Pseudo:    Mot de passe:   
center-left.png center-right.png
American Journal GPMD
Santé Magazine
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Derniers Articles
  • Apnées du sommeil - Complicatio...

    mercredi 28. octobre 2015

    Fibrillation auriculaire

  • Asthme - Activités physiques - HRB

    samedi 19. septembre 2015

    L\'entrainement en aérobie diminue l\'hyperréactivité bronchique (HRB) et l\'inflammation systémique chez les patients souffrant d\'asthme modéré à sévère: un essai randomisé contrôlé.

  • Aliments épicés et Mortalité

    samedi 15. août 2015

    Consommation d\'aliments épicés et mortalité toutes causes et spécifiques: une étude de cohorte basée sur la population.

  • Tabagisme passif - Vaisseaux - I...

    mercredi 22. juillet 2015

    Le tabagisme passif est associé à l\'inflammation vasculaire...

  • Appendicite: Chirurgie ou Antibi...

    dimanche 28. juin 2015

    Antibiothérapie versus Appendicectomie en traitement d\'une appendicite aigüe non compliquée: l\'essai clinique randomisé APPAC

  • Personnes âgées - Maison médical...

    mardi 9. juin 2015

    Qualité de l\'air intérieur, ventilation et santé respiratoire chez les résidents âgés vivant en maison médicalisée en Europe.

  • Sauna - Complications

    jeudi 23. avril 2015

    Association entre sauna accidents cardiovasculaires fatals et mortalité toutes causes

  • Cyclisme - Bénéfices cardiovascu...

    jeudi 12. mars 2015

    Associations dose-réponse entre une activité cycliste et le risque d\'hypertension artérielle (HTA)

  • Grippe - Infection - Immunité - ...

    lundi 2. mars 2015

    Longévité et déterminants de l\'immunité humorale protectrice après infection grippale pandémique.

  • BIE OLