Pseudo:    Mot de passe:   
center-left.png center-right.png
American Journal GPMD
Santé Magazine
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Derniers Articles
  • Apnées du sommeil - Complicatio...

    mercredi 28. octobre 2015

    Fibrillation auriculaire

  • Asthme - Activités physiques - HRB

    samedi 19. septembre 2015

    L\'entrainement en aérobie diminue l\'hyperréactivité bronchique (HRB) et l\'inflammation systémique chez les patients souffrant d\'asthme modéré à sévère: un essai randomisé contrôlé.

  • Aliments épicés et Mortalité

    samedi 15. août 2015

    Consommation d\'aliments épicés et mortalité toutes causes et spécifiques: une étude de cohorte basée sur la population.

  • Tabagisme passif - Vaisseaux - I...

    mercredi 22. juillet 2015

    Le tabagisme passif est associé à l\'inflammation vasculaire...

  • Appendicite: Chirurgie ou Antibi...

    dimanche 28. juin 2015

    Antibiothérapie versus Appendicectomie en traitement d\'une appendicite aigüe non compliquée: l\'essai clinique randomisé APPAC

  • Personnes âgées - Maison médical...

    mardi 9. juin 2015

    Qualité de l\'air intérieur, ventilation et santé respiratoire chez les résidents âgés vivant en maison médicalisée en Europe.

  • Sauna - Complications

    jeudi 23. avril 2015

    Association entre sauna accidents cardiovasculaires fatals et mortalité toutes causes

  • Cyclisme - Bénéfices cardiovascu...

    jeudi 12. mars 2015

    Associations dose-réponse entre une activité cycliste et le risque d\'hypertension artérielle (HTA)

  • Grippe - Infection - Immunité - ...

    lundi 2. mars 2015

    Longévité et déterminants de l\'immunité humorale protectrice après infection grippale pandémique.

  • BIE OLIE Adolescents

    dimanche 15. février 2015

    Prévalence de la bronchoconstriction induite par l’exercice (BIE) et de l’obstruction laryngée induite par l’exercice (OLIE) dans une population générale d’adolescents.

blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Photothèque
Angiome conjonctival
Angiome conjonctival
Ophtalmologie
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Derniers commentaires
Actualités
Une nouvelle session ...
[youtube]jHKASzcm1lw[/...
@maggy Le score de Mac...
C est bien de nous inf...
C'est trop génial! j' ...
Articles
bjr afin de finaliser ...
J'arrive po à le telec...
Voilà encore un autre ...
Les ratios obtenus apr...
donc pas de viagra
Photos
C est une complication...
y a pas d'explication....
quelle est la conduite...
je pense que la chalaz...
l'indicatio à cette t...
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Sondage
Vous préférez les formations MedeSpace





Vous devez être connecté(e) pour voter.
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Utilisateurs en ligne
bullet.gif Invités en ligne : 173

bullet.gif Membres en ligne : 0

bullet.gif Membres enregistrés : 5,082
bullet.gif Membre le plus récent : abderahmene
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Vitamines, oméga 3 et oligoéléments sur la sellette
Revue scientifique
Sur 1 760 contrôles réalisés sur des compléments alimentaires, 220 anomalies ont été relevées, alors même que ces produits sont loin d'être indispensables.

Le marché des compléments alimentaires a explosé dans les pays industrialisés. À la mode des vitamines se sont superposées celles des oligoéléments, puis des oméga 3… On vend des suppléments alimentaires sur la base d'arguments publicitaires alléchants, comme la lutte contre le vieillissement, les troubles de la mémoire, la forme physique… Il y aurait en France plus de 28 000 compléments alimentaires disponibles sur le marché. Avant d'être commercialisés, ces produits doivent bénéficier d'un accord préalable avec le ministère de l'Industrie. Malgré cette réglementation stricte, les résultats d'une enquête publiée par la Direction générale de la consommation, de la concurrence, de la répression des fraudes (DGCCRF), mercredi dans son bulletin trimestriel, sont plutôt inquiétants : ils montrent que 35 % des entreprises inspectées sont en infraction.

