Pseudo:    Mot de passe:   
center-left.png center-right.png
American Journal GPMD
Santé Magazine
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Derniers Articles
  • Apnées du sommeil - Complicatio...

    mercredi 28. octobre 2015

    Fibrillation auriculaire

  • Asthme - Activités physiques - HRB

    samedi 19. septembre 2015

    L\'entrainement en aérobie diminue l\'hyperréactivité bronchique (HRB) et l\'inflammation systémique chez les patients souffrant d\'asthme modéré à sévère: un essai randomisé contrôlé.

  • Aliments épicés et Mortalité

    samedi 15. août 2015

    Consommation d\'aliments épicés et mortalité toutes causes et spécifiques: une étude de cohorte basée sur la population.

  • Tabagisme passif - Vaisseaux - I...

    mercredi 22. juillet 2015

    Le tabagisme passif est associé à l\'inflammation vasculaire...

  • Appendicite: Chirurgie ou Antibi...

    dimanche 28. juin 2015

    Antibiothérapie versus Appendicectomie en traitement d\'une appendicite aigüe non compliquée: l\'essai clinique randomisé APPAC

  • Personnes âgées - Maison médical...

    mardi 9. juin 2015

    Qualité de l\'air intérieur, ventilation et santé respiratoire chez les résidents âgés vivant en maison médicalisée en Europe.

  • Sauna - Complications

    jeudi 23. avril 2015

    Association entre sauna accidents cardiovasculaires fatals et mortalité toutes causes

  • Cyclisme - Bénéfices cardiovascu...

    jeudi 12. mars 2015

    Associations dose-réponse entre une activité cycliste et le risque d\'hypertension artérielle (HTA)

  • Grippe - Infection - Immunité - ...

    lundi 2. mars 2015

    Longévité et déterminants de l\'immunité humorale protectrice après infection grippale pandémique.

  • BIE OLIE Adolescents

    dimanche 15. février 2015

    Prévalence de la bronchoconstriction induite par l’exercice (BIE) et de l’obstruction laryngée induite par l’exercice (OLIE) dans une population générale d’adolescents.

blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Photothèque
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Derniers commentaires
Actualités
Une nouvelle session ...
[youtube]jHKASzcm1lw[/...
@maggy Le score de Mac...
C est bien de nous inf...
C'est trop génial! j' ...
Articles
bjr afin de finaliser ...
J'arrive po à le telec...
Voilà encore un autre ...
Les ratios obtenus apr...
donc pas de viagra
Photos
C est une complication...
y a pas d'explication....
quelle est la conduite...
je pense que la chalaz...
l'indicatio à cette t...
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Sondage
Vous préférez les formations MedeSpace





Vous devez être connecté(e) pour voter.
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Utilisateurs en ligne
bullet.gif Invités en ligne : 273

bullet.gif Membres en ligne : 0

bullet.gif Membres enregistrés : 5,082
bullet.gif Membre le plus récent : abderahmene
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
La santé par les plantes
Revue scientifique
Traiter la dépression en douceur

La phytothérapie rencontre un succès grandissant auprès des consommateurs soucieux d’utiliser au quotidien les bienfaits de la nature. Les plantes concurrencent aujourd’hui la médecine moderne. Des marques de gélules de tisane et de crème à base de plantes se multiplient dans les pharmacies pour traiter des problèmes digestifs, neurologiques, la forme et la beauté. Mais comment tirer le grain de l’ivraie ? Les produits se présentent sous plusieurs formes.


