Pseudo:    Mot de passe:   
center-left.png center-right.png
American Journal GPMD
Santé Magazine
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Derniers Articles
  • Apnées du sommeil - Complicatio...

    mercredi 28. octobre 2015

    Fibrillation auriculaire

  • Asthme - Activités physiques - HRB

    samedi 19. septembre 2015

    L\'entrainement en aérobie diminue l\'hyperréactivité bronchique (HRB) et l\'inflammation systémique chez les patients souffrant d\'asthme modéré à sévère: un essai randomisé contrôlé.

  • Aliments épicés et Mortalité

    samedi 15. août 2015

    Consommation d\'aliments épicés et mortalité toutes causes et spécifiques: une étude de cohorte basée sur la population.

  • Tabagisme passif - Vaisseaux - I...

    mercredi 22. juillet 2015

    Le tabagisme passif est associé à l\'inflammation vasculaire...

  • Appendicite: Chirurgie ou Antibi...

    dimanche 28. juin 2015

    Antibiothérapie versus Appendicectomie en traitement d\'une appendicite aigüe non compliquée: l\'essai clinique randomisé APPAC

  • Personnes âgées - Maison médical...

    mardi 9. juin 2015

    Qualité de l\'air intérieur, ventilation et santé respiratoire chez les résidents âgés vivant en maison médicalisée en Europe.

  • Sauna - Complications

    jeudi 23. avril 2015

    Association entre sauna accidents cardiovasculaires fatals et mortalité toutes causes

  • Cyclisme - Bénéfices cardiovascu...

    jeudi 12. mars 2015

    Associations dose-réponse entre une activité cycliste et le risque d\'hypertension artérielle (HTA)

  • Grippe - Infection - Immunité - ...

    lundi 2. mars 2015

    Longévité et déterminants de l\'immunité humorale protectrice après infection grippale pandémique.

  • BIE OLIE Adolescents

    dimanche 15. février 2015

    Prévalence de la bronchoconstriction induite par l’exercice (BIE) et de l’obstruction laryngée induite par l’exercice (OLIE) dans une population générale d’adolescents.

blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Photothèque
planche prothése 6
planche prothése 6
Parodontologie
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Derniers commentaires
Actualités
Une nouvelle session ...
[youtube]jHKASzcm1lw[/...
@maggy Le score de Mac...
C est bien de nous inf...
C'est trop génial! j' ...
Articles
bjr afin de finaliser ...
J'arrive po à le telec...
Voilà encore un autre ...
Les ratios obtenus apr...
donc pas de viagra
Photos
C est une complication...
y a pas d'explication....
quelle est la conduite...
je pense que la chalaz...
l'indicatio à cette t...
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Sondage
Vous préférez les formations MedeSpace





Vous devez être connecté(e) pour voter.
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Utilisateurs en ligne
bullet.gif Invités en ligne : 153

bullet.gif Membres en ligne : 0

bullet.gif Membres enregistrés : 5,082
bullet.gif Membre le plus récent : abderahmene
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
L'obésité augmente le risque de cancer
Recherches médicales
Une nouvelle étude épidémiologique menée dans 30 pays montre l'augmentation continue du risque en Europe occidentale.

Le poids excessif émerge comme premier facteur de risque. Le risque par cinq points d'IMC est triplé pour une Belge et doublé pour un Belge.Au moins 124.000 nouveaux cancers déclarés en 2008 en Europe ont été causés directement par un excès de poids corporel, selon une nouvelle étude présentée aux 18.000 spécialistes réunis à Berlin pour le congrès de la Société européenne contre le cancer. « À mesure de la proportion croissante de gens qui arrêtent de fumer et des femmes qui stoppent leur thérapie de substitution hormonale (NDLR : en fonction du risque accru, mais réversible, de cancer du sein lié à certaines de ces thérapies), il est vraisemblable que l'obésité devienne la cause majeure de cancer attribuable chez les femmes dès la prochaine décennie », explique le docteur Andrew Renehan, de l'Université de Manchester.

