Pseudo:    Mot de passe:   
center-left.png center-right.png
American Journal GPMD
Santé Magazine
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Derniers Articles
  • Apnées du sommeil - Complicatio...

    mercredi 28. octobre 2015

    Fibrillation auriculaire

  • Asthme - Activités physiques - HRB

    samedi 19. septembre 2015

    L\'entrainement en aérobie diminue l\'hyperréactivité bronchique (HRB) et l\'inflammation systémique chez les patients souffrant d\'asthme modéré à sévère: un essai randomisé contrôlé.

  • Aliments épicés et Mortalité

    samedi 15. août 2015

    Consommation d\'aliments épicés et mortalité toutes causes et spécifiques: une étude de cohorte basée sur la population.

  • Tabagisme passif - Vaisseaux - I...

    mercredi 22. juillet 2015

    Le tabagisme passif est associé à l\'inflammation vasculaire...

  • Appendicite: Chirurgie ou Antibi...

    dimanche 28. juin 2015

    Antibiothérapie versus Appendicectomie en traitement d\'une appendicite aigüe non compliquée: l\'essai clinique randomisé APPAC

  • Personnes âgées - Maison médical...

    mardi 9. juin 2015

    Qualité de l\'air intérieur, ventilation et santé respiratoire chez les résidents âgés vivant en maison médicalisée en Europe.

  • Sauna - Complications

    jeudi 23. avril 2015

    Association entre sauna accidents cardiovasculaires fatals et mortalité toutes causes

  • Cyclisme - Bénéfices cardiovascu...

    jeudi 12. mars 2015

    Associations dose-réponse entre une activité cycliste et le risque d\'hypertension artérielle (HTA)

  • Grippe - Infection - Immunité - ...

    lundi 2. mars 2015

    Longévité et déterminants de l\'immunité humorale protectrice après infection grippale pandémique.

  • BIE OLIE Adolescents

    dimanche 15. février 2015

    Prévalence de la bronchoconstriction induite par l’exercice (BIE) et de l’obstruction laryngée induite par l’exercice (OLIE) dans une population générale d’adolescents.

blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Photothèque
Thorax
Thorax
Fiches d'anatomie
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Derniers commentaires
Actualités
Une nouvelle session ...
[youtube]jHKASzcm1lw[/...
@maggy Le score de Mac...
C est bien de nous inf...
C'est trop génial! j' ...
Articles
bjr afin de finaliser ...
J'arrive po à le telec...
Voilà encore un autre ...
Les ratios obtenus apr...
donc pas de viagra
Photos
C est une complication...
y a pas d'explication....
quelle est la conduite...
je pense que la chalaz...
l'indicatio à cette t...
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Sondage
Vous préférez les formations MedeSpace





Vous devez être connecté(e) pour voter.
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Utilisateurs en ligne
bullet.gif Invités en ligne : 112

bullet.gif Membres en ligne : 0

bullet.gif Membres enregistrés : 5,082
bullet.gif Membre le plus récent : abderahmene
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
La médecine esthétique bientôt encadrée
Revue scientifiqueSelon un rapport de la Direction générale de la santé révélé par Le Figaro, la pratique de certains actes à visée esthétique par des médecins généralistes pas toujours suffisamment formés est en plein essor. Plusieurs accidents ont souligné la nécessité d'un meilleur encadrement.

L'être humain, dans les pays riches, supporte de plus en plus mal les signes extérieurs du vieillissement alors même que son espérance de vie croît en moyenne de trois mois par an pour atteindre 84 ans chez les femmes et 77 ans chez les hommes en France.

Ce paradoxe est à l'origine du développement fulgurant de la médecine esthétique dans le monde occidental, alors que la chirurgie esthétique, plus lourde, non dénuée de complications si l'opérateur est incompétent, stagne. Aujourd'hui, il est possible de gommer certaines rides du front, des yeux, de la bouche, par l'injection annuelle de botox, de produits de comblements, ou par d'autres techniques physiques comme le laser.

Attirés par l'appât du gain, certains généralistes se sont tournés vers cette pratique lucrative, sans formation suffisante. À la suite d'accidents graves, la Direction générale de la santé (DGS) vient de coordonner un rapport non encore rendu public, sur «Les actes à visée esthétique», qui cherche à faire «le ménage» dans ce milieu parfois obscur. Le Figaro révèle lundi la teneur de ce document, qui propose demettre en place une réglementation visant non seulement les produits utilisés,mais aussi les praticiens qui sont autorisés à lesmettre enoeuvre.

