Pseudo:    Mot de passe:   
center-left.png center-right.png
American Journal GPMD
Santé Magazine
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Derniers Articles
  • Apnées du sommeil - Complicatio...

    mercredi 28. octobre 2015

    Fibrillation auriculaire

  • Asthme - Activités physiques - HRB

    samedi 19. septembre 2015

    L\'entrainement en aérobie diminue l\'hyperréactivité bronchique (HRB) et l\'inflammation systémique chez les patients souffrant d\'asthme modéré à sévère: un essai randomisé contrôlé.

  • Aliments épicés et Mortalité

    samedi 15. août 2015

    Consommation d\'aliments épicés et mortalité toutes causes et spécifiques: une étude de cohorte basée sur la population.

  • Tabagisme passif - Vaisseaux - I...

    mercredi 22. juillet 2015

    Le tabagisme passif est associé à l\'inflammation vasculaire...

  • Appendicite: Chirurgie ou Antibi...

    dimanche 28. juin 2015

    Antibiothérapie versus Appendicectomie en traitement d\'une appendicite aigüe non compliquée: l\'essai clinique randomisé APPAC

  • Personnes âgées - Maison médical...

    mardi 9. juin 2015

    Qualité de l\'air intérieur, ventilation et santé respiratoire chez les résidents âgés vivant en maison médicalisée en Europe.

  • Sauna - Complications

    jeudi 23. avril 2015

    Association entre sauna accidents cardiovasculaires fatals et mortalité toutes causes

  • Cyclisme - Bénéfices cardiovascu...

    jeudi 12. mars 2015

    Associations dose-réponse entre une activité cycliste et le risque d\'hypertension artérielle (HTA)

  • Grippe - Infection - Immunité - ...

    lundi 2. mars 2015

    Longévité et déterminants de l\'immunité humorale protectrice après infection grippale pandémique.

  • BIE OLIE Adolescents

    dimanche 15. février 2015

    Prévalence de la bronchoconstriction induite par l’exercice (BIE) et de l’obstruction laryngée induite par l’exercice (OLIE) dans une population générale d’adolescents.

blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Photothèque
Erytheme noueux
Erytheme noueux
Pneumologie
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Derniers commentaires
Actualités
Une nouvelle session ...
[youtube]jHKASzcm1lw[/...
@maggy Le score de Mac...
C est bien de nous inf...
C'est trop génial! j' ...
Articles
bjr afin de finaliser ...
J'arrive po à le telec...
Voilà encore un autre ...
Les ratios obtenus apr...
donc pas de viagra
Photos
C est une complication...
y a pas d'explication....
quelle est la conduite...
je pense que la chalaz...
l'indicatio à cette t...
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Sondage
Vous préférez les formations MedeSpace





Vous devez être connecté(e) pour voter.
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Utilisateurs en ligne
bullet.gif Invités en ligne : 297

bullet.gif Membres en ligne : 0

bullet.gif Membres enregistrés : 5,082
bullet.gif Membre le plus récent : abderahmene
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Un peu d'alcool stimule les endorphines du cerveau
Revue scientifique
De faibles doses d'alcool induisent la sécrétion d'endorphines dans le cerveau. Ce phénomène explique la sensation de bien-être ressentie après avoir bu un verre de vin.

Si les Français prisent tellement le vin, ce n'est pas tant pour son effet sur les papilles gustatives qu'en raison de la détente et de la sensation de bien-être qu'il procure. Des travaux menés chez le rat et publiés cette semaine sur le site Internet de la revue Alcoholism : clinical and experimental research viennent de révéler qu'une consommation faible ou modérée d'alcool accroît la production par le cerveau des endorphines, ces précieux médiateurs chimiques - sorte de morphine endogène - secrétés par certains neurones. Ces substances seraient à l'origine de la sensation d'euphorie induite par un verre ou deux de vin (ou d'autres alcools). Si ce phénomène est expérimenté régulièrement par l'homme, depuis la nuit des temps ou presque, ces recherches en analysent pour la première fois la génèse et les mécanismes.

Christina Gianoulakis et son équipe de l'université de Mac Gill au Canada se sont intéressées à des rats à qui elles ont administré par injection, soit du sérum physiologique, soit des doses croissantes d'alcool. Elles ont mesuré ensuite, grâce à une technique sophistiquée, le taux d'endorphines et d'autres médiateurs chimiques présents dans le cerveau. «Nous avons pu observer que les quantités faibles ou modérées d'alcool, mais pas les fortes doses, augmentent la sécrétion d'endorphines dans le cerveau et plus particulièrement dans l'aire tegmentaire ventrale, une des régions du cerveau les plus importantes pour la médiation des effets de l'alcool », explique le Dr Christina Gianoulakis. Ce travail révèle par ailleurs que les autres neuromédiateurs de la famille des opioïdes endogènes, comme les enképhalines et les dynorphines, ne sont pas modifiés par l'alcool.

Un «Traité de bon usage du vin»

C'est sans doute cette augmentation d'endorphines qui explique la légère euphorie, la baisse de l'anxiété et le sentiment général de bien-être produit par l'absorption d'une petite quantité d'alcool. «Les fortes doses entraînent un effet hypnotique et augmentent plutôt l'anxiété », soutient Christina Gianoulakis. Le caractère addictif de l'alcool tient d'ailleurs sans doute à cet effet sur les endorphines.

«Ce travail confirme expérimentalement ce que l'on savait déjà intuitivement, affirme pour sa part le professeur Michel Reynaud (service d'addictologie, hôpital Paul-Brousse, Villejuif). Ainsi, un des médicaments utilisés chez les patients pour traiter leur dépendance, la naloxone, vise à bloquer certains récepteurs aux opiacés de manière à inhiber les effets de l'alcool sur les endorphines et couper ainsi la voie du plaisir.»

Au XVIe siècle, dans un petit opuscule inédit Traité de bon usage du vin retrouvé traduit en tchèque et publié ce mois-ci en français par les éditions Allia, Rabelais avait déjà perçu avec pertinence les effets du vin et n'y allait pas, lui, par quatre chemins : «Ho ! Frérots ! Aux abreuvoirs ! Que le vin a maintes qualités et guérit les maux de l'âme, voilà qui est certain… Mais plus que tout, gardez-vous de l'eau ! De tous les fluides, c'est le plus virulent ! »


lefigaro


purple-btm-left.png purple-btm-right.png
Commentaires
Aucun Commentaire n'a été publié.
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
Publier un Commentaire
Connectez-vous pour publier un Commentaire.
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
Evaluation
L'évalutation n'est disponible que pour les membres.

Connectez-vous ou enregistrez-vous pour voter.

Aucune évaluation publiée.
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Participer sur MedeSpace
bullet Nouveaux Posts
bullet Mes récents posts
bullet Mes derniers sujets

Imprimer la page en PDF
___________________
bullet Postez une vidéo
bullet Postez un site médical
bullet Postez une Photo
bullet Postez un Article
bullet Postez une Actualité

Devenez MedeSpacien
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
MedeSpace FM
La radio Publique santé

Vous avez oublié votre mot de passe?



blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Résidanat 2015
annales pour le concours de residanat
- Numéro 01
- Numéro 02
- Numéro 03
- Numéro 04
- Numéro 05
- Numéro 06


blue-btm-left.png blue-btm-right.png
centerb-left.png centerb-right.png
center-left.png center-right.png
centerb-left.png centerb-right.png