Infusion, décoction, poudre, gélule, mais les spécialistes mettent en garde contre les abus ? « Les plantes ne guérissent pas tout, et naturel ne signifie pas sans danger », préviennent-on. La phytothérapie est passée depuis des années de la phase empirique à la phase scientifique et des études cliniques ont identifié les composants et extraits actifs de plusieurs plantes dont les vertus sont chaque jour confirmées, a déclaré le Dr Michel Roussel, enseignant à la Faculté de pharmacie à Lyon, auteur de plusieurs ouvrages et phytothérapeute, lors de la première conférence sur la phytothérapie, organisée vendredi dernier à l’hôtel Sofitel à Alger par les laboratoires Mag Pharm en collaboration avec l’agence de communication Alpharep. Pour le conférencier, les médicaments chimiques ont montré aujourd’hui leurs limites dans le traitement de certaines pathologies, en raison de leurs effets secondaires très importants. Il affirme que les patients décident eux-mêmes d’arrêter ces médicaments et se dirigent vers les produits à base de plantes.

« La médecine moderne traverse aujourd’hui une véritable crise, que ce soit sur le plan économique ou écologique, et le patient doute de cette médecine déshumanisée. On assiste au recours aux médecines alternatives, soit par choix, par tradition ou suite aux contre-indications au traitement classique », a-t-il souligné. Dans son exposé portant sur les plantes neurosédatives, le Dr Roussel revient sur toute une panoplie de plantes qui soulagent les personnes souffrant d’anxiété, de stress, de troubles du sommeil et de nervosité. Il cite, entre autres, la valériane, l’avoine, la passiflore, l’aubépine et la plante miracle, le millepertuis (la fleur aux mille trous), un antidépresseur naturel, selon lui, qui vient remettre en cause tous les antidépresseurs classiques aux effets secondaires néfastes.

« Des études cliniques ont démontré son action et son efficacité sur les dépressions légères et modérées », a-t-il déclaré en rappelant les symptômes les plus importants d’une dépression. Le Dr Roussel a aussi mis l’accent sur l’efficacité de cette plante dans d’autres affections. « Elle a des effets anti-inflammatoires, antioxydants, cicatrisants, antimicrobiens », a-t-il indiqué.

Le Dr Roussel rappelle que le millepertuis n’a aucun effet secondaire sauf qu’il est formellement contre-indiqué ou déconseillé de l’associer avec des médicaments anticoagulants, théophilline, antiépileptiques, les contraceptifs oraux. De plus, certaines études soulignent un effet photosensibilisant potentiel du millepertuis : « Il serait préférable d’éviter la lumière du soleil pendant le traitement. » De part son expérience, le Dr Roussel a précisé que sur les 300 patients qu’il a eu à traiter avec le millepertuis dans la dépression légère, saisonnière et moyenne, 60% des résultats étaient « très satisfaisants ». Il a recommandé aux praticiens de garder le contact avec le malade et de rester attentif pour un meilleur suivi. Quant à la posologie recommandée, le conférencier a souligné que trois prises par jour d’une gélule de 300 mg donne de bons résultats. A noter que le produit à base de millepertuis est disponible en vente libre en pharmacie (non remboursé) sous forme de gélules (Phy Anxio). Pour le Dr Roussel, absorber du millepertuis, c’est absorber du soleil et de la lumière.

el watan

purple-btm-left.png purple-btm-right.png
Commentaires
Aucun Commentaire n'a été publié.
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
Publier un Commentaire
Connectez-vous pour publier un Commentaire.
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
Evaluation
L'évalutation n'est disponible que pour les membres.

Connectez-vous ou enregistrez-vous pour voter.

Aucune évaluation publiée.
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Participer sur MedeSpace
bullet Nouveaux Posts
bullet Mes récents posts
bullet Mes derniers sujets

Imprimer la page en PDF
___________________
bullet Postez une vidéo
bullet Postez un site médical
bullet Postez une Photo
bullet Postez un Article
bullet Postez une Actualité

Devenez MedeSpacien
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
MedeSpace FM
La radio Publique santé

Vous avez oublié votre mot de passe?



blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Résidanat 2015
annales pour le concours de residanat
- Numéro 01
- Numéro 02
- Numéro 03
- Numéro 04
- Numéro 05
- Numéro 06


blue-btm-left.png blue-btm-right.png
centerb-left.png centerb-right.png
center-left.png center-right.png
centerb-left.png centerb-right.png