Pseudo:    Mot de passe:   
center-left.png center-right.png
American Journal GPMD
Santé Magazine
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Derniers Articles
  • Apnées du sommeil - Complicatio...

    mercredi 28. octobre 2015

    Fibrillation auriculaire

  • Asthme - Activités physiques - HRB

    samedi 19. septembre 2015

    L\'entrainement en aérobie diminue l\'hyperréactivité bronchique (HRB) et l\'inflammation systémique chez les patients souffrant d\'asthme modéré à sévère: un essai randomisé contrôlé.

  • Aliments épicés et Mortalité

    samedi 15. août 2015

    Consommation d\'aliments épicés et mortalité toutes causes et spécifiques: une étude de cohorte basée sur la population.

  • Tabagisme passif - Vaisseaux - I...

    mercredi 22. juillet 2015

    Le tabagisme passif est associé à l\'inflammation vasculaire...

  • Appendicite: Chirurgie ou Antibi...

    dimanche 28. juin 2015

    Antibiothérapie versus Appendicectomie en traitement d\'une appendicite aigüe non compliquée: l\'essai clinique randomisé APPAC

  • Personnes âgées - Maison médical...

    mardi 9. juin 2015

    Qualité de l\'air intérieur, ventilation et santé respiratoire chez les résidents âgés vivant en maison médicalisée en Europe.

  • Sauna - Complications

    jeudi 23. avril 2015

    Association entre sauna accidents cardiovasculaires fatals et mortalité toutes causes

  • Cyclisme - Bénéfices cardiovascu...

    jeudi 12. mars 2015

    Associations dose-réponse entre une activité cycliste et le risque d\'hypertension artérielle (HTA)

  • Grippe - Infection - Immunité - ...

    lundi 2. mars 2015

    Longévité et déterminants de l\'immunité humorale protectrice après infection grippale pandémique.

  • BIE OLIE Adolescents

    dimanche 15. février 2015

    Prévalence de la bronchoconstriction induite par l’exercice (BIE) et de l’obstruction laryngée induite par l’exercice (OLIE) dans une population générale d’adolescents.

blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Photothèque
Fracture de Maisonneuve
Fracture de Maisonneuve
Traumatologie - Orthopédie
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Derniers commentaires
Actualités
Une nouvelle session ...
[youtube]jHKASzcm1lw[/...
@maggy Le score de Mac...
C est bien de nous inf...
C'est trop génial! j' ...
Articles
bjr afin de finaliser ...
J'arrive po à le telec...
Voilà encore un autre ...
Les ratios obtenus apr...
donc pas de viagra
Photos
C est une complication...
y a pas d'explication....
quelle est la conduite...
je pense que la chalaz...
l'indicatio à cette t...
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Sondage
Vous préférez les formations MedeSpace





Vous devez être connecté(e) pour voter.
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Utilisateurs en ligne
bullet.gif Invités en ligne : 370

bullet.gif Membres en ligne : 0

bullet.gif Membres enregistrés : 5,082
bullet.gif Membre le plus récent : abderahmene
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Voir le Sujet
MedeSpace.Net :: Etudiants en Sciences Médicales :: Etudiants en premier cycle
 Imprimer le sujet
Dico MedeSpace de Chimie
La Pharmacienne
#21 Imprimer le message
Publié le 23-08-2009 22:47
Avatar du Membre

MedeSpacien rédacteur


Messages : 8494
Inscription : 26.10.08

Neutralite : Nom commercial de calcaire d'origine marine en grains calibrés utilisé pour l'élimination du dioxyde de carbone (CO2) agressif contenu dans une eau. L'eau percole à travers la masse neutralisante, dans des appareils analogues aux filtres à sable classiques. Le CO2 agressif est transformé en bicarbonates (hydrogénocarbonates) alcalino-terreux solubles.

Normale (solution aqueuse) :La solution normale d'un corps est la solution dans un litre d'eau d'un équivalent de ce corps, c'est-à-dire d'une mole du corps divisée par sa valence.

Osmose : Diffusion naturelle d'un solvant à travers une membrane semi-perméable, à partir d'une solution diluée vers une solution concentrée. La différence de concentration engendre une pression dite osmotique dont l'effet est d'égaliser les concentrations de part et d'autre de la membrane, et par suite de diluer la solution la plus concentrée. L'osmose joue un rôle capital dans la circulation de l'eau dans les organismes vivants.

