Pseudo:    Mot de passe:   
center-left.png center-right.png
American Journal GPMD
Santé Magazine
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Derniers Articles
  • Apnées du sommeil - Complicatio...

    mercredi 28. octobre 2015

    Fibrillation auriculaire

  • Asthme - Activités physiques - HRB

    samedi 19. septembre 2015

    L\'entrainement en aérobie diminue l\'hyperréactivité bronchique (HRB) et l\'inflammation systémique chez les patients souffrant d\'asthme modéré à sévère: un essai randomisé contrôlé.

  • Aliments épicés et Mortalité

    samedi 15. août 2015

    Consommation d\'aliments épicés et mortalité toutes causes et spécifiques: une étude de cohorte basée sur la population.

  • Tabagisme passif - Vaisseaux - I...

    mercredi 22. juillet 2015

    Le tabagisme passif est associé à l\'inflammation vasculaire...

  • Appendicite: Chirurgie ou Antibi...

    dimanche 28. juin 2015

    Antibiothérapie versus Appendicectomie en traitement d\'une appendicite aigüe non compliquée: l\'essai clinique randomisé APPAC

  • Personnes âgées - Maison médical...

    mardi 9. juin 2015

    Qualité de l\'air intérieur, ventilation et santé respiratoire chez les résidents âgés vivant en maison médicalisée en Europe.

  • Sauna - Complications

    jeudi 23. avril 2015

    Association entre sauna accidents cardiovasculaires fatals et mortalité toutes causes

  • Cyclisme - Bénéfices cardiovascu...

    jeudi 12. mars 2015

    Associations dose-réponse entre une activité cycliste et le risque d\'hypertension artérielle (HTA)

  • Grippe - Infection - Immunité - ...

    lundi 2. mars 2015

    Longévité et déterminants de l\'immunité humorale protectrice après infection grippale pandémique.

  • BIE OLIE Adolescents

    dimanche 15. février 2015

    Prévalence de la bronchoconstriction induite par l’exercice (BIE) et de l’obstruction laryngée induite par l’exercice (OLIE) dans une population générale d’adolescents.

blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Photothèque
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Derniers commentaires
Actualités
Une nouvelle session ...
[youtube]jHKASzcm1lw[/...
@maggy Le score de Mac...
C est bien de nous inf...
C'est trop génial! j' ...
Articles
bjr afin de finaliser ...
J'arrive po à le telec...
Voilà encore un autre ...
Les ratios obtenus apr...
donc pas de viagra
Photos
C est une complication...
y a pas d'explication....
quelle est la conduite...
je pense que la chalaz...
l'indicatio à cette t...
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Sondage
Vous préférez les formations MedeSpace





Vous devez être connecté(e) pour voter.
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Utilisateurs en ligne
bullet.gif Invités en ligne : 199

bullet.gif Membres en ligne : 0

bullet.gif Membres enregistrés : 5,082
bullet.gif Membre le plus récent : abderahmene
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Cancer du poumon : la mortalité des femmes explose
Revue scientifique



Les chiffres enregistrés chez les femmes de 35 à 54 ans sont proches de ceux des hommes dans les années 1950.


En France, on compte 30 000 nouveaux cas de cancer du poumon par an. La mortalité pour ce type de cancer (le plus fréquent après celui de la prostate chez l'homme) a été divisée par deux en dix ans chez les hommes de 40 ans. Par contre, elle a été multipliée par quatre en quinze ans chez les femmes de 40 ans, sachant que le cancer du poumon est, chez les femmes, le cancer le plus fréquent après celui du sein et du colon. À quelques jours de la Journée mondiale sans tabac qui se tiendra le 31 mai, l'Institut de veille sanitaire publie ces chiffres dans le Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH).


Cette étude menée par Catherine Hill, épidémiologiste à l'Institut Gustave-Roussy, relève que le succès de la baisse de mortalité chez les hommes «est presque entièrement attribuable à la prévention du tabagisme parce que les autres expositions (professionnelles et pollution) ont une influence moindre et parce que le traitement du cancer du poumon a malheureusement peu progressé».


