Pseudo:    Mot de passe:   
center-left.png center-right.png
American Journal GPMD
Santé Magazine
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Derniers Articles
  • Apnées du sommeil - Complicatio...

    mercredi 28. octobre 2015

    Fibrillation auriculaire

  • Asthme - Activités physiques - HRB

    samedi 19. septembre 2015

    L\'entrainement en aérobie diminue l\'hyperréactivité bronchique (HRB) et l\'inflammation systémique chez les patients souffrant d\'asthme modéré à sévère: un essai randomisé contrôlé.

  • Aliments épicés et Mortalité

    samedi 15. août 2015

    Consommation d\'aliments épicés et mortalité toutes causes et spécifiques: une étude de cohorte basée sur la population.

  • Tabagisme passif - Vaisseaux - I...

    mercredi 22. juillet 2015

    Le tabagisme passif est associé à l\'inflammation vasculaire...

  • Appendicite: Chirurgie ou Antibi...

    dimanche 28. juin 2015

    Antibiothérapie versus Appendicectomie en traitement d\'une appendicite aigüe non compliquée: l\'essai clinique randomisé APPAC

  • Personnes âgées - Maison médical...

    mardi 9. juin 2015

    Qualité de l\'air intérieur, ventilation et santé respiratoire chez les résidents âgés vivant en maison médicalisée en Europe.

  • Sauna - Complications

    jeudi 23. avril 2015

    Association entre sauna accidents cardiovasculaires fatals et mortalité toutes causes

  • Cyclisme - Bénéfices cardiovascu...

    jeudi 12. mars 2015

    Associations dose-réponse entre une activité cycliste et le risque d\'hypertension artérielle (HTA)

  • Grippe - Infection - Immunité - ...

    lundi 2. mars 2015

    Longévité et déterminants de l\'immunité humorale protectrice après infection grippale pandémique.

  • BIE OLIE Adolescents

    dimanche 15. février 2015

    Prévalence de la bronchoconstriction induite par l’exercice (BIE) et de l’obstruction laryngée induite par l’exercice (OLIE) dans une population générale d’adolescents.

blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Photothèque
l'instinct de survie
l'instinct de survie
Professionels de santé
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Derniers commentaires
Actualités
Une nouvelle session ...
[youtube]jHKASzcm1lw[/...
@maggy Le score de Mac...
C est bien de nous inf...
C'est trop génial! j' ...
Articles
bjr afin de finaliser ...
J'arrive po à le telec...
Voilà encore un autre ...
Les ratios obtenus apr...
donc pas de viagra
Photos
C est une complication...
y a pas d'explication....
quelle est la conduite...
je pense que la chalaz...
l'indicatio à cette t...
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Sondage
Vous préférez les formations MedeSpace





Vous devez être connecté(e) pour voter.
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Utilisateurs en ligne
bullet.gif Invités en ligne : 206

bullet.gif Membres en ligne : 0

bullet.gif Membres enregistrés : 5,082
bullet.gif Membre le plus récent : abderahmene
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
La grippe pistée grâce à Google
Revue scientifique
Aux États-Unis, les recherches d'informations sur le Web des internautes grippés indiquent la vitesse de propagation de l'épidémie et ses déplacements.

L'utilisation d'Internet par un nombre toujours croissant de personnes offre de nouvelles perspectives en matière d'épidémiologie. Par exemple, le fait que les internautes aient recours à des moteurs de recherche quand ils ressentent les premiers symptômes de la grippe, peut permettre de suivre quasiment en direct l'évolution de cette maladie aux États-Unis. Des chercheurs de Google et des Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC) ont mis au point une méthode automatique de repérage des demandes liées à la grippe, qui leur permet de suivre l'évolution de l'épidémie plus rapidement que tous les autres réseaux d'information (Nature, 19 février 2009). Aux États-Unis, près de 90 millions d'adultes se servent d'Internet.

Les réseaux sentinelles qui fonctionnent actuellement dans la plupart des pays développés, signalent toutes les semaines le nombre de cas de syndromes grippaux vus dans les consultations et diagnostiqués dans les laboratoires. Ces systèmes sont efficaces et fiables, mais leurs résultats ne sont disponibles qu'entre sept et quinze jours plus tard. Cette surveillance vise à anticiper les besoins de santé ou encore les conséquences sociales d'une épidémie importante.

Le système mis en place par les chercheurs de Google a été testé pendant plusieurs mois. La courbe de l'épidémie de grippe réactualisée chaque jour est accessible depuis le 8 décembre 2008 sur le site de Google Flu Trends. Toutes les données exploitées sont anonymisées.

Une grande réactivité

La surveillance épidémiologique via Google repose sur un principe simple : avant d'appeler leurs médecins, beaucoup d'internautes tapent sur Google ou Yahoo! les mots «fièvre», «douleurs», «symptômes de la grippe», etc. Les entrées multipliées par des millions d'individus permettent de repérer au jour le jour l'apparition des foyers de grippe. Les zones géographiques étant renseignées par les rapports de connexion, il est aussi possible de cartographier les progressions du virus.

Avant de lancer le système de suivi, des centaines de milliards de recherches individuelles ont été «moulinées» sur une période de cinq ans sur Google. Très rapidement, les chercheurs sont parvenus à ce que les courbes épidémiques obtenues par Google Flu soient très proches de celles des CDC d'Atlanta.

Dès le départ, les CDC qui ont leur propre réseau de surveillance de la grippe se sont montrés intéressés par le projet de Google et y ont collaboré. Sa grande réactivité est un atout important. Surtout au moment de l'émergence de ­l'épidémie, comme le reconnaît Joseph Breeze, du CDC. «Nous sommes très attentifs aux nouvelles possibilités offertes par ces technologies, a-t-il déclaré à CNN. Nous allons voir si elles permettent de mieux surveiller les débuts de la grippe aux États-Unis. En théorie, ces technologies pourraient s'appliquer à d'autres épidémies ou à d'autres problèmes de santé.»

Google Flu n'est pas parfait. Nombre de personnes peuvent avoir l'impression d'avoir la grippe alors qu'ils ont une autre maladie. Les chercheurs de Google le savent et ont intégré ce paramètre dans leurs équations. Plus embêtant, beaucoup de personnes âgées, les plus fragiles, n'ont pas Internet. Au cours des dernières années, d'autres expériences ponctuelles de surveillance «infodémiologique» de la grippe ont été réalisées sur un site médical suédois et sur les pages spécialisées d'un site de santé américain et canadien.

lefigaro
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
Commentaires
Aucun Commentaire n'a été publié.
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
Publier un Commentaire
Connectez-vous pour publier un Commentaire.
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
Evaluation
L'évalutation n'est disponible que pour les membres.

Connectez-vous ou enregistrez-vous pour voter.

Aucune évaluation publiée.
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Participer sur MedeSpace
bullet Nouveaux Posts
bullet Mes récents posts
bullet Mes derniers sujets

Imprimer la page en PDF
___________________
bullet Postez une vidéo
bullet Postez un site médical
bullet Postez une Photo
bullet Postez un Article
bullet Postez une Actualité

Devenez MedeSpacien
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
MedeSpace FM
La radio Publique santé

Vous avez oublié votre mot de passe?



blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Résidanat 2015
annales pour le concours de residanat
- Numéro 01
- Numéro 02
- Numéro 03
- Numéro 04
- Numéro 05
- Numéro 06


blue-btm-left.png blue-btm-right.png
centerb-left.png centerb-right.png
center-left.png center-right.png
centerb-left.png centerb-right.png