Osmose inverse : Procédé de séparation par membrane destiné à extraire un solvant d'une solution (ex : eau pure à partir d'eau salée). Il consiste, par inversion du processus naturel de l'osmose, à appliquer à une solution en contact avec une membrane semi-perméable une pression supérieure à la pression osmotique et à recueillir le solvant de l'autre coté de la paroi. Ce procédé fait appel à des pression de 3 à 100 bars et permet d'éliminer des particules de dimensions comprises entre 0,2 et 10 nm (presque tous les ions et solutés).
 
La Pharmacienne
#22 Imprimer le message
Publié le 23-08-2009 23:37
Avatar du Membre

MedeSpacien rédacteur


Messages : 8494
Inscription : 26.10.08

Oxydabilité au permanganate :Quantité de permanganate de potassium (KMnO4) consommée pour l'oxydation des matières organiques d'une eau pendant un temps donné (4 heures à froid ou 10 minutes à ébullition), en milieu acide ou en milieu alcalin. Le résultat peut être exprimé en mg/l de O2 ou en mg/l de KMnO4.

Cette notion permet d'estimer la pollution organique globale d'une eau naturelle et d'apprécier l'efficacité du traitement auquel elle est soumise.

pH (potentiel hydrogène) : Mesure de l'acidité , de l'alcalinité ou de la neutralité d'une solution aqueuse, exprimée par le logarithme (base 10) de l'inverse de la concentration de la solution en ions hydrogène (H+) exprimée en mole/l.

- Le pH varie entre 0 et 14 ; 7 étant le pH correspondant à la neutralité. Une eau est d'autant plus acide que son pH (inférieur à 7) est plus près de 0 et d'autant plus alcaline que son pH (supérieur à 7) est plus près de 14. Une eau à pH = 2 contient 10 000 fois (104) plus d'ions hydrogène (et est 10 000 fois plus acide) qu'une eau à pH = 6.

- Le pH varie en fonction de la température et se mesure à l'aide d'indicateurs colorés, ou mieux, par électrométrie (mesure fine de différences de potentiel électrostatique) à l'aide d'un pH-mètre.
 
La Pharmacienne
#23 Imprimer le message
Publié le 23-08-2009 23:48
Avatar du Membre

MedeSpacien rédacteur


Messages : 8494
Inscription : 26.10.08

Point critique Break-point : Point bas de la courbe en forme de N représentant la variation de la teneur en chlore résiduel d'une eau à traiter en fonction de la teneur en chlore introduit. Ce point correspond à la dose de chlore pour laquelle il ne subsiste plus de chloramines résiduelles dans l'eau, lorsque celle-ci contenant l'origine des composés ammoniacaux. Pour une chloration supérieure au point critique, la quasi-totalité de l'oxydant résiduel se trouve sous forme de chlore libre (non combiné). Le contrôle d'un tel traitement nécessite des méthodes de dosage permettant de distinguer les différentes formes de chlore résiduel.

Polyphosphates : Produits minéraux obtenus par polycondensation d'orthophosphates, caractérisés par la répétition du même motif structurel PO3M. Ces polymères se présentent sous forme de chaînes, plus ou moins longues, plus ou moins ramifiées, voire cycliques. Les polyphosphates complexent de nombreux cations tels que Ca2+, Mg2+, Fe2+, Mn2+, et agissent comme dispersants ou comme opposants à certaines réactions chimiques. Leurs applications essentielles concernent la prévention de l'entartrage et la stabilisation du fer et du manganèse. Les polyphosphates sont décomposés par l'eau (hydrolyse) dès leur mise en solution. La vitesse d'hydrolyse, faible à température ambiante (10 - 20°C), s'accélère avec l'élévation de température pour devenir quasi instantanée à l'ébullition.
 
La Pharmacienne
#24 Imprimer le message
Publié le 23-08-2009 23:52
Avatar du Membre

MedeSpacien rédacteur


Messages : 8494
Inscription : 26.10.08

Pot de détente : Capacité équipant les chaudières à vapeur et destinée à abaisser la pression des purges de déconcentration avant rejet à l'égout. L'abaissement de la pression des purges à la pression atmosphérique conduit à une vaporisation partielle de celles-ci. La mise en place d'un pot de détente permet de récupérer l'eau pure et la chaleur contenues dans la vapeur de vaporisation des purges.

Primage: Phénomène d'entraînement de vésicules d'eau dans un courant gazeux. Le primage est préjudiciable au bon fonctionnement des chaudières à vapeur et des laveurs d'air. La sensibilité au primage d'un appareil augmente lorsque la viscosité de l'eau augmente.

Protection cathodique : Méthode destinée à protéger un élément métallique (tuyau, réservoir, etc ..) exposé à une corrosion électrochimique et jouant alors le rôle d'anode attaquée, en le transformant en cathode, grâce à :

- l'action d'un courant continu, de faible tension, convenablement orienté,
- à la proximité d'une anode plus attaquable que le métal à protéger (anode en magnésium ou en aluminium, par exemple, dans le cas de protection de pièces en acier).
 
La Pharmacienne
#25 Imprimer le message
Publié le 24-08-2009 00:20
Avatar du Membre

MedeSpacien rédacteur


Messages : 8494
Inscription : 26.10.08

Purges de déconcentration : Soutirage vers l'égout d'une fraction du volume d'eau contenu dans une installation pour évacuer, sous forme concentrée, les minéraux apportés sous forme diluée par l'eau d'appoint. Les purges de déconcentration sont destinées à limiter l'accroissement progressif de la teneur en éléments dissous de l'eau des installations dans lesquelles des pertes d'eau pure (par évaporation partielle) sont compensée par des appoints d'eau plus ou moins riche en éléments dissous.

Régénération (en échange d'ions) : Opération effectuée sur une résine échangeuse d'ions saturée, de façon à la ramener à son état initial. La régénération consiste à faire percoler sur la résine une solution appropriée (acide, basique ou saline), de haute pureté, la régénération est toujours suivie d'un rinçage lent puis d'un rinçage rapide.

Régénération à co-courant : Procédé de régénération d'un échangeur d'ions, consistant à faire circuler la solution régénérante du haut vers le bas du lit de résine.

Régénération à contre-courant : Procédé de régénération des échangeurs d'ions, consistant à faire circuler la solution régénérante dans le sens inverse (de bas en haut du lit de résine) de celui suivi par l'eau à traiter. Le rendement est alors meilleur que dans le cas d'une régénération à co-courant.
 
La Pharmacienne
#26 Imprimer le message
Publié le 24-08-2009 00:23
Avatar du Membre

MedeSpacien rédacteur


Messages : 8494
Inscription : 26.10.08

Résines (en échange d'ions) : Terme générique désignant les matériaux granulaires utilisés en échange d'ions.

Résistivimètre : Appareil destiné à mesurer la résistivité électrique d'une eau. Une résistivité élevée est caractéristique d'une eau très pure (quelques mégohms-centimères).

SAF : Concentration globale (exprimée en degrés français ou en méq/l) des sels d'acides forts (chlorures, sulfates, nitrates) contenus dans une solution.
 
La Pharmacienne
#27 Imprimer le message
Publié le 24-08-2009 00:25
Avatar du Membre

MedeSpacien rédacteur


Messages : 8494
Inscription : 26.10.08

Sel : Substance résultant de l'action d'un acide sur une base. Parmi les sels utilisés en traitement des eaux, on peut citer :

- le chlorure de sodium NaCl,
- le silicate de sodium Na2SiO3,
- le chlorure ferrique FeCl3,
- le sulfate d'aluminium Al2 (SO4), 18 H2O.

Le sel utilisé pour la régénération des adoucisseurs d'eau est constitué de chlorure de sodium de très grande pureté.
 
La Pharmacienne
#28 Imprimer le message
Publié le 24-08-2009 00:28
Avatar du Membre

MedeSpacien rédacteur


Messages : 8494
Inscription : 26.10.08

Stérilisation : Opération à caractère stable, effectuée sur un milieu clos, et conduisant à l'absence totale de germes revivifiables (voir aussi désinfection).