L'enquête, réalisée en 2008, porte sur le contrôle de 500 entreprises en France. Les investigateurs ont examiné l'étiquetage des compléments alimentaires et leur conformité avec le contenu, ils ont analysé leur composition et le respect des obligations liées aux procédures déclaratives. Sur les 1 760 contrôles réalisés, 220 anomalies ont été relevées. L'enquête met notamment en évidence un pourcentage non négligeable de défauts d'autocontrôle ou de traçabilité. Elle découvre principalement des pratiques commerciales trompeuses pour le consommateur et des anomalies d'étiquetage.

«Il peut s'agir d'allégations mensongères, de messages trompeurs ou ambigus, d'annonces d'effets bénéfiques non avérés, de composition ne correspondant pas à l'étiquetage, précise-t-on à la DGCCRF. Celle-ci recommande donc aux consommateurs de rester «vigilants», leur demandant de ne pas associer des compléments alimentaires revendiquant des effets similaires afin d'éviter des risques de surconsommation, de prendre garde aux produits vendus sur Internet fabriqués en dehors de l'Union européenne et de ne jamais acheter de produits dont l'étiquetage n'est pas rédigé en français.

«Bidons» et «parfois dangereux»

L'association de défense des consommateurs UFC-Que choisir avait également épinglé en octobre certains compléments alimentaires, estimant qu'ils étaient «bidons» et «parfois dangereux», après avoir étudié 33 produits appartenant à trois familles de compléments alimentaires parmi les plus vendus contenant de la vitamine C (9 produits), de l'oméga 3 (12 produits), ainsi que des compléments visant «ligne et minceur» (12 produits).

Ces mises en garde auront sans doute du mal à freiner l'engouement de nos concitoyens pour de tels produits affichant des messages qui répondent au désir largement partagé qu'un simple complément puisse prévenir le cancer, les maladies cardiaques, le vieillissement… Les études scientifiques sur l'intérêt des compléments alimentaires sont, elles, beaucoup plus réservées. Selon les experts, les personnes en bonne santé ayant un régime équilibré n'ont pas besoin de consommer en plus des vitamines ou des antioxydants. La question peut se poser pour des malades, menacés par des carences du fait de troubles alimentaires (anorexie, alcoolisme…) ou encore dans certaines affections comme la dégénérescence maculaire liée à l'âge où certains compléments sont discutés.

Une analyse de très grande envergure compilant les données de 67 études concluait l'an dernier que des cures de vitamine C (que l'on trouve dans les oranges) n'apportaient aucun bénéfice particulier, pas plus que celles de sélénium (présent dans le thon ou le foie de veau). En revanche, ils concluaient que les cures de vitamine A (présente dans le beurre) ou E (dans les noix et noisettes) ou de bêtacarotène auraient même plutôt tendance à augmenter, de manière certes très faible, les risques de décès prématuré.


lefigaro

purple-btm-left.png purple-btm-right.png
Commentaires
Aucun Commentaire n'a été publié.
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
Publier un Commentaire
Connectez-vous pour publier un Commentaire.
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
Evaluation
L'évalutation n'est disponible que pour les membres.

Connectez-vous ou enregistrez-vous pour voter.

Aucune évaluation publiée.
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Participer sur MedeSpace
bullet Nouveaux Posts
bullet Mes récents posts
bullet Mes derniers sujets

Imprimer la page en PDF
___________________
bullet Postez une vidéo
bullet Postez un site médical
bullet Postez une Photo
bullet Postez un Article
bullet Postez une Actualité

Devenez MedeSpacien
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
MedeSpace FM
La radio Publique santé

Vous avez oublié votre mot de passe?



blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Résidanat 2015
annales pour le concours de residanat
- Numéro 01
- Numéro 02
- Numéro 03
- Numéro 04
- Numéro 05
- Numéro 06


blue-btm-left.png blue-btm-right.png
centerb-left.png centerb-right.png
center-left.png center-right.png
centerb-left.png centerb-right.png