Pseudo:    Mot de passe:   
center-left.png center-right.png
American Journal GPMD
Santé Magazine
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Derniers Articles
  • Apnées du sommeil - Complicatio...

    mercredi 28. octobre 2015

    Fibrillation auriculaire

  • Asthme - Activités physiques - HRB

    samedi 19. septembre 2015

    L\'entrainement en aérobie diminue l\'hyperréactivité bronchique (HRB) et l\'inflammation systémique chez les patients souffrant d\'asthme modéré à sévère: un essai randomisé contrôlé.

  • Aliments épicés et Mortalité

    samedi 15. août 2015

    Consommation d\'aliments épicés et mortalité toutes causes et spécifiques: une étude de cohorte basée sur la population.

  • Tabagisme passif - Vaisseaux - I...

    mercredi 22. juillet 2015

    Le tabagisme passif est associé à l\'inflammation vasculaire...

  • Appendicite: Chirurgie ou Antibi...

    dimanche 28. juin 2015

    Antibiothérapie versus Appendicectomie en traitement d\'une appendicite aigüe non compliquée: l\'essai clinique randomisé APPAC

  • Personnes âgées - Maison médical...

    mardi 9. juin 2015

    Qualité de l\'air intérieur, ventilation et santé respiratoire chez les résidents âgés vivant en maison médicalisée en Europe.

  • Sauna - Complications

    jeudi 23. avril 2015

    Association entre sauna accidents cardiovasculaires fatals et mortalité toutes causes

  • Cyclisme - Bénéfices cardiovascu...

    jeudi 12. mars 2015

    Associations dose-réponse entre une activité cycliste et le risque d\'hypertension artérielle (HTA)

  • Grippe - Infection - Immunité - ...

    lundi 2. mars 2015

    Longévité et déterminants de l\'immunité humorale protectrice après infection grippale pandémique.

  • BIE OLIE Adolescents

    dimanche 15. février 2015

    Prévalence de la bronchoconstriction induite par l’exercice (BIE) et de l’obstruction laryngée induite par l’exercice (OLIE) dans une population générale d’adolescents.

blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Photothèque
Maladie de basedow
Maladie de basedow
Endocrinologie
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Derniers commentaires
Actualités
Une nouvelle session ...
[youtube]jHKASzcm1lw[/...
@maggy Le score de Mac...
C est bien de nous inf...
C'est trop génial! j' ...
Articles
bjr afin de finaliser ...
J'arrive po à le telec...
Voilà encore un autre ...
Les ratios obtenus apr...
donc pas de viagra
Photos
C est une complication...
y a pas d'explication....
quelle est la conduite...
je pense que la chalaz...
l'indicatio à cette t...
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Sondage
Vous préférez les formations MedeSpace





Vous devez être connecté(e) pour voter.
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Utilisateurs en ligne
bullet.gif Invités en ligne : 329

bullet.gif Membres en ligne : 0

bullet.gif Membres enregistrés : 5,082
bullet.gif Membre le plus récent : abderahmene
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Polémique sur une insuline qui favoriserait des cancers
Actualités médicales


Le médicament visé est la Lantus de Sanofi-Aventis. Mais la majorité des spécialistes dénoncent la faiblesse des études européennes accréditant ce risque.

Quatre études sorties la semaine dernière indiquent que la Lantus, une insuline autorisée en Europe depuis 2000 dans le traitement contre le diabète, pourrait être à l'origine d'une augmentation de cancers. Ces études réalisées en Allemagne, en Suède et en Écosse ont été publiées par l'Association européenne d'études sur le diabète (EASD) et la revue Diabetologia.

Elles sont téléchargeables gratuitement sur le site de l'association et de la revue. Dès lundi soir, l'Agence française du médicament (Afssaps) et l'agence européenne (EMEA) se montraient rassurantes et recommandaient aux patients de ne pas interrompre la Lantus. Une décision partagée par l'immense majorité des diabétologues.

Les deux éditorialistes chargés de présenter ces travaux sont eux-mêmes très prudents, voire même embarrassés dans leurs commentaires. Les risques pointés par ces études sont, selon eux, minimes et difficiles à interpréter. Ils conseillent eux aussi aux diabétiques qui utilisent la Lantus de continuer leurs injections quotidiennes et estiment que de nouvelles recherches doivent être menées afin d'y voir plus clair.

