Pseudo:    Mot de passe:   
center-left.png center-right.png
American Journal GPMD
Santé Magazine
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Derniers Articles
  • Apnées du sommeil - Complicatio...

    mercredi 28. octobre 2015

    Fibrillation auriculaire

  • Asthme - Activités physiques - HRB

    samedi 19. septembre 2015

    L\'entrainement en aérobie diminue l\'hyperréactivité bronchique (HRB) et l\'inflammation systémique chez les patients souffrant d\'asthme modéré à sévère: un essai randomisé contrôlé.

  • Aliments épicés et Mortalité

    samedi 15. août 2015

    Consommation d\'aliments épicés et mortalité toutes causes et spécifiques: une étude de cohorte basée sur la population.

  • Tabagisme passif - Vaisseaux - I...

    mercredi 22. juillet 2015

    Le tabagisme passif est associé à l\'inflammation vasculaire...

  • Appendicite: Chirurgie ou Antibi...

    dimanche 28. juin 2015

    Antibiothérapie versus Appendicectomie en traitement d\'une appendicite aigüe non compliquée: l\'essai clinique randomisé APPAC

  • Personnes âgées - Maison médical...

    mardi 9. juin 2015

    Qualité de l\'air intérieur, ventilation et santé respiratoire chez les résidents âgés vivant en maison médicalisée en Europe.

  • Sauna - Complications

    jeudi 23. avril 2015

    Association entre sauna accidents cardiovasculaires fatals et mortalité toutes causes

  • Cyclisme - Bénéfices cardiovascu...

    jeudi 12. mars 2015

    Associations dose-réponse entre une activité cycliste et le risque d\'hypertension artérielle (HTA)

  • Grippe - Infection - Immunité - ...

    lundi 2. mars 2015

    Longévité et déterminants de l\'immunité humorale protectrice après infection grippale pandémique.

  • BIE OLIE Adolescents

    dimanche 15. février 2015

    Prévalence de la bronchoconstriction induite par l’exercice (BIE) et de l’obstruction laryngée induite par l’exercice (OLIE) dans une population générale d’adolescents.

blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Photothèque
porphyrie
porphyrie
Dermatologie
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Derniers commentaires
Actualités
Une nouvelle session ...
[youtube]jHKASzcm1lw[/...
@maggy Le score de Mac...
C est bien de nous inf...
C'est trop génial! j' ...
Articles
bjr afin de finaliser ...
J'arrive po à le telec...
Voilà encore un autre ...
Les ratios obtenus apr...
donc pas de viagra
Photos
C est une complication...
y a pas d'explication....
quelle est la conduite...
je pense que la chalaz...
l'indicatio à cette t...
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Sondage
Vous préférez les formations MedeSpace





Vous devez être connecté(e) pour voter.
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Utilisateurs en ligne
bullet.gif Invités en ligne : 374

bullet.gif Membres en ligne : 0

bullet.gif Membres enregistrés : 5,082
bullet.gif Membre le plus récent : abderahmene
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Alerte au blanchiment de la peau en France
Actualités médicales
De nombreuses femmes noires s’éclaircissent la peau, par l’application quotidienne, voire permanente, de produits cosmétiques. Le but : obtenir un teint doré, considéré comme une couleur universelle idéale. On estime à 20% le nombre de jeunes femmes afro-antillaises qui ont recours à des produits pour éclaircir la peau, malgré les effets très nocifs de ces produits. Une soirée-débat est organisée ce mardi 3 Novembre 2009 à l’Hôtel de Ville de Paris.

« Séduire oui, se détruire non », tel est le slogan choisi par la Mairie de Paris pour sa première campagne de prévention des dangers du blanchiment de la peau noire à l’aide de crèmes éclaircissantes. La peau claire est « un critère de beauté pour de nombreux hommes africains », ce qui pousse 20% des femmes de la communauté afro-antillaise à recourir à cette pratique en France. La campagne s’accompagne d’un guide pédagogique et d’une Bande Dessinée (BD). Une soirée-débat a eu lieu le 3 novembre à l’Hôtel de Ville parisien et une fête sera organisée à la mairie du 18e arrondissement de Paris le 7 novembre prochain. Découvrez dans la vidéo ci-dessous les explications d’un dermatologue sur les risques liés aux crèmes éclarcissantes.