Le professeur Laurent Lantieri, chef du service de chirurgie plastique, reconstructrice et esthétique à l'hôpital Henri Mondor de Créteil (Val-de-Marne), a recensé récemment au cours de six mois d'activité dans son service, des dizaines de cas de patients victimes de complications graves suite à des actes de médecine esthétique : 15 cas d'infections à mycobactéries atypiques liées à des pratiques demésothérapies (injections sous-cutanées de différents produits pour gonfler la peau ou faire maigrir), trois cas de nécrose tissulaire consécutifs à des injections pour lipolyse (pour faire fondre la graisse), cinq réactions à un corps étranger sévères après injection de produits de comblement non conforme…

Formations contestables

«Ces complications, dont la liste n'est pas exhaustive, représentent 85 consultations, 23 hospitalisations, soit plusieurs centaines d'euros en coût directs, assure le rapport de la DGS, qui par ailleurs affirme que certains lasers à visée épilatoire entre autres, sont utilisés par du personnel non médical, non qualifié, alors que des risques de brûlure existent.

Si la légitimité des spécialistes en chirurgie plastique, reconstructrice et esthétique n'est pas contestée, tout comme celles des dermatologues, la situation est bien plus problématique pour les généralistes, dont certains se lancent dans cette pratique esthétique lucrative, parfois sans formation ou sur la base de formations certes universitaires mais néanmoins contestables.

«L'examen de ces formations montre que certaines techniques enseignées ne sont pas scientifiquement validées, voire sont parfois dangereuses pour l'usager, peut-on lire dans le rapport de la DGS. Ces diplômes représentent une manne financière non négligeable pour les universités qui les autorisent et au sein desquelles ils sont dispensés sans contrôle du ministère de l'Enseignement supérieur.»

Le rapport propose donc que les techniques de médecine esthétique ne soient mises en oeuvre que par des professionnels définis par un cadre juridique et qu'elles répondent aux mêmes critères d'exigence que ceux s'appliquant aux soins. Le rapport demande également qu'un système de recueil des effets indésirables des actes esthétiques soit élaboré et plaide pour une formation des généralistes validée par le ministère de la Santé. Il réclame enfin la création sur le site du ministère d'un forumd'information pour le public… «Les chirurgiens plastiques et reconstructeurs, les dermatologues ont des bonnes connaissances pour utiliser ces techniques qui ont transformé le champ de l'esthétique, assure le docteur Vladimir Mitz (chirurgien,Paris).Pour les autres, il faut mettre en place des vraies formations et ne pas se contenter de celles plus ou moins sérieuses des laboratoires.»

Même son de cloche du docteur Jacques Ohana, chirurgien plasticien àParis : «C'est une bonne chose d'encadrer ces pratiques. Par exemple, pour utiliser le botox, il faut une très bonne connaissance de tous lesmusclesdelaface.Si l'injection n'est pas faite correctement, on risque d'aboutir à des déformations. Les médecins généralistes ne sont pas formés pour cela, sauf s'ils suivent une vraie formation universitaire reconnue».

lefigaro

purple-btm-left.png purple-btm-right.png
Commentaires
Aucun Commentaire n'a été publié.
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
Publier un Commentaire
Connectez-vous pour publier un Commentaire.
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
Evaluation
L'évalutation n'est disponible que pour les membres.

Connectez-vous ou enregistrez-vous pour voter.

Aucune évaluation publiée.
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Participer sur MedeSpace
bullet Nouveaux Posts
bullet Mes récents posts
bullet Mes derniers sujets

Imprimer la page en PDF
___________________
bullet Postez une vidéo
bullet Postez un site médical
bullet Postez une Photo
bullet Postez un Article
bullet Postez une Actualité

Devenez MedeSpacien
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
MedeSpace FM
La radio Publique santé

Vous avez oublié votre mot de passe?



blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Résidanat 2015
annales pour le concours de residanat
- Numéro 01
- Numéro 02
- Numéro 03
- Numéro 04
- Numéro 05
- Numéro 06


blue-btm-left.png blue-btm-right.png
centerb-left.png centerb-right.png
center-left.png center-right.png
centerb-left.png centerb-right.png