Pseudo:    Mot de passe:   
center-left.png center-right.png
American Journal GPMD
Santé Magazine
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Derniers Articles
  • Apnées du sommeil - Complicatio...

    mercredi 28. octobre 2015

    Fibrillation auriculaire

  • Asthme - Activités physiques - HRB

    samedi 19. septembre 2015

    L\'entrainement en aérobie diminue l\'hyperréactivité bronchique (HRB) et l\'inflammation systémique chez les patients souffrant d\'asthme modéré à sévère: un essai randomisé contrôlé.

  • Aliments épicés et Mortalité

    samedi 15. août 2015

    Consommation d\'aliments épicés et mortalité toutes causes et spécifiques: une étude de cohorte basée sur la population.

  • Tabagisme passif - Vaisseaux - I...

    mercredi 22. juillet 2015

    Le tabagisme passif est associé à l\'inflammation vasculaire...

  • Appendicite: Chirurgie ou Antibi...

    dimanche 28. juin 2015

    Antibiothérapie versus Appendicectomie en traitement d\'une appendicite aigüe non compliquée: l\'essai clinique randomisé APPAC

  • Personnes âgées - Maison médical...

    mardi 9. juin 2015

    Qualité de l\'air intérieur, ventilation et santé respiratoire chez les résidents âgés vivant en maison médicalisée en Europe.

  • Sauna - Complications

    jeudi 23. avril 2015

    Association entre sauna accidents cardiovasculaires fatals et mortalité toutes causes

  • Cyclisme - Bénéfices cardiovascu...

    jeudi 12. mars 2015

    Associations dose-réponse entre une activité cycliste et le risque d\'hypertension artérielle (HTA)

  • Grippe - Infection - Immunité - ...

    lundi 2. mars 2015

    Longévité et déterminants de l\'immunité humorale protectrice après infection grippale pandémique.

  • BIE OLIE Adolescents

    dimanche 15. février 2015

    Prévalence de la bronchoconstriction induite par l’exercice (BIE) et de l’obstruction laryngée induite par l’exercice (OLIE) dans une population générale d’adolescents.

blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Photothèque
Barre Ackermann
Barre Ackermann
Odontologie conservatrice
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Derniers commentaires
Actualités
Une nouvelle session ...
[youtube]jHKASzcm1lw[/...
@maggy Le score de Mac...
C est bien de nous inf...
C'est trop génial! j' ...
Articles
bjr afin de finaliser ...
J'arrive po à le telec...
Voilà encore un autre ...
Les ratios obtenus apr...
donc pas de viagra
Photos
C est une complication...
y a pas d'explication....
quelle est la conduite...
je pense que la chalaz...
l'indicatio à cette t...
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Sondage
Vous préférez les formations MedeSpace





Vous devez être connecté(e) pour voter.
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Utilisateurs en ligne
bullet.gif Invités en ligne : 355

bullet.gif Membres en ligne : 0

bullet.gif Membres enregistrés : 5,082
bullet.gif Membre le plus récent : abderahmene
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
La chirurgie de l'obésité de plus en plus pratiquée
Actualités médicales
Chaque année, 11 000 personnes ont recours à la chirurgie bariatrique. La Haute Autorité de santé vient de publier toute une série de recommandations pour encadrer ces nouvelles techniques.

Sur l'écran vidéo, la grosse pince crocodile coupe et agrafe l'estomac rose et blanc nacré. En 45 minutes, sous l'objectif de l'endoscope, le chirurgien a terminé l'opération de réduction de la taille de l'estomac. Il s'agit d'une opération visant à faire maigrir des obèses, une gastrectomie dite «en manchette».

La patiente, une mère de famille qui a déjà eu un long parcours avec de multiples régimes, fait partie des quelque 11 000 personnes qui chaque année en France confient à un chirurgien «bariatrique» leur dernier espoir de vaincre une obésité pathologique. Les résultats peuvent être spectaculaires : entre 43 et 54 % de l'excès de poids peut être perdu en deux à trois ans après l'opération. Entre 60 % et 80 % des patients ont une amélioration des fonctions respiratoires, cardio-vasculaires et de la locomotion.