Les produits éclarcissants disponibles sur le marché peuvent nuire gravement à la santé des femmes noires, puisqu’ils sont fabriqués à base de cortisone, de corticoïdes ou de stéroïdes. Ces produits altèrent la mélanine qui colore et protège la peau. Fragilisée par le traitement, celle-ci est plus sujette aux infections. C’est le principal message de cette campagne inédite lancée par la mairie de Paris, en collaboration avec l’Unité de réflexion et d’action des communautés africaines (URACA). Des affiches sont disposées dans les 10e, 18e et 19e arrondissements dès ce mercredi 4 novembre 2009. Un guide pédagogique , ainsi qu’une bande dessinée sont aussi publiés.

« L’utilisation abusive de tels produits peut être dangereuse « , confirme ce dernier. Ces crèmes, ajoute Catherine Tetteh, contiennent entre autres des corticoïdes (Diprosone, Movate, Betueval…), des mercuriels (Trois Fleurs d’Orient, Asepso, Skinguard…), des phénoliques (Monica, Nadinola, Satina…) ou de l’hydroquinone (Venus de Milo, Dear Heart…). », déclare le dermatologue genevois Luigi Polla. L’usage des crèmes pour éclarcir la peau est une pratique très répandu à Paris et en région parisienne. On estime à 20% le nombre de femmes de la communauté afro-antillaise qui ont recours à ces produits. Jean-Marie Le Guen explique que « cette campagne de santé publique vise à les mettre en garde sur les dangers auxquels elles s’exposent ». Rappelons que Jean-Marie Le Guen est chargé de la santé publique et des relations avec l’AP-HP. Il estime que les femmes concernées n’ont probablement « pas conscience des risques encourus ».

Tous ces produits, en plus de leur toxicité, provoquent bien d’autres dégâts : acné, troubles de la pigmentation, vergetures irréversibles, insuffisance rénale, diabète, hypertension artérielle, grossissement, augmentation de la pilosité, détériorations majeures de l’épiderme, brûlure, allergies, cancer de la peau, perturbation du cycle menstruel, problèmes osseux, la perte de la vue, addiction.

La cortisone, elle dénature la peau d’où son efficacité en matière de blanchiment. En même temps, elle empêche la cicatrisation et favorise les infections. En cas d’interventions chirurgicales, la peau cortisonée ne se referme plus… », expliquant c’est pourquoi de nombreuses Africaines pratiquant la dépigmentation évitent de décolorer leur ventre : un accouchement par césarienne pourrait leur être fatal. Le produit le plus connu des consommateurs est l’hydroquinone. Son utilisation dans les cosmétiques était autorisé à 2 % maximum en Europe, mais très souvent les dosages avoisinaient les 20 ou 30 % par souci d’efficacité. Ses effets secondaires sont si graves qu’une décision de la Commission européenne interdit son utilisation

monde santé.

purple-btm-left.png purple-btm-right.png
Commentaires
Aucun Commentaire n'a été publié.
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
Publier un Commentaire
Connectez-vous pour publier un Commentaire.
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
Evaluation
L'évalutation n'est disponible que pour les membres.

Connectez-vous ou enregistrez-vous pour voter.

Aucune évaluation publiée.
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Participer sur MedeSpace
bullet Nouveaux Posts
bullet Mes récents posts
bullet Mes derniers sujets

Imprimer la page en PDF
___________________
bullet Postez une vidéo
bullet Postez un site médical
bullet Postez une Photo
bullet Postez un Article
bullet Postez une Actualité

Devenez MedeSpacien
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
MedeSpace FM
La radio Publique santé

Vous avez oublié votre mot de passe?



blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Résidanat 2015
annales pour le concours de residanat
- Numéro 01
- Numéro 02
- Numéro 03
- Numéro 04
- Numéro 05
- Numéro 06


blue-btm-left.png blue-btm-right.png
centerb-left.png centerb-right.png
center-left.png center-right.png
centerb-left.png centerb-right.png