Pseudo:    Mot de passe:   
center-left.png center-right.png
American Journal GPMD
Santé Magazine
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Derniers Articles
  • Apnées du sommeil - Complicatio...

    mercredi 28. octobre 2015

    Fibrillation auriculaire

  • Asthme - Activités physiques - HRB

    samedi 19. septembre 2015

    L\'entrainement en aérobie diminue l\'hyperréactivité bronchique (HRB) et l\'inflammation systémique chez les patients souffrant d\'asthme modéré à sévère: un essai randomisé contrôlé.

  • Aliments épicés et Mortalité

    samedi 15. août 2015

    Consommation d\'aliments épicés et mortalité toutes causes et spécifiques: une étude de cohorte basée sur la population.

  • Tabagisme passif - Vaisseaux - I...

    mercredi 22. juillet 2015

    Le tabagisme passif est associé à l\'inflammation vasculaire...

  • Appendicite: Chirurgie ou Antibi...

    dimanche 28. juin 2015

    Antibiothérapie versus Appendicectomie en traitement d\'une appendicite aigüe non compliquée: l\'essai clinique randomisé APPAC

  • Personnes âgées - Maison médical...

    mardi 9. juin 2015

    Qualité de l\'air intérieur, ventilation et santé respiratoire chez les résidents âgés vivant en maison médicalisée en Europe.

  • Sauna - Complications

    jeudi 23. avril 2015

    Association entre sauna accidents cardiovasculaires fatals et mortalité toutes causes

  • Cyclisme - Bénéfices cardiovascu...

    jeudi 12. mars 2015

    Associations dose-réponse entre une activité cycliste et le risque d\'hypertension artérielle (HTA)

  • Grippe - Infection - Immunité - ...

    lundi 2. mars 2015

    Longévité et déterminants de l\'immunité humorale protectrice après infection grippale pandémique.

  • BIE OLIE Adolescents

    dimanche 15. février 2015

    Prévalence de la bronchoconstriction induite par l’exercice (BIE) et de l’obstruction laryngée induite par l’exercice (OLIE) dans une population générale d’adolescents.

blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Photothèque
Colonne vertebrale
Colonne vertebrale
Fiches d'anatomie
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Derniers commentaires
Actualités
Une nouvelle session ...
[youtube]jHKASzcm1lw[/...
@maggy Le score de Mac...
C est bien de nous inf...
C'est trop génial! j' ...
Articles
bjr afin de finaliser ...
J'arrive po à le telec...
Voilà encore un autre ...
Les ratios obtenus apr...
donc pas de viagra
Photos
C est une complication...
y a pas d'explication....
quelle est la conduite...
je pense que la chalaz...
l'indicatio à cette t...
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Sondage
Vous préférez les formations MedeSpace





Vous devez être connecté(e) pour voter.
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Utilisateurs en ligne
bullet.gif Invités en ligne : 386

bullet.gif Membres en ligne : 0

bullet.gif Membres enregistrés : 5,082
bullet.gif Membre le plus récent : abderahmene
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Voir le Sujet
MedeSpace.Net :: Etudiants en Sciences Médicales :: Etudiants en premier cycle
 Imprimer le sujet
Les Médocs sous la Loupe
La Pharmacienne
#1 Imprimer le message
Publié le 01-06-2009 00:07
Avatar du Membre

MedeSpacien rédacteur


Messages : 8494
Inscription : 26.10.08

Bonjour,

Je vous propose ce topic, mon médoc.. Ou vous pouvez poster des p'tites notes et toute info utile concernant un médicament de votre choix.. Smile

Mes respects.

____________________________________________img382.imageshack.us/img382/1861/medicaments.jpg
Edité par La Pharmacienne le 09-09-2009 19:27
 
La Pharmacienne
#2 Imprimer le message
Publié le 01-06-2009 00:10
Avatar du Membre

MedeSpacien rédacteur


Messages : 8494
Inscription : 26.10.08

Vous entendez tous de la date de péremption et date limite d’utilisation d'un médoc, mais y a-t-il une différence entre les deux?


img3.imageshack.us/img3/4240/fotomedicamentsavaluats.jpg



La date de péremption s’applique à un emballage intact, non ouvert, non endommagé et seulement si les conditions de conservation spécifiées par le fabricant ont été respectées.

