Pseudo:    Mot de passe:   
center-left.png center-right.png
American Journal GPMD
Santé Magazine
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Derniers Articles
  • Apnées du sommeil - Complicatio...

    mercredi 28. octobre 2015

    Fibrillation auriculaire

  • Asthme - Activités physiques - HRB

    samedi 19. septembre 2015

    L\'entrainement en aérobie diminue l\'hyperréactivité bronchique (HRB) et l\'inflammation systémique chez les patients souffrant d\'asthme modéré à sévère: un essai randomisé contrôlé.

  • Aliments épicés et Mortalité

    samedi 15. août 2015

    Consommation d\'aliments épicés et mortalité toutes causes et spécifiques: une étude de cohorte basée sur la population.

  • Tabagisme passif - Vaisseaux - I...

    mercredi 22. juillet 2015

    Le tabagisme passif est associé à l\'inflammation vasculaire...

  • Appendicite: Chirurgie ou Antibi...

    dimanche 28. juin 2015

    Antibiothérapie versus Appendicectomie en traitement d\'une appendicite aigüe non compliquée: l\'essai clinique randomisé APPAC

  • Personnes âgées - Maison médical...

    mardi 9. juin 2015

    Qualité de l\'air intérieur, ventilation et santé respiratoire chez les résidents âgés vivant en maison médicalisée en Europe.

  • Sauna - Complications

    jeudi 23. avril 2015

    Association entre sauna accidents cardiovasculaires fatals et mortalité toutes causes

  • Cyclisme - Bénéfices cardiovascu...

    jeudi 12. mars 2015

    Associations dose-réponse entre une activité cycliste et le risque d\'hypertension artérielle (HTA)

  • Grippe - Infection - Immunité - ...

    lundi 2. mars 2015

    Longévité et déterminants de l\'immunité humorale protectrice après infection grippale pandémique.

  • BIE OLIE Adolescents

    dimanche 15. février 2015

    Prévalence de la bronchoconstriction induite par l’exercice (BIE) et de l’obstruction laryngée induite par l’exercice (OLIE) dans une population générale d’adolescents.

blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Photothèque
Scléromalacie
Scléromalacie
Ophtalmologie
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Derniers commentaires
Actualités
Une nouvelle session ...
[youtube]jHKASzcm1lw[/...
@maggy Le score de Mac...
C est bien de nous inf...
C'est trop génial! j' ...
Articles
bjr afin de finaliser ...
J'arrive po à le telec...
Voilà encore un autre ...
Les ratios obtenus apr...
donc pas de viagra
Photos
C est une complication...
y a pas d'explication....
quelle est la conduite...
je pense que la chalaz...
l'indicatio à cette t...
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Sondage
Vous préférez les formations MedeSpace





Vous devez être connecté(e) pour voter.
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Utilisateurs en ligne
bullet.gif Invités en ligne : 122

bullet.gif Membres en ligne : 0

bullet.gif Membres enregistrés : 5,082
bullet.gif Membre le plus récent : abderahmene
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Le périmètre abdominal, meilleur que l’IMC pour évaluer le pronostic en réanimation
Recherches médicales
La prévalence de l’obésité, définie par un indice de masse corporelle (IMC) de plus de 30 kg/m2 , augmente de façon régulière au niveau mondial. S’il est démontré que l’espérance de vie diminue d’autant plus que l’IMC est élevé, la corrélation entre obésité et mortalité en réanimation n’est pas aussi claire. En effet, certaines études montrent l’absence d’influence de l’IMC sur la mortalité, et même, selon une récente méta-analyse, un effet protecteur d’un surpoids.


Une des explications possibles serait que l’IMC étant une donnée brute, il n’indique pas la distribution des graisses corporelles. Or, on sait qu’une répartition abdominale de la masse graisseuse est plus souvent associée au syndrome métabolique et est plus péjorative qu’une obésité périphérique.


Afin d’étudier les conséquences de l’obésité abdominale chez les patients admis en unité de soins intensifs, les auteurs ont mené une enquête prospective au sein de 2 unités de réanimation polyvalente. Du fait de la difficulté de la mesure du tour de taille chez des malades qui ne tiennent pas debout, le diamètre sagittal de l’abdomen (DSA) a été pris en compte pour l’analyse. Il s’agit de la hauteur de l’abdomen au niveau des crêtes iliaques chez le patient en décubitus dorsal. De plus, on été exclus les patients chez lesquels le périmètre abdominal n’est à l’évidence pas un reflet d’obésité : troisième secteur, ascite ou hémopéritoine, chirurgie ou sepsis abdominal, occlusion digestive ou post-partum.


Durant 10 mois, d’avril 2008 à janvier 2009, 403 patients ont été inclus dans l’étude. La taille, le poids et le DSA étaient mesurés dès l’admission du malade. Dix-sept (4,2 %) étaient en sous-poids défini par un IMC < 18,5 kg/m2, 109 (27 %) étaient considérés comme porteur d’une obésité abdominale définie par un IMC > 30 kg/m2 et un DSA x05; au 75 ème percentile. Le reste des patients était considéré comme le groupe contrôle (IMC >18,5 kg/m2 et DSA <75éme percentile).


Même si il est retrouvé une corrélation entre IMC et DSA, (coefficient de 0,72), 40 % des patients avec une obésité abdominale ont un IMC < 30 kg/m2 et a contrario, 10,8 % de ceux avec un DSA < 75éme percentile a un IMC > 30 kg /m2. La mortalité globale est de 31,3 %. Le groupe sous-poids et le groupe obésité abdominale ont une mortalité de respectivement 44 et 47,1 % en comparaison d’une mortalité de 25 % dans le groupe contrôle (p<0,01 pour chaque comparaison). Le risque relatif de décès dans le groupe obésité abdominale est de 2,12 (Intervalle de Confiance à 95 % : 1,25-3,60) et de 3,20 dans le groupe sous-poids (IC 95 % 1,09-9,45). Après régression logistique multiple, les seuls autres facteurs indépendamment associés à la mortalité sont les scores de gravité (le SAPS II et le score de McCabe) mais pas l’IMC.


En conclusion, les différentes formes d’obésité ne sont probablement pas équivalentes et le périmètre abdominal apparaît dans cette étude un meilleur indicateur de risque chez les malades de Réanimation.


Dr Béatrice Jourdain, JIM

Paolini JB et coll. : Predictive value of abdominal obesity vs. body mass index for
determining risk of intensive care unit mortality. Crit Care Med 2010 ; 38 : 1308-1314
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
Commentaires
Aucun Commentaire n'a été publié.
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
Publier un Commentaire
Connectez-vous pour publier un Commentaire.
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
Evaluation
L'évalutation n'est disponible que pour les membres.

Connectez-vous ou enregistrez-vous pour voter.

Aucune évaluation publiée.
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Participer sur MedeSpace
bullet Nouveaux Posts
bullet Mes récents posts
bullet Mes derniers sujets

Imprimer la page en PDF
___________________
bullet Postez une vidéo
bullet Postez un site médical
bullet Postez une Photo
bullet Postez un Article
bullet Postez une Actualité

Devenez MedeSpacien
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
MedeSpace FM
La radio Publique santé

Vous avez oublié votre mot de passe?



blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Résidanat 2015
annales pour le concours de residanat
- Numéro 01
- Numéro 02
- Numéro 03
- Numéro 04
- Numéro 05
- Numéro 06


blue-btm-left.png blue-btm-right.png
centerb-left.png centerb-right.png
center-left.png center-right.png
centerb-left.png centerb-right.png