Pseudo:    Mot de passe:   
center-left.png center-right.png
American Journal GPMD
Santé Magazine
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Derniers Articles
  • Apnées du sommeil - Complicatio...

    mercredi 28. octobre 2015

    Fibrillation auriculaire

  • Asthme - Activités physiques - HRB

    samedi 19. septembre 2015

    L\'entrainement en aérobie diminue l\'hyperréactivité bronchique (HRB) et l\'inflammation systémique chez les patients souffrant d\'asthme modéré à sévère: un essai randomisé contrôlé.

  • Aliments épicés et Mortalité

    samedi 15. août 2015

    Consommation d\'aliments épicés et mortalité toutes causes et spécifiques: une étude de cohorte basée sur la population.

  • Tabagisme passif - Vaisseaux - I...

    mercredi 22. juillet 2015

    Le tabagisme passif est associé à l\'inflammation vasculaire...

  • Appendicite: Chirurgie ou Antibi...

    dimanche 28. juin 2015

    Antibiothérapie versus Appendicectomie en traitement d\'une appendicite aigüe non compliquée: l\'essai clinique randomisé APPAC

  • Personnes âgées - Maison médical...

    mardi 9. juin 2015

    Qualité de l\'air intérieur, ventilation et santé respiratoire chez les résidents âgés vivant en maison médicalisée en Europe.

  • Sauna - Complications

    jeudi 23. avril 2015

    Association entre sauna accidents cardiovasculaires fatals et mortalité toutes causes

  • Cyclisme - Bénéfices cardiovascu...

    jeudi 12. mars 2015

    Associations dose-réponse entre une activité cycliste et le risque d\'hypertension artérielle (HTA)

  • Grippe - Infection - Immunité - ...

    lundi 2. mars 2015

    Longévité et déterminants de l\'immunité humorale protectrice après infection grippale pandémique.

  • BIE OLIE Adolescents

    dimanche 15. février 2015

    Prévalence de la bronchoconstriction induite par l’exercice (BIE) et de l’obstruction laryngée induite par l’exercice (OLIE) dans une population générale d’adolescents.

blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Photothèque
étude esthétique
étude esthétique
Prothèse Dentaire
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Derniers commentaires
Actualités
Une nouvelle session ...
[youtube]jHKASzcm1lw[/...
@maggy Le score de Mac...
C est bien de nous inf...
C'est trop génial! j' ...
Articles
bjr afin de finaliser ...
J'arrive po à le telec...
Voilà encore un autre ...
Les ratios obtenus apr...
donc pas de viagra
Photos
C est une complication...
y a pas d'explication....
quelle est la conduite...
je pense que la chalaz...
l'indicatio à cette t...
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Sondage
Vous préférez les formations MedeSpace





Vous devez être connecté(e) pour voter.
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Utilisateurs en ligne
bullet.gif Invités en ligne : 126

bullet.gif Membres en ligne : 0

bullet.gif Membres enregistrés : 5,082
bullet.gif Membre le plus récent : abderahmene
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Une super-pilule contre le risque cardiaque
Recherches médicales
Une super-pilule combinant des médicaments contre l’hypertension, le cholestérol et de l’aspirine réduirait de moitié le risque cardiovasculaire chez des sujets sains et pourrait révolutionner le traitement et la prévention des maladies cardio-vasculaires.

« Nous estimons que la ’Polypill’ (nom donné à cette pilule, ndlr) a probablement le potentiel de réduire les maladies cardiaques de 60 % et les attaques cérébrales de 50 % », a estimé devant la presse le Dr Salim Yusuf, du Population Health Research Institute de l’Université McMaster (Ontario, Canada), coauteur de cet essai clinique baptisé TIPS (The Indian Polycap Study).

Les données de l’étude indiquent précisément une réduction de 48 % du risque d’attaque cérébrale et de 62 % du risque de crise cardiaque.