La date limite d’utilisation s’applique après l’ouverture du conditionnement. Par exemple : les collyres, les ampoules injectables, les antibiotiques reconstitués à partir d’une poudre, doivent être détruits dans les jours ou semaines qui suivent leur première utilisation, selon le délai précisé par le fabricant.

A vous.
Edité par La Pharmacienne le 01-06-2009 16:59
 
Dr Hannouche
#3 Imprimer le message
Publié le 25-06-2009 17:15
Avatar du Membre

MedeSpacien fidèle


Messages : 318
Inscription : 06.02.08

Le retrait du di-antalvic et tous ses génériques du marché français a été annoncé au congrès Eurocancer juin 2009 .
La raison n’a pas encore été précisée mais il a fort à parier que la balance bénéfice-risque soit en cause.

Depuis plusieurs années, l´association paracétamol-dextropropoxyphène contenue dans ce médicament inquiète certains chercheurs qui craignent qu´elle ne soit à l´origine d´intoxications mortelles.

Déjà en 2005, l'agence anglaise du médicament (MHRA) a décidé de retirer ces spécialités. En janvier 2009, un comité de spécialistes réunis par la Food and Drug Administration (FDA) s’est prononcé pour son retrait du marché suite au recensement de 65 effets indésirables graves dans la base de pharmacovigilance états-unienne en 2006 et 2007. Il s’agissait le plus souvent de troubles psychiatriques ou cardiaques, et de surdoses accidentelles.

Plusieurs pays ont déjà pris des mesures similaires.

Et pour marché Algérien ?!
INTERNAL MEDICINE
 
hammar
#4 Imprimer le message
Publié le 25-06-2009 20:18
Avatar du Membre

MedeSpacien rédacteur


Messages : 2237
Inscription : 01.09.08

BONJOUR

le di antalvic existe toujours sur le marché algérien,plusieurs formes de génériques ,et rien n'a été signaler a propos de son retrait du marché.
en 2007 ?l'un de nos maitre assistant nous a annoncer que le di_ antalvic donne plutôt des complications cardio-vascullaire,donc on devait éviter sa prescription mais vue qu'il existe encore ,on ne sait pasCool
a votre avis,continuons nous a le prescrire ou nous devons l'éviter???
et si on doit l'éviter quel medoc proposez vous??


amicalement
Edité par hammar le 25-06-2009 20:34

Chi-dentiste
 
medfun
#5 Imprimer le message
Publié le 25-06-2009 21:59
Avatar du Membre

MedeSpacien vétéran


Messages : 544
Inscription : 10.04.08

il n'y a pas de preuves justifier pour se dépaser de cet antalgique qui associé plusieurs principes actifs


img140.imageshack.us/img140/121/rsolallahzj2.gif
 
hammar
#6 Imprimer le message
Publié le 26-06-2009 20:52
Avatar du Membre

MedeSpacien rédacteur


Messages : 2237
Inscription : 01.09.08

bonsoir

pourquoi ils ont retiré ce médicament si c'était pas vraiment un truc grave?!Cool

Chi-dentiste
 
M Benatta
#7 Imprimer le message
Publié le 27-06-2009 19:22
Avatar du Membre

MedeSpacien formateur


Messages : 989
Inscription : 01.02.08

je viens de recevoir ce message sur ma boite mail
qu'en pensez vous?
L’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) a recommandé jeudi aux professionnels de santé de ne plus prescire de médicaments contenant du dextropropoxyphène (DXP) tels que le Di-Antalvic, prévoyant un retrait définitif d’ici un an. Cette recommandation intervient quelques instants après une autre recommandation en ce sens émanant de l’agence européenne du médicament (EMEA). Les génériques du Di-Antalvic sont également concernés.
Ce médicament opiacé antidouleur, le dextropropoxyphène, souvent associé au paracétamol dans le Di-Antalvic et ses génériques, devrait donc être retiré du marché. Le retrait définitif des spécialités pharmaceutiques contenant du DXP devrait intervenir «dans un délai de l’ordre d’un an, afin notamment de permettre aux professionnels de santé d’envisager la meilleure alternative antalgique pour leurs patients». L’association du DXP et du paracétamol est un anti-douleur disponible en France sur prescription médicale. Il est indiqué notamment dans le traitement des douleurs qui ne sont pas soulagées par l’aspirine, le paracétamol ou l’ibuprofène. Une trentaine de spécialités pharmaceutiques contenant cette association sont à ce jour commercialisées en France, dont le Di-Antalvic.
Cet opiacé faible peut s’accumuler dans l’organisme en particulier en cas d’insuffisance rénale et chez les patients âgés, provoquant une intoxication. «Plus de 500 jours pour la réévaluation de l’association dextropropoxyphène + paracétamol alors que les risques mortels sont connus depuis plusieurs années», s’indigne Prescrire dans son numéro de juillet, en dénonçant «les lenteurs de l’agence européenne du médicament». «Enfin!», a dit à l’AFP le Dr Bruno Toussaint, de cette revue sans publicité consacrée aux médicaments, à propos du retrait imminent du dextropropoxyphène associé au paracétamol.
En France, les centres antipoison (enquête sur 1995-2003) dénombraient 7 décès par an en France quand l’Angleterre et le Pays de Galles comptaient plus de 300 décès consécutifs à des doses non recommandées et la Suède 200 décès par an. «Même si seul 1/5e de ces morts britanniques est lié à un surdosage involontaire -les autres relevant de suicides-, 7 ça ne fait pas le compte», estime le Dr Toussaint. «Cela ressemble au nuage de Tchernobyl: les dégâts qui s’arrêtent aux frontières», lance le Dr Toussaint devant de telles différences. Il évoque notamment les personnes âgées qui éliminent moins bien et chez lesquelles des surdosages mortels de Di-antalvic échappent probablement à l’attention. Combien de décès de personnes âgées traitées par Di-Antalvic ont paru de cause naturelle ou cardiaque sans dosage sanguin du dextropropoxyphène, interroge Prescrire? «Les décès dus à cette association ne sont pas justifiables. Mieux vaut aider les patients à s’en passer, et à utiliser d’autres antalgiques, en particulier le paracétamol et si besoin le tramadol ou la codéine», dit le Dr Toussaint.
Le dextropropoxyphène a été retiré du marché en Suisse en 2003, en Suède en 2005. En Angleterre et au Pays de Galles, le retrait définitif y était programmé pour fin 2007. En janvier 2009, un comité de spécialistes réunis par la Food and Drug Administration (FDA) s’est prononcé pour son retrait du marché américain. L’Afssaps remarquait en 2005 que le dosage en paracétamol se limitait à 8g maximum par boîte, une limite inférieure à celle retenue dans les pays concernés. Contre la douleur, «il n’est pas démontré que l’association dextropropoxyphène + paracétamol soit plus efficace que le paracétamol seul», affirme M.Toussaint.
(Source AFP)
 
http://www.snmasm.com
hammar
#8 Imprimer le message
Publié le 27-06-2009 19:34
Avatar du Membre

MedeSpacien rédacteur


Messages : 2237
Inscription : 01.09.08

bonjour
c'est à dire afin de soulager une douleur ,on empoisonne un malade!!!
a mon avis, vaut mieux l'éviter !

Chi-dentiste
 
La Pharmacienne
#9 Imprimer le message
Publié le 07-07-2009 04:07
Avatar du Membre

MedeSpacien rédacteur


Messages : 8494
Inscription : 26.10.08

Bonjour,

Convertisseur de médicaments DCI-DC

Mieux connaître la DCI, le vrai nom du médicament. La DCI (dénomination commune internationale) est le "vrai" nom du médicament... Créée par l’OMS, la DCI est commune aux pays du monde entier..
Ce convertisseur de médicaments va vous permettre de retrouver la DCI ou inversement la DC des médicaments désirés... Le voici le lien: http://d.c.i.free...

Mes respects.
 
benfriha islam
#10 Imprimer le message
Publié le 07-07-2009 09:56
Avatar du Membre

MedeSpacien fidèle


Messages : 331
Inscription : 09.06.08

quel est le but de ce topic?
La vraie générosité envers l'avenir consiste à tout donner au présent
 
La Pharmacienne
#11 Imprimer le message
Publié le 07-07-2009 10:52
Avatar du Membre

MedeSpacien rédacteur


Messages : 8494
Inscription : 26.10.08

Bonjour Islam,

Dans ce topic tu peux poster des p'tites notes en ce qui concerne un médicament. en parler des médocs tout simplement.

Mes respects.
 
M Benatta
#12 Imprimer le message
Publié le 07-07-2009 19:26
Avatar du Membre

MedeSpacien formateur


Messages : 989
Inscription : 01.02.08

la prescription des antibiotiques est un vrai problème?
comment choisit on un antibiotique?
pour quelle durée?
 
http://www.snmasm.com
La Pharmacienne
#13 Imprimer le message
Publié le 08-07-2009 01:01
Avatar du Membre

MedeSpacien rédacteur


Messages : 8494
Inscription : 26.10.08

Bonsoir,


la prescription des antibiotiques est un vrai problème?


Oui, C'est un grand probléme car les Médecins prescrivent Les antibiotiques à tout va! les distribuent sans antibiogramme, ECBU,numération formule sanguine ...etc. Trop de médocs sont utilisés alors que ce n'est pas necessaire!




comment choisit on un antibiotique?


Pour chaque infection et chaque germe, les médecins disposent d’un ou plusieurs traitements standard, dits de « première intention », fondés sur la pratique et l’expérience médicale.

Ces traitements évoluent en fonction de la situation épidémiologique des maladies infectieuses. Par exemple, on sait qu’à Paris la moitié des pneumocoques (responsables d’infections respiratoires) résistent à la pénicilline : les médecins ont donc tendance à choisir un autre médicament dans la même classe (une bêta-lactamine) ou un antibiotique d’une autre classe (un macrolide, par exemple).

Le choix d’un traitement antibiotique dépend aussi de l’organe touché : certaines substances ont tendance à se concentrer dans un ou plusieurs organes et constituent donc un traitement recommandé lorsque l’infection y siège. Enfin, le choix tient compte également des particularités du patient : si celui-ci a déjà manifesté une réaction allergique à la pénicilline, par exemple, l’ensemble de la famille des bêta-lactamines est a priori écarté.

Il arrive parfois qu’un traitement antibiotique échoue, bien qu’il ait été correctement prescrit et pris par le patient. Ces échecs sont liés aux antibiorésistances et le médecin doit alors modifier sa prescription : on parle alors d’antibiotiques de « seconde intention ». Ce sont des médicaments plus rarement utilisés, destinés à ces cas de résistance. Certains sont même réservés à l’usage hospitalier, pour pallier les échecs répétés des antibiotiques plus courants et traiter les infections nosocomiales multirésistantes. Pour choisir le nouveau traitement, le médecin peut demander un antibiogramme.




pour quelle durée?


La durée d’un traitement antibiotique doit être suffisante pour supprimer la quasi-totalité des germes responsables de l’infection, les derniers germes étant en principe éliminés par le système immunitaire du patient. Cela veut dire, et c’est très important, qu’un traitement antibiotique ne cesse pas nécessairement lorsque les symptômes disparaissent ! Habituellement, le traitement de première intention d'une infection courante (une bronchite par exemple) doit durer cinq à six jours, ou plus si le médecin l’indique sur l’ordonnance.

A moins d’une intolérance grave (allergie), qui doit être immédiatement signalée au médecin, il faut absolument prendre le traitement antibiotique pendant le nombre de jours indiqué. A défaut, les germes pourraient subsister en trop grand nombre et provoquer une rechute, toujours plus difficile à soigner. En outre, une exposition insuffisante des germes à l’antibiotique favorise le développement de souches résistantes.

Il existe de nombreuses infections qui nécessitent des traitements de plusieurs semaines, voire plusieurs mois : tuberculose, méningites, infections du rein, infections du cœur, par exemple. Dans certains cas, il est impossible d’éliminer totalement le germe, qui provoque des rechutes régulières. Les traitements antibiotiques permettent alors de limiter l’ampleur de l’infection et d’espacer les rechutes, mais ils ne guérissent pas de la maladie.

Mes respects.


Sources:
www.eurekasante.fr
http://www.inserm...
http://www.biomer...rance/home


Lecture recommandée:
Le bon usage des antibiotiques à l'hôpital : recommandations pour maîtriser le développement de la résistance bactérienne
 
M Benatta
#14 Imprimer le message
Publié le 08-07-2009 10:01
Avatar du Membre

MedeSpacien formateur


Messages : 989
Inscription : 01.02.08

l'antibio -thérapie prophylactique,dans quels cas est elle préconisée ?
 
http://www.snmasm.com
La Pharmacienne
#15 Imprimer le message
Publié le 08-07-2009 10:33
Avatar du Membre

MedeSpacien rédacteur


Messages : 8494
Inscription : 26.10.08

Bonjour,

Indications de l'antibio-thérapie prophylactique:

Chirurgie urologique:

- Toute intervention urologique et instrumentation en présence de bactériurie.
- La bactériurie préopératoire doit être traitée.
- Toute chirurgie ouverte utilisant des anses intestinales: voir chirurgie du colon implantation de prothèses de pénis, de testicules ou de sphincterbiopsie transrectale de la prostate
- Toutes les interventions d’urgence sur traumatisme avec effraction dutractus urinaire..
- Chirurgie ouverte pour lithiase; traitement endoscopique de lithiase; broyage
- Extracorporel de calculs résection transuréthrale de la prostate chirurgie vésicale ouverte
- Autres résections transuréthrales (polypes,...)



La présence de facteurs de risque justifiera souvent la prophylaxie.

Les facteurs de risque sont :

- généraux: âge avancé, obésité, diabète, immunosuppression (consommationchronique de cortisone de ³ 16 mg/jour depuis au moins 1 semaine; chimiothérapie; immunodéficience cellulaire prouvée grave; transplantation), hospitalisation prolongée avant l’intervention
- locaux: sonde à demeure, antécédents d’infection des voies urogénitales, prostatite chronique, vessie neurogène.




Références. :
- Anafarta K., Safak M., Beduk Y., Baltact S., Aydos K. Clinical experience with inflatable and malleable penile implants in 104 patients. Urol Int 1996; 56 (2): 100 - 104. Aus G., Ahlgren G., Bergdahl S., Hugosson J..
- Infection after transrectal biopsies of the prostate - Risk factors and antibiotic prophylaxis. Br J Urol 1996; 77: 851 -855.Botto H. .
- Antibioprophylaxie en urologie. Presse Méd 1996; 28 : 1491 - 1493. Burnakis T.G.
- Surgical antimicrobial Prophylaxis: Principles and guidelines ; Pharmacotherapy 1984; 248 - 271.Childs S.J. Perioperative prevention of - infection in genito-urinary surgery.
- In Prevention of Perioperative Infections. Antibiotics and Chemotherapy. Ed. Schönfeld H., Hahn F.E., Karger Verlag Basel 1985 ;33 : 1-29.
 
M Benatta
#16 Imprimer le message
Publié le 08-07-2009 10:36
Avatar du Membre

MedeSpacien formateur


Messages : 989
Inscription : 01.02.08

comment est elle prescrite cette antibioprophylaxie?
doses?
durées?
 
http://www.snmasm.com
Narimane
#17 Imprimer le message
Publié le 08-07-2009 10:58
Avatar du Membre

MedeSpacien Actif


Messages : 173
Inscription : 17.05.09

Bonjour,

D'après mes recherches, l'antibioprophylaxie dépend du cas et elle n'est pas faite de manière générale : l'antibioprophylaxie en chirurgie, en endoscopie digestive..

Merci.
Narimane
3ème année pharmacie
Oran

img20.imageshack.us/img20/2210/ellah.gif
 
La Pharmacienne
#18 Imprimer le message
Publié le 08-07-2009 11:06
Avatar du Membre

MedeSpacien rédacteur


Messages : 8494
Inscription : 26.10.08

Bonjour,


comment est elle prescrite cette antibioprophylaxie?


L'antibio-thérapie prophylactique en chirurgie urologique, comprend deux grandes catégories,à savoir la chirurgie transuréthrale et la chirurgie ouverte.La plupart des interventions appartiennent à la classe modérément infectée avec un risque relativement limité d’infection de la plaie opératoire. La littérature disponible n’apporte pas de preuves que la prophylaxie réduit les infections de plaies opératoires et les bacteriémies et est presqu’exclusivement orientée vers les infections urinaires postopératoires d’évolution généralement peu grave. Un facteur de complication est la mise enplace d’une sonde vésicale à demeure qui comporte en moyenne par jour jusqu’à 5% de risque d’infection urinaire. Les soins apportés à la sonde à demeure sont donc primordiaux et un taux bas d’infections urinaires postopératoires est le reflet de la qualité des soins de l’institution.Des facteurs de risque généraux ou individuels peuvent être déterminants dans la décision d’appliquer ou non une prophylaxie.



doses et durées?


- chirurgie transuréthrale et biopsie transrectale de la prostate : fluoroquinolone (si per os 2 à 6h avant l’intervention), céphalosporine de1ère génération (céfazoline)

- chirurgie ouverte : céphalosporine de 1ère génération (céfazoline) en cas de bactériurie documentée suivre autant que possible les données de l’antibiogramme.


- dose unique jusqu’à couverture maximale de 24 heures postopératoirepour chaque intervention de plus de 3 heures donner une dose complémentaire d’antibiotique au cours de l’intervention.



Références:
- Dipiro J.T., Cheung R.P.E., Bowden T.A., Mansberger J.A. Single dose systemic antibiotic prophylaxis of surgical wound infections. Am J Surg 1986; 152 : 552 -559
- Guglielmo B.J.. Hohn D.C., Koo P.J., Hunt T.K., Sweet R.C.,Conte J.E. Antibiotic prophylaxis in surgical procedures - A critical analysis of the literature. Arch Surg1983;118: 943 - 954.
- Hirschmann J.V., Imui T.S. Antimicrobial prophylaxis : A critique of recent trials. Rev Inf Dis 1980; 2 : 1 - 23.
- Hofer D.R., Schaeffer A.J. Use of antimicrobials for patients undergoing prostatectomy. Urol Clin North Am 1990; 17: 595-600.
- Ilker Y., Turkeri L.N., Korten V., Tarcan T., Akdas A. Antimicrobial prophylaxis in.
 
La Pharmacienne
#19 Imprimer le message
Publié le 08-07-2009 11:12
Avatar du Membre

MedeSpacien rédacteur


Messages : 8494
Inscription : 26.10.08

Narimane écrit :
D'après mes recherches, l'antibioprophylaxie dépend du cas et elle n'est pas faite de manière générale : l'antibioprophylaxie en chirurgie, en endoscopie digestive...


Oui Narimane, j'ai déjà cité l'antibioprophylaxie en uro-chirurgie dés que je serai plus disponible, je vais continuer la suite promis..

A vous.
Edité par La Pharmacienne le 07-09-2009 19:01
 
La Pharmacienne
#20 Imprimer le message
Publié le 08-07-2009 19:16
Avatar du Membre

MedeSpacien rédacteur


Messages : 8494
Inscription : 26.10.08

Indications de l'antibio-thérapie prophylactique:

Chirurgie orthopédique:

- implantation de prothèse articulaire ou tendons et allogreffes d’os ou tendons
- fractures ouvertes(cfr traumatologie)
- mise en place de matériel d’ostéosynthèse important
- intervention sur grosses articulations ou de taille moyenne
- interventions sur main ou pied
- hernie discale
- resections
- interventions sur sternum ou sacrum
- suture de tendons et ligaments sans plastie



Antibiotiques proposés :

Céphalosporine de 1ère génération (céfazoline)



Durée :

Dose unique jusqu’à couverture maximale de 24 heures postopératoire pour chaque intervention de plus de 3 heures administrer une dosecomplémentaire d’antibiotiques en cours d’intervention
 
Aller vers le forum :
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Participer sur MedeSpace
bullet Nouveaux Posts
bullet Mes récents posts
bullet Mes derniers sujets

Imprimer la page en PDF
___________________
bullet Postez une vidéo
bullet Postez un site médical
bullet Postez une Photo
bullet Postez un Article
bullet Postez une Actualité

Devenez MedeSpacien
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
MedeSpace FM
La radio Publique santé

Vous avez oublié votre mot de passe?



blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Résidanat 2015
annales pour le concours de residanat
- Numéro 01
- Numéro 02
- Numéro 03
- Numéro 04
- Numéro 05
- Numéro 06


blue-btm-left.png blue-btm-right.png
centerb-left.png centerb-right.png
center-left.png center-right.png
centerb-left.png centerb-right.png