Surchloration : Addition de chlore dans l'eau, conduisant à une teneur en chlore supérieure au point critique.

TA (titre alcalimétrique simple) : Mesure de la teneur d'une eau en alcalis (hydroxydes) et de la moitié de sa teneur en carbonates alcalins et alcalino-terreux, déterminée par addition de la quantité d' acide sulfurique nécessaire au virage de la phénolphtaléine du rouge à l'incolore à pH 8,3.

Si le pH est inférieur à 8,3, le TA est nul et l'eau ne contient pratiquement que des bicarbonates.

Le TA s'exprime en degrés français (°f). La notion équivalente allemande est le «pWert», exprimé en degré allemands (°dH).

TAC (titre alcalimétrique complet ): Teneur d'une eau en alcalis (hydroxydes), en carbonates et en bicarbonates (ou hydrogénocarbonates) alcalins et alcalino-terreux, déterminée par addition de la quantité d'acide sulfurique nécessaire au virage du méthylorange (ou hélianthine) du jaune à l'orangé à pH 4,3.

Le TAC s'exprime en degrés français (°f). La notion équivalente allemande est le «mWert» exprimé en degrés allemands (°dH).
 
La Pharmacienne
#29 Imprimer le message
Publié le 24-08-2009 00:30
Avatar du Membre

MedeSpacien rédacteur


Messages : 8494
Inscription : 26.10.08

Tartre: Dépôt généralement dur et adhérent, quelquefois poreux, constitué essentiellement de sels (carbonates, sulfates, silicates de calcium, etc ..) provenant des eaux dures ou calcaires.

Taux de conversion (Y) : En osmose inverse, rendement en débit d'une membrane semi-perméable. Il se calcule à partir du débit d'alimentation A et du débit de production P (A - P = débit de rejet) Y = P/A x 100

TH (titre hydrotimétrique): Voir Dureté de l'eau.

Turbidité : Caractère d'une eau trouble, non transparente. L'intensité d'une turbidité s'exprime en gouttes de mastic, ou en unités Jackson ou NTU.

Ultrafiltration : Procédé de filtration sur membranes de synthèse, minérales ou organiques, se situant entre la microfiltration et la nanofiltration.

Ultraviolets : Rayonnement émis par des lampes à vapeur de mercure avec une longueur d'onde voisine de 256 nanomètres, agissant sur les molécules d'ADN des micro-organismes, et utilisé pour la désinfection des eaux.
 
La Pharmacienne
#30 Imprimer le message
Publié le 24-08-2009 00:32
Avatar du Membre

MedeSpacien rédacteur


Messages : 8494
Inscription : 26.10.08

Vapeur alimentaire (ou vapeur blanche) : Vapeur exempte de tout produit coloré, toxique ou odorant, susceptible d'être en contact avec des denrées alimentaires, des produits pharmaceutiques ou biologiques, des textiles ou encore d'être introduite dans l'air ambiant.

Vapeur industrielle : Vapeur qui ne requiert pas les qualités exigées pour les vapeurs blanches.

Viscosité : Caractéristique physique d'une eau directement liée à sa teneur en éléments dissous. Les carbonates et les hydroxydes de sodium et de potassium sont les composés qui, à concentration égale, confèrent à l'eau la viscosité la plus élevée. Une viscosité élevée de l'eau conduit à une réduction des transferts thermiques au travers des échangeurs de chaleur. Elle favorise le primage des chaudières à vapeur.
 
Aller vers le forum :
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Participer sur MedeSpace
bullet Nouveaux Posts
bullet Mes récents posts
bullet Mes derniers sujets

Imprimer la page en PDF
___________________
bullet Postez une vidéo
bullet Postez un site médical
bullet Postez une Photo
bullet Postez un Article
bullet Postez une Actualité

Devenez MedeSpacien
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
MedeSpace FM
La radio Publique santé

Vous avez oublié votre mot de passe?



blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Résidanat 2015
annales pour le concours de residanat
- Numéro 01
- Numéro 02
- Numéro 03
- Numéro 04
- Numéro 05
- Numéro 06


blue-btm-left.png blue-btm-right.png
centerb-left.png centerb-right.png
center-left.png center-right.png
centerb-left.png centerb-right.png