Pseudo:    Mot de passe:   
center-left.png center-right.png
American Journal GPMD
Santé Magazine
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Derniers Articles
  • Apnées du sommeil - Complicatio...

    mercredi 28. octobre 2015

    Fibrillation auriculaire

  • Asthme - Activités physiques - HRB

    samedi 19. septembre 2015

    L\'entrainement en aérobie diminue l\'hyperréactivité bronchique (HRB) et l\'inflammation systémique chez les patients souffrant d\'asthme modéré à sévère: un essai randomisé contrôlé.

  • Aliments épicés et Mortalité

    samedi 15. août 2015

    Consommation d\'aliments épicés et mortalité toutes causes et spécifiques: une étude de cohorte basée sur la population.

  • Tabagisme passif - Vaisseaux - I...

    mercredi 22. juillet 2015

    Le tabagisme passif est associé à l\'inflammation vasculaire...

  • Appendicite: Chirurgie ou Antibi...

    dimanche 28. juin 2015

    Antibiothérapie versus Appendicectomie en traitement d\'une appendicite aigüe non compliquée: l\'essai clinique randomisé APPAC

  • Personnes âgées - Maison médical...

    mardi 9. juin 2015

    Qualité de l\'air intérieur, ventilation et santé respiratoire chez les résidents âgés vivant en maison médicalisée en Europe.

  • Sauna - Complications

    jeudi 23. avril 2015

    Association entre sauna accidents cardiovasculaires fatals et mortalité toutes causes

  • Cyclisme - Bénéfices cardiovascu...

    jeudi 12. mars 2015

    Associations dose-réponse entre une activité cycliste et le risque d\'hypertension artérielle (HTA)

  • Grippe - Infection - Immunité - ...

    lundi 2. mars 2015

    Longévité et déterminants de l\'immunité humorale protectrice après infection grippale pandémique.

  • BIE OLIE Adolescents

    dimanche 15. février 2015

    Prévalence de la bronchoconstriction induite par l’exercice (BIE) et de l’obstruction laryngée induite par l’exercice (OLIE) dans une population générale d’adolescents.

blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Photothèque
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Derniers commentaires
Actualités
Une nouvelle session ...
[youtube]jHKASzcm1lw[/...
@maggy Le score de Mac...
C est bien de nous inf...
C'est trop génial! j' ...
Articles
bjr afin de finaliser ...
J'arrive po à le telec...
Voilà encore un autre ...
Les ratios obtenus apr...
donc pas de viagra
Photos
C est une complication...
y a pas d'explication....
quelle est la conduite...
je pense que la chalaz...
l'indicatio à cette t...
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Sondage
Vous préférez les formations MedeSpace





Vous devez être connecté(e) pour voter.
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Utilisateurs en ligne
bullet.gif Invités en ligne : 304

bullet.gif Membres en ligne : 0

bullet.gif Membres enregistrés : 5,082
bullet.gif Membre le plus récent : abderahmene
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Alerte mondiale aux maladies chroniques
Revue scientifiqueCancers, diabète et maladies cardio-vasculaires explosent dans les pays en voie de développement.


La prévention des maladies chroniques telles que l'obésité et le diabète constitue l'un des défis majeurs de la médecine, en particulier dans les pays en voie de développement, selon des scientifiques réunis à Berlin.


L'explosion de ces pathologies en Afrique ou en Asie est «la conséquence de l'importation du style de vie occidental», a résumé Francis Collins, directeur des Instituts nationaux américains de la santé (NIH), lors du deuxième Congrès mondial de la santé qui réunit jusqu'à aujourd'hui un millier d'experts internationaux. De fait, les maladies chroniques les plus fréquentes (et les plus meurtrières) comme les cancers, le diabète ou les maladies cardio-vasculaires ne sont plus l'apanage des pays riches : 80 % des nouveaux cas sont désormais diagnostiqués dans les pays pauvres ou en voie de développement.


Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), ce sont les régions d'Asie du Sud-Est et du Pacifique occidental qui sont les plus touchées. Parmi les dangers les plus importants figure ­l'obésité. Au total, dans le monde, 1,6 milliard de personnes (de plus de 15 ans) seraient en surpoids, et 400 millions d'adultes répondent aux critères d'obésité.



Mode de vie sédentaire

Autrefois considérés comme des problèmes des pays à hauts revenus, le surpoids et l'obésité augmentent maintenant de façon spectaculaire dans les pays de plus faible niveau de vie, notamment en milieu urbain. «Une épidémie d'obésité est inévitable à moins que des politiques ne soient mises en place maintenant pour réduire la consommation de produits sucrés et gras et promouvoir l'activité physique», a martelé Philip James, président de l'Association internationale pour l'étude de l'obésité, basée en Grande-Bretagne.


Dans les pays en voie de développement, c'est la modification des régimes alimentaires et le développement des chaînes de restauration rapide qui sont pointés du doigt. Tout comme l'évolution des modes de vie liés à l'urbanisation qui se traduit par un accroissement de la sédentarité. Conséquences, les gens grossissent et sont de plus en plus sujets aux maladies liées au surpoids.


En Inde, par exemple, les cas de diabète sont beaucoup plus nombreux dans les villes que dans les campagnes, a rappelé Philip James. Au niveau mondial, l'OMS table sur une croissance faramineuse de cette maladie, de 135 millions de malades en 1995 à 300 millions en 2025. Les pays pauvres paient aussi un lourd tribut aux maladies cardio-vasculaires : 82 % des décès par accidents cardio-vasculaires (estimés au total à 17 millions annuellement sur la planète) surviennent dans des pays à revenu moyen ou faible selon l'OMS. D'autres facteurs comme la malnutrition ou les maladies infectieuses peuvent aussi être incriminés.


Une majorité d'experts affirment néanmoins que la communauté internationale ne reconnaît pas comme une priorité le problème des maladies chroniques. En Afrique tout particulièrement, l'accent est toujours mis sur le paludisme et la transmission du virus VIH du sida, regrettent-ils. S'il ne s'agit pas de négliger la lutte de ces maladies, il faut aussi se préoccuper des maladies chroniques, qui sont évitables, comme le souligne Pekka Puska, directeur général de l'Institut national finlandais pour la santé et le bien-être (THL). D'où la nécessité, selon lui, d'effectuer un gros travail de prévention «aux niveaux individuel, local et national» . Pour Olivier Raynaud, responsable du secteur santé mondiale au Forum économique mondial de Davos, ces questions devraient être mises à l'agenda des chefs d'État.


Le Figaro
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
Commentaires
Aucun Commentaire n'a été publié.
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
Publier un Commentaire
Connectez-vous pour publier un Commentaire.
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
Evaluation
L'évalutation n'est disponible que pour les membres.

Connectez-vous ou enregistrez-vous pour voter.

Aucune évaluation publiée.
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Participer sur MedeSpace
bullet Nouveaux Posts
bullet Mes récents posts
bullet Mes derniers sujets

Imprimer la page en PDF
___________________
bullet Postez une vidéo
bullet Postez un site médical
bullet Postez une Photo
bullet Postez un Article
bullet Postez une Actualité

Devenez MedeSpacien
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
MedeSpace FM
La radio Publique santé

Vous avez oublié votre mot de passe?



blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Résidanat 2015
annales pour le concours de residanat
- Numéro 01
- Numéro 02
- Numéro 03
- Numéro 04
- Numéro 05
- Numéro 06


blue-btm-left.png blue-btm-right.png
centerb-left.png centerb-right.png
center-left.png center-right.png
centerb-left.png centerb-right.png