Pseudo:    Mot de passe:   
center-left.png center-right.png
American Journal GPMD
Santé Magazine
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Derniers Articles
  • Apnées du sommeil - Complicatio...

    mercredi 28. octobre 2015

    Fibrillation auriculaire

  • Asthme - Activités physiques - HRB

    samedi 19. septembre 2015

    L\'entrainement en aérobie diminue l\'hyperréactivité bronchique (HRB) et l\'inflammation systémique chez les patients souffrant d\'asthme modéré à sévère: un essai randomisé contrôlé.

  • Aliments épicés et Mortalité

    samedi 15. août 2015

    Consommation d\'aliments épicés et mortalité toutes causes et spécifiques: une étude de cohorte basée sur la population.

  • Tabagisme passif - Vaisseaux - I...

    mercredi 22. juillet 2015

    Le tabagisme passif est associé à l\'inflammation vasculaire...

  • Appendicite: Chirurgie ou Antibi...

    dimanche 28. juin 2015

    Antibiothérapie versus Appendicectomie en traitement d\'une appendicite aigüe non compliquée: l\'essai clinique randomisé APPAC

  • Personnes âgées - Maison médical...

    mardi 9. juin 2015

    Qualité de l\'air intérieur, ventilation et santé respiratoire chez les résidents âgés vivant en maison médicalisée en Europe.

  • Sauna - Complications

    jeudi 23. avril 2015

    Association entre sauna accidents cardiovasculaires fatals et mortalité toutes causes

  • Cyclisme - Bénéfices cardiovascu...

    jeudi 12. mars 2015

    Associations dose-réponse entre une activité cycliste et le risque d\'hypertension artérielle (HTA)

  • Grippe - Infection - Immunité - ...

    lundi 2. mars 2015

    Longévité et déterminants de l\'immunité humorale protectrice après infection grippale pandémique.

  • BIE OLIE Adolescents

    dimanche 15. février 2015

    Prévalence de la bronchoconstriction induite par l’exercice (BIE) et de l’obstruction laryngée induite par l’exercice (OLIE) dans une population générale d’adolescents.

blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Photothèque
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Derniers commentaires
Actualités
Une nouvelle session ...
[youtube]jHKASzcm1lw[/...
@maggy Le score de Mac...
C est bien de nous inf...
C'est trop génial! j' ...
Articles
bjr afin de finaliser ...
J'arrive po à le telec...
Voilà encore un autre ...
Les ratios obtenus apr...
donc pas de viagra
Photos
C est une complication...
y a pas d'explication....
quelle est la conduite...
je pense que la chalaz...
l'indicatio à cette t...
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Sondage
Vous préférez les formations MedeSpace





Vous devez être connecté(e) pour voter.
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Utilisateurs en ligne
bullet.gif Invités en ligne : 374

bullet.gif Membres en ligne : 0

bullet.gif Membres enregistrés : 5,082
bullet.gif Membre le plus récent : abderahmene
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Allogreffe à conditionnement atténué dans les leucémies aiguës lymphoblastiques de l’adulte
Actualités médicales
Les leucémies aiguës lymphoblastiques (LAL) de l’adulte sont d’un pronostic bien plus sombre que chez l’enfant, et seul un tiers des adultes peut espérer une survie prolongée sans maladie, même si les thérapeutiques actuelles sont adaptées aux facteurs de risque. L’allogreffe de cellules souches hématopoïétiques apporte un bénéfice en survie, surtout chez les patients jeunes, les plus âgés voyant ce bénéfice s’estomper au dépend de la mortalité liée à la greffe. D’une manière générale, le développement des greffes à conditionnement atténué a permis de diminuer la mortalité liée à la greffe et de reculer les limites d’âge en matière de greffe.

Quels résultats donnent-elles dans les LAL de l’adulte ? Les auteurs rapportent dans cet article bref leur expérience à propos de 22 patients. L’âge médian des patients était de 49 ans (24-68) et les LAL étaient de haut risque, dont 14 à chromosome Philadelphie (10 en RC1 et 4 en RC2 ou au delà), 10 en RC2 ou au delà (LAL Ph1, LAL de la lignée B non Ph1 et LAL de la lignée T) et 6 avec atteinte du SNC au diagnostic. La décision d’un conditionnement atténué était prise sur la base de l’âge : plus de 55 ans pour les greffes avec donneur apparenté (n=4) et plus de 45 ans pour les greffes de sang placentaire (SP, n=18). L’allogreffe a été réalisée en médiane 222 jours après le diagnostic (91-3589), le conditionnement homogène comportait irradiation corporelle totale, fludarabine et cyclophosphamide et la prévention de la GVH, de la ciclosporine et du mycophénolate. Les greffes de SP étaient de type 4/6 (n=12), 5/6 (n=5) et 6/6 (n=1). La moitié des patients présentait des comorbidités significatives. Le suivi médian des patients toujours en vie a été de 33 mois (5-76).

La reconstitution hématopoïétique a été satisfaisante avec une récupération neutrophile > 500/mm3 en médiane à J10 (0-28) et une reconstitution plaquettaire > 20 000/mm3 en médiane à 38 jours (0-167). Tous les patients avaient un chimérisme 100 % donneur en médiane à J23 (14-99). La survie globale à 3 ans a été de 50 % avec une différence nette chez les patients greffés en RC1 (81 % contre 15 % au delà mais les effectifs sont faibles). La mortalité liée à la greffe a été faible, de 27 % à 3 ans et inférieure chez les patients en RC1 (8 % contre 50 % pour les autres). En matière de greffe de SP, les auteurs ne retrouvent pas d’influence de l’âge, du PS, de l’index de comorbidité, du poids, de la dose de cellules nucléées greffée ni du statut virologique donneur/receveur sur la TRM (transplant related mortality) et la survie, mais rappelons que les effectifs sont trop faibles pour en tirer des conclusions définitives.

L’incidence cumulée des rechutes a été de 36 %, la vaste majorité des rechutes survenant dans l’année après la greffe et aucune rechute n’étant observée après 2 ans. A J100, les incidences cumulées de GVH aiguë de grade II-IV et III-IV étaient respectivement de 55 et 20 % et la survie à 1 an des patients avec GVH aiguë de grade II-IV un peu meilleure que celle des patients sans GVH (effet GVL?). L’incidence de la GVH chronique était de 45 % à 1 an et 7 patients ont présenté une GVH chronique extensive.

Les résultats de cette petite série sont encourageants et devraient amener à se développer chez les patients non éligibles pour l’allogreffe standard, des essais visant à évaluer à plus large échelle les bénéfices/risques de l’allogreffe à conditionnement réduit y compris de SP dans les LAL de l’adulte en RC1 de mauvais pronostic.

Dr Delphine Rea
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
Commentaires
Aucun Commentaire n'a été publié.
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
Publier un Commentaire
Connectez-vous pour publier un Commentaire.
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
Evaluation
L'évalutation n'est disponible que pour les membres.

Connectez-vous ou enregistrez-vous pour voter.

Aucune évaluation publiée.
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Participer sur MedeSpace
bullet Nouveaux Posts
bullet Mes récents posts
bullet Mes derniers sujets

Imprimer la page en PDF
___________________
bullet Postez une vidéo
bullet Postez un site médical
bullet Postez une Photo
bullet Postez un Article
bullet Postez une Actualité

Devenez MedeSpacien
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
MedeSpace FM
La radio Publique santé

Vous avez oublié votre mot de passe?



blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Résidanat 2015
annales pour le concours de residanat
- Numéro 01
- Numéro 02
- Numéro 03
- Numéro 04
- Numéro 05
- Numéro 06


blue-btm-left.png blue-btm-right.png
centerb-left.png centerb-right.png
center-left.png center-right.png
centerb-left.png centerb-right.png