Cet essai clinique a été présenté lundi lors de la 58e conférence annuelle de l’American College of Cardiololy, réunie depuis samedi à Orlando (Floride, sud-est).

« L’idée que les gens pourraient prendre une simple pilule pour réduire les risques cardiaques multiples suscite beaucoup d’exaltation car cela pourrait révolutionner la prévention des maladies cardio-vasculaires », a-t-il ajouté. « A la question de savoir si des personnes ne souffrant pas encore de maladies cardio-vasculaires devraient prendre cette pilule, je pense que la cardiologie va rapidement dans cette direction », a poursuivi le Dr Yusuf.

L’étude, également publiée dans la revue médicale britannique The Lancet, a été conduite en Inde avec 2.053 participants âgés de 45 à 80 ans, financée par le laboratoire indien Cadilla Pharmaceuticals, qui n’a eu aucun rôle dans la collecte des données.

Il s’agit du premier essai clinique pour évaluer la tolérance d’un tel traitement combiné et déterminer s’il entraîne ou non une diminution notable du risque cardiovasculaire, ont expliqué les chercheurs. Le Dr Prem Pais du St John’s Medical College à Bangalore en Inde et l’autre coauteur de l’étude.

Ces cardiologues ont comparé les effets de la Polypill avec huit autres médicaments sur la tension artérielle, les taux de cholestérol ou encore le rythme cardiaque.

La pilule contient de faibles doses de trois médicaments contre l’hypertension (12,5 milligrammes de thiazide, 50 mg d’atenolol et 5 mg de ramipril) ainsi que 20 mg de simvastatin, un anticholestérol, et 100 mg d’aspirine, un anticoagulant.
Mélange « miraculeux »

Ils ont constaté une réduction importante du taux de mauvais cholestérol, de la tension artérielle et de la fluidité sanguine, soit un risque moindre de formation de plaque dans les artères ou de caillot.

Les effets secondaires ont été les mêmes avec la Polypill qu’avec chacun des composants pris séparément.

« Cet essai clinique a été la première étape cruciale pour concevoir et conduire des études étendues pour confirmer ces résultats », a souligné le Dr Yusuf. Il « suscite l’espoir que la Polypill, en conjonction avec des efforts pour améliorer le régime alimentaire et encourager l’exercice, pourra un jour réduire fortement le fardeau des maladies cardiovasculaires dans le monde », a estimé le Dr Christopher Cannon, un cardiologue à l’Université Harvard (Massachusetts, nord-est) dans un éditorial publié dans le Lancet.

Les pathologies cardio-vasculaires ont fait 17,5 millions de morts en 2005 dans le monde, soit 30 % du total, selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Le faible coût de cette pilule convient en outre aux pays en développement qui comptent pour 80 % des cas, a noté le Dr Yusuf.

afp

purple-btm-left.png purple-btm-right.png
Commentaires
Aucun Commentaire n'a été publié.
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
Publier un Commentaire
Connectez-vous pour publier un Commentaire.
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
Evaluation
L'évalutation n'est disponible que pour les membres.

Connectez-vous ou enregistrez-vous pour voter.

Aucune évaluation publiée.
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Participer sur MedeSpace
bullet Nouveaux Posts
bullet Mes récents posts
bullet Mes derniers sujets

Imprimer la page en PDF
___________________
bullet Postez une vidéo
bullet Postez un site médical
bullet Postez une Photo
bullet Postez un Article
bullet Postez une Actualité

Devenez MedeSpacien
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
MedeSpace FM
La radio Publique santé

Vous avez oublié votre mot de passe?



blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Résidanat 2015
annales pour le concours de residanat
- Numéro 01
- Numéro 02
- Numéro 03
- Numéro 04
- Numéro 05
- Numéro 06


blue-btm-left.png blue-btm-right.png
centerb-left.png centerb-right.png
center-left.png center-right.png
centerb-left.png centerb-right.png