Et cette menace progresse de manière catastrophique : les experts de Manchester ont analysé des données épidémiologiques qui ont montré qu'en 2002 le nombre de cancers attribuables à l'obésité dépassait les 70.000 cas sur les 2,2 millions diagnostiqués dans les 30 pays européens de l'étude. « Le pourcentage de cancers liés à l'obésité varie beaucoup selon les pays. Il est de 2,1 % chez les Danoises pour 8,2 % chez les femmes en république tchèque. »

Les chercheurs ont ensuite extrapolé leur estimation pour 2008 en tenant compte de la diminution de l'emploi des hormones depuis les résultats inquiétants de 2002 et de la généralisation du dépistage du cancer de la prostate par screening du taux de PSA (l'antigène prostatique spécifique qui signale une hyperactivité). Ils ont intégré l'augmentation moyenne de l'index de masse corporelle (IMC), que l'on calcule en divisant le poids par la taille au carré. « La graisse abdominale augmente le risque de cancer dès que l'IMC dépasse 25, explique le professeur, qui souligne que les cancers spécifiques les plus fréquents sont ceux du côlon et du rectum chez l'homme et celui du sein chez les femmes. Deux tiers des cancers liés à l'obésité font partie de ces catégories. »

Or cet IMC moyen est en croissance telle qu'entre 2002 et 2008, le nombre de cancers spécifiques a crû de presque 40 % ! « Nous notons aussi un déséquilibre entre femmes et hommes, puisque ce taux atteint 3,22 % en moyenne pour les hommes et qu'il grimpe à 8,63 % chez les femmes », souligne le spécialiste. Qui réfute l'accusation de catastrophisme : « Chaque fois que nous avons dû faire un choix conceptuel, nous avons été très prudents, ce qui signifie que le nombre de cancers dus à l'excès de poids est sans aucun doute supérieur à cette estimation. »

En Belgique, le risque accru par tranche de cinq points d'IMC est triplé pour une femme et doublé pour un homme, des chiffres légèrement plus réduits que la moyenne européenne.

La cause de cet accroissement du risque ? « Il reste inconnu. Nous avons plus de 12 hypothèses biochimiques qui pourraient expliquer le lien entre surpoids et cancer, explique le spécialiste. Mais aucune n'est définitive. Cela concerne sans doute la résistance à l'insuline et les mécanismes inflammatoires. Ce qui expliquerait la découverte récente que la metformine, le médicament antidiabète le plus courant, ait également une activité anticancer » (Le Soir du 19 septembre). Quant aux solutions, elles restent ténues : « L'éducation à un meilleur style de vie, une bonne information sur une meilleure alimentation, mais aussi des aides médicamenteuses à la diminution de l'absorption de l'énergie. » Mais l'expert cite aussi favorablement les expériences australiennes de taxer négativement les aliments non équilibrés pour doper financièrement une alimentation plus saine.


purple-btm-left.png purple-btm-right.png
Commentaires
Aucun Commentaire n'a été publié.
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
Publier un Commentaire
Connectez-vous pour publier un Commentaire.
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
Evaluation
L'évalutation n'est disponible que pour les membres.

Connectez-vous ou enregistrez-vous pour voter.

Aucune évaluation publiée.
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Participer sur MedeSpace
bullet Nouveaux Posts
bullet Mes récents posts
bullet Mes derniers sujets

Imprimer la page en PDF
___________________
bullet Postez une vidéo
bullet Postez un site médical
bullet Postez une Photo
bullet Postez un Article
bullet Postez une Actualité

Devenez MedeSpacien
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
MedeSpace FM
La radio Publique santé

Vous avez oublié votre mot de passe?



blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Résidanat 2015
annales pour le concours de residanat
- Numéro 01
- Numéro 02
- Numéro 03
- Numéro 04
- Numéro 05
- Numéro 06


blue-btm-left.png blue-btm-right.png
centerb-left.png centerb-right.png
center-left.png center-right.png
centerb-left.png centerb-right.png