Pseudo:    Mot de passe:   
center-left.png center-right.png
American Journal GPMD
Santé Magazine
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Derniers Articles
  • Apnées du sommeil - Complicatio...

    mercredi 28. octobre 2015

    Fibrillation auriculaire

  • Asthme - Activités physiques - HRB

    samedi 19. septembre 2015

    L\'entrainement en aérobie diminue l\'hyperréactivité bronchique (HRB) et l\'inflammation systémique chez les patients souffrant d\'asthme modéré à sévère: un essai randomisé contrôlé.

  • Aliments épicés et Mortalité

    samedi 15. août 2015

    Consommation d\'aliments épicés et mortalité toutes causes et spécifiques: une étude de cohorte basée sur la population.

  • Tabagisme passif - Vaisseaux - I...

    mercredi 22. juillet 2015

    Le tabagisme passif est associé à l\'inflammation vasculaire...

  • Appendicite: Chirurgie ou Antibi...

    dimanche 28. juin 2015

    Antibiothérapie versus Appendicectomie en traitement d\'une appendicite aigüe non compliquée: l\'essai clinique randomisé APPAC

  • Personnes âgées - Maison médical...

    mardi 9. juin 2015

    Qualité de l\'air intérieur, ventilation et santé respiratoire chez les résidents âgés vivant en maison médicalisée en Europe.

  • Sauna - Complications

    jeudi 23. avril 2015

    Association entre sauna accidents cardiovasculaires fatals et mortalité toutes causes

  • Cyclisme - Bénéfices cardiovascu...

    jeudi 12. mars 2015

    Associations dose-réponse entre une activité cycliste et le risque d\'hypertension artérielle (HTA)

  • Grippe - Infection - Immunité - ...

    lundi 2. mars 2015

    Longévité et déterminants de l\'immunité humorale protectrice après infection grippale pandémique.

  • BIE OLIE Adolescents

    dimanche 15. février 2015

    Prévalence de la bronchoconstriction induite par l’exercice (BIE) et de l’obstruction laryngée induite par l’exercice (OLIE) dans une population générale d’adolescents.

blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Photothèque
Pneumothorax
Pneumothorax
Pneumologie
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Derniers commentaires
Actualités
Une nouvelle session ...
[youtube]jHKASzcm1lw[/...
@maggy Le score de Mac...
C est bien de nous inf...
C'est trop génial! j' ...
Articles
bjr afin de finaliser ...
J'arrive po à le telec...
Voilà encore un autre ...
Les ratios obtenus apr...
donc pas de viagra
Photos
C est une complication...
y a pas d'explication....
quelle est la conduite...
je pense que la chalaz...
l'indicatio à cette t...
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Sondage
Vous préférez les formations MedeSpace





Vous devez être connecté(e) pour voter.
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Utilisateurs en ligne
bullet.gif Invités en ligne : 249

bullet.gif Membres en ligne : 0

bullet.gif Membres enregistrés : 5,082
bullet.gif Membre le plus récent : abderahmene
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Les compléments alimentaires placés sous surveillance
Actualités médicales
L'Afssa incite les professionnels de santé à signaler tout effet indésirable lié à la prise d'un supplément consommé en moyenne par un adulte sur cinq et un enfant sur dix.

Un adulte sur cinq et un enfant sur dix utilisent des compléments alimentaires au moins une fois par an. Gélules pour doper la mémoire, promesse de jeunesse retrouvée, retour annoncé à des formes désirées… Le marché est en pleine explosion. Au point d'inquiéter les autorités sanitaires qui viennent de mettre en place «un dispositif de vigilance». S'ils constatent des effets indésirables après la prise d'un de ces produits, les professionnels de santé, médecins en tête, sont appelés à remplir un formulaire mis en ligne sur le site de l'Afssa (Agence française de sécurité sanitaire des aliments). «Cette déclaration sera analysée par un comité technique (1)», explique Marie Favrot, directrice de l'évaluation des risques nutritionnels et sanitaires de l'agence. «Si une situation grave apparaît, une note sera immédiatement envoyée à nos autorités de tutelles», poursuit-elle, le comité technique ayant notamment pour mission d'essayer d'établir le lien de cause à effet.

«L'efficacité des compléments alimentaires est prouvée», insiste Jean-Loup Allain, le secrétaire général du syndicat de la diététique. Ils font d'ailleurs l'objet de déclarations auprès de la DGCCRF (Direction générale de la concurrence de la consommation et de la répression des fraudes ), qui examine leur composition et réalise des contrôles à l'instar des autres catégories de denrées alimentaires.

En revanche, leur commercialisation ne nécessite pas d'autorisation individuelle de mise sur le marché comme les médicaments. «Outre les allégations qui bien souvent ne reposent sur aucune étude, il faut se méfier des circuits de distribution», rappelle Jean-Michel Borys, endocrinologue. Entre des produits vendus en pharmacie et dont il est aisé de se procurer l'exacte composition auprès des fabricants et d'autres que l'on achète sur Internet sans guère de précisions, le fossé est immense.

Publicité mensongère

La Direction de la concurrence avait publié en avril une étude réalisée auprès de 500 entreprises spécialisées. Il en ressortait que 12,5 % des produits présentaient des anomalies en raison notamment de publicité mensongère. Mais parfois aussi du fait de la nocivité de certaines substances utilisées. Ainsi, une herbe soi-disant bénéfique vendue en Belgique il y a quelques années a eu des conséquences catastrophiques. «Elle a provoqué des insuffisances rénales et certaines personnes subissent désormais des dialyses à vie», souligne Jean-Michel Borys. Une étude américaine publiée en 2003 montre également que le bêta-carotène dont les propriétés antioxydantes ont été longtemps utilisées pour protéger du cancer augmenterait en fait les risques du cancer du poumon chez les fumeurs. Ingurgiter certains compléments peut conduire à des surdoses. Pour le zinc, «il suffit de consommer des aliments riches en zinc associés à la prise d'un complément pour multiplier par deux les apports nutritionnels conseillés», explique encore l'Afssa. «Ce système de déclarations est positif pour son effet révélateur», précise encore Jean-Michel Borys. À une condition néanmoins : que les médecins jouent le jeu et acceptent de passer un peu de temps pour remplir le formulaire.

(1) Afssa, Afssaps (Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé), INVS (Institut de veille sanitaire), CAPTV (Associations des centres antipoison), AFLDD (Agence de lutte contre le dopage).

lefigaro

purple-btm-left.png purple-btm-right.png
Commentaires
Aucun Commentaire n'a été publié.
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
Publier un Commentaire
Connectez-vous pour publier un Commentaire.
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
Evaluation
L'évalutation n'est disponible que pour les membres.

Connectez-vous ou enregistrez-vous pour voter.

Aucune évaluation publiée.
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Participer sur MedeSpace
bullet Nouveaux Posts
bullet Mes récents posts
bullet Mes derniers sujets

Imprimer la page en PDF
___________________
bullet Postez une vidéo
bullet Postez un site médical
bullet Postez une Photo
bullet Postez un Article
bullet Postez une Actualité

Devenez MedeSpacien
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
MedeSpace FM
La radio Publique santé

Vous avez oublié votre mot de passe?



blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Résidanat 2015
annales pour le concours de residanat
- Numéro 01
- Numéro 02
- Numéro 03
- Numéro 04
- Numéro 05
- Numéro 06


blue-btm-left.png blue-btm-right.png
centerb-left.png centerb-right.png
center-left.png center-right.png
centerb-left.png centerb-right.png