«Ces études ne sont pas vraiment sérieuses», estime de son côté le Pr André Grimaldi, chef du service de diabétologie à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière, à Paris. «Elles ne justifient même pas une alerte.»

Ulf Smith et Edwin Gale révèlent, par exemple, que trois des six experts chargés d'examiner l'étude allemande ont conseillé de ne pas la publier, compte tenu de ses faiblesses. Incluant près de 130 000 diabétiques, elle est basée sur des registres d'assurances qui ne contiennent aucune indication sur la nature du cancer, ni sur le poids, ni sur l'âge des patients, ni sur la durée d'utilisation de la Lantus.

Les chercheurs allemands notent que le risque serait plus grand chez ceux qui prennent des doses de Lantus plus importantes. L'étude suédoise pointe un risque de cancer du sein accru chez les femmes, mais non significatif.

L'étude écossaise incluant pas loin de 4 000 patients, ne trouve pas d'augmentation globale de cancers chez les diabétiques utilisant la Lantus. Les chercheurs écossais relèvent toutefois un taux plus élevé chez ceux qui utilisent cette insuline seule que chez ceux qui la combinent avec d'autres insulines. Autrement dit, le risque de cancer serait plus élevé chez les patients souffrant de diabète de type 2, une affection liée à l'obésité, à la sédentarité et au vieillissement. Une observation qui n'a rien d'étonnant. Il serait plus faible, en revanche, chez ceux qui souffrent de diabète de type 1, une maladie auto-immune due à la destruction totale des cellules du pancréas sécrétant l'insuline.

Bénéfice considérable

Cette polémique injustifiée est sans doute liée à la promotion excessive de la Lantus pour le traitement du diabète de type 2. Le laboratoire Sanofi-Aventis, qui la fabrique, cherche, en effet, par tous les moyens à ce que son utilisation ne soit pas limitée au diabète de type 1 où elle a apporté un bénéfice considérable. «La mise au point de la Lantus est une avancée majeure pour le traitement du diabète de type 1», répète volontiers le Dr Hervé Leblanc, diabétologue à l'hôpital Saint-Louis (Paris).

L'immense majorité des diabétologues et des diabétiques de type 1 partagent d'ailleurs cette analyse. En effet, en délivrant à l'organisme une dose d'insuline continue sur une période de 24 heures, la Lantus permet de mieux équilibrer le diabète quand elle est associée à une insuline rapide injectée avant chacun des trois repas. Son action étalée dans le temps permet de lisser les profils des glycémies et d'éviter les hypoglycémies dans la nuit, mieux que toutes les autres insulines.

«Pour le diabète de type 2, la Lantus ne présente pas de bénéfices réels par rapport aux autres insulines», souligne en revanche le Pr André Grimaldi. Or, comme elle est beaucoup plus chère que les autres insulines, sa prescription systématique pour les diabètes de type 2 apparaît d'autant plus contestable. Un point faible que les laboratoires concurrents ne manquent pas d'attaquer avec l'appui implicite des spécialistes et de certains experts de santé publique.

Le figaro


purple-btm-left.png purple-btm-right.png
Commentaires
Aucun Commentaire n'a été publié.
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
Publier un Commentaire
Connectez-vous pour publier un Commentaire.
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
Evaluation
L'évalutation n'est disponible que pour les membres.

Connectez-vous ou enregistrez-vous pour voter.

Aucune évaluation publiée.
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Participer sur MedeSpace
bullet Nouveaux Posts
bullet Mes récents posts
bullet Mes derniers sujets

Imprimer la page en PDF
___________________
bullet Postez une vidéo
bullet Postez un site médical
bullet Postez une Photo
bullet Postez un Article
bullet Postez une Actualité

Devenez MedeSpacien
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
MedeSpace FM
La radio Publique santé

Vous avez oublié votre mot de passe?



blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Résidanat 2015
annales pour le concours de residanat
- Numéro 01
- Numéro 02
- Numéro 03
- Numéro 04
- Numéro 05
- Numéro 06


blue-btm-left.png blue-btm-right.png
centerb-left.png centerb-right.png
center-left.png center-right.png
centerb-left.png centerb-right.png