Nouveau MedeSpacien


Messages : 25
Inscription : 03.07.13

Que se passe-t-il quand on fait un AVC ?
Au cours d’un AVC, l’interruption brutale de l’irrigation sanguine dans
une région du cerveau provoque une souffrance des cellules cérébra-
les. Celles-ci vont manquer de l’oxygène et des éléments nutritifs dont
elles ont besoin et qui sont apportés normalement par le sang. Ces
dommages sont responsables de symptômes qui varient selon la ré-
gion du cerveau atteinte.
slaouti a joint ce fichier :
accidents_vasculaires_cerebraux.pdf
 
http://siham-slaouti.docvadis.fr
Aller vers le forum :
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Participer sur MedeSpace
bullet Nouveaux Posts
bullet Mes récents posts
bullet Mes derniers sujets

Imprimer la page en PDF
___________________
bullet Postez une vidéo
bullet Postez un site médical
bullet Postez une Photo
bullet Postez un Article
bullet Postez une Actualité

Devenez MedeSpacien
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
MedeSpace FM
La radio Publique santé

Vous avez oublié votre mot de passe?



blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Résidanat 2015
annales pour le concours de residanat
- Numéro 01
- Numéro 02
- Numéro 03
- Numéro 04
- Numéro 05
- Numéro 06


blue-btm-left.png blue-btm-right.png
centerb-left.png centerb-right.png
center-left.png center-right.png
centerb-left.png centerb-right.png