Il ressort également de cette étude que la mortalité par cancer du poumon a atteint un maximum en 1993 chez les hommes et qu'elle a beaucoup baissé depuis. Par contre, chez les femmes, cette mortalité augmente depuis 1980 et s'est même accélérée ces dernières années. Ces variations résultent de la diminution du nombre moyen de cigarettes fumées entre 15 et 44 ans chez les hommes au cours des dix dernières années et de son augmentation chez les femmes. Conséquence : la mortalité par cancer du poumon chez les femmes de 35 à 54 ans en 2000-2007 «est proche de la mortalité chez les hommes de même âge observée durant les années 1950», estime l'Institut de veille sanitaire.


«Ces chiffres sont les conséquences du décalage temporel entre les hommes et les femmes, constate également le Dr Armelle Lavolé, pneumo-oncologue à l'hôpital Tenon (Paris). Sachant que l'on met vingt, trente ou quarante ans pour “faire” un cancer du poumon.» La mortalité entre 35 et 44 ans est le résultat des expositions des 20 à 25 dernières années dans la mesure où l'entrée dans le tabagisme se fait entre 15 et 20 ans.


En France, les femmes commencent à fumer en 1945. Alors, serait-on tenté de dire : droit de vote et cigarette, même combat ? «L'après-guerre, c'est effectivement le début de la cigarette pour elles. C'est la libération de la femme mais seules les prostituées et quelques garçonnes fument, relève Catherine Hill. C'était alors de très mauvais genre ! Puis, progressivement, elles s'y mettent, et fumer devient une mode.» En 1945, elles consomment 0,1 cigarette par jour mais ce chiffre ne fera qu'augmenter au fil du temps pour atteindre, en 1995, un pic avec 3,4 cigarettes par jour (contre 7 pour les hommes). Quatre ans plus tôt, la loi Evin marquait une première avancée dans la lutte antitabac en interdisant de fumer dans les lieux à usage collectif. La publicité du tabac tout comme la vente aux moins de 18 ans ont également été interdites.


Aux États-Unis où les femmes se sont mises à fumer bien avant les Françaises, l'incidence de cancers du poumon augmente mais la mortalité diminue. Outre-Atlantique, pour les hommes, la mortalité baisse depuis le début des années 1990. «À risque égal, les femmes sont plus fragiles, note encore le Dr Lavolé. Pour les hommes, sur 100 cancers du poumon, 10 à 15 surviennent chez des non-fumeurs contre environ une trentaine chez les femmes. Elles sont donc plus touchées même en étant non fumeuses.»


Pour l'instant, les chercheurs ne savent pas précisément à quoi imputer ces différences. La piste hormonale et génétique a été avancée. Pour l'Institut de veille sanitaire, la solution est sans équivoque : il faut arrêter de fumer. «Aucune action de prévention n'est plus efficace que l'arrêt du tabac. Il faut poursuivre les actions tous azimuts, en particulier sur les prix, si on veut aboutir à une réduction massive du problème», conclut l'Institut.


Le Figaro
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
Commentaires
Aucun Commentaire n'a été publié.
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
Publier un Commentaire
Connectez-vous pour publier un Commentaire.
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
Evaluation
L'évalutation n'est disponible que pour les membres.

Connectez-vous ou enregistrez-vous pour voter.

Aucune évaluation publiée.
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Participer sur MedeSpace
bullet Nouveaux Posts
bullet Mes récents posts
bullet Mes derniers sujets

Imprimer la page en PDF
___________________
bullet Postez une vidéo
bullet Postez un site médical
bullet Postez une Photo
bullet Postez un Article
bullet Postez une Actualité

Devenez MedeSpacien
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
MedeSpace FM
La radio Publique santé

Vous avez oublié votre mot de passe?



blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Résidanat 2015
annales pour le concours de residanat
- Numéro 01
- Numéro 02
- Numéro 03
- Numéro 04
- Numéro 05
- Numéro 06


blue-btm-left.png blue-btm-right.png
centerb-left.png centerb-right.png
center-left.png center-right.png
centerb-left.png centerb-right.png