Depuis dix ans, la chirurgie «bariatrique» connaît un essor rapide. Plus de 310 équipes chirurgicales la pratiquent aujourd'hui en France. La Haute Autorité de santé (HAS) vient de renouveler ses recommandations ainsi que la Société française de chirurgie de l'obésité (Soffco). On estime qu'environ 1,2 million d'obèses français ont un indice de masse corporelle (IMC) supérieur à 40 kg par mètre carré de surface corporelle, un des critères justifiant le recours à cette chirurgie.

Autres malades concernés, celles et ceux ayant un IMC de 35 mais avec des pathologies associées cardio-vasculaires, respiratoires ou diabétiques, susceptibles d'être améliorées après la chirurgie. C'est pourquoi la HAS recommande de ne proposer cette chirurgie seulement aux obèses en échec de traitement médical, diététique et psychothérapeutique.

«Comme si ces femmes qui viennent se confier à nous ne savaient pas qu'elles sont en échec !», réagit ce chirurgien d'un gros centre en banlieue parisienne.

La nouvelle discipline a de l'avenir devant elle : pour le Pr Jean Mouiel, président de la Soffco, «chacune des équipes actuelles peut tabler sur un vivier d'au moins 4 000 patients.» Par ailleurs, cette chirurgie pourrait aussi être utile dans le traitement du diabète de type 2 chez des malades ayant un IMC compris entre 30 et 35 kg au mètre carré.

Accord préalable de la sécu

Cette montée en puissance intervient à un moment où les chirurgiens opèrent moins. En effet, les endoscopes qui opèrent des polypes intestinaux, les sondes à ballonnet qui dilatent les artères coronaires, les lasers ophtalmologiques ou bronchiques ont réduit le champ de la chirurgie classique au profit des techniques interventionnelles pratiquées par des médecins.

La chirurgie de l'obésité est donc une nouvelle opportunité pour les praticiens. Mais les caisses d'assurance-maladie exigent un accord préalable pour autoriser le remboursement des actes. «Cela entraîne des conflits à n'en plus finir avec les médecins inspecteurs, qui nous opposent des critères rigides de poids» pour les autorisations, explique le président des chirurgiens de l'obésité. La question est d'autant plus épineuse que beaucoup de malades ont besoin de plusieurs interventions ultérieures qui, elles, ne sont pas dans la nomenclature des actes médicaux et donc, non remboursées.

Pour éviter toute dérive, la HAS recommande une prise en charge pluridisciplinaire avec un coordinateur pour l'évaluation psychologique, la décision chirurgicale, les conditions de suivi postopératoire, et pour l'information complète du malade. La HAS veut aussi créer un registre national avec pour chaque patient le pourcentage de perte d'excès de poids, l'amélioration des comorbidités, de la qualité de vie et l'analyse des complications.

La mortalité en chirurgie bariatrique est faible : à peine plus de trente morts par an. L'image de cette chirurgie reste pourtant très mauvaise dans le monde médical. Il ne faut pas oublier non plus que la survie associée à l'obésité pathologique est bien plus faible que celle de la population générale.

lefigaro
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
Commentaires
Aucun Commentaire n'a été publié.
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
Publier un Commentaire
Connectez-vous pour publier un Commentaire.
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
Evaluation
L'évalutation n'est disponible que pour les membres.

Connectez-vous ou enregistrez-vous pour voter.

Aucune évaluation publiée.
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Participer sur MedeSpace
bullet Nouveaux Posts
bullet Mes récents posts
bullet Mes derniers sujets

Imprimer la page en PDF
___________________
bullet Postez une vidéo
bullet Postez un site médical
bullet Postez une Photo
bullet Postez un Article
bullet Postez une Actualité

Devenez MedeSpacien
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
MedeSpace FM
La radio Publique santé

Vous avez oublié votre mot de passe?



blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Résidanat 2015
annales pour le concours de residanat
- Numéro 01
- Numéro 02
- Numéro 03
- Numéro 04
- Numéro 05
- Numéro 06


blue-btm-left.png blue-btm-right.png
centerb-left.png centerb-right.png
center-left.png center-right.png
centerb-left.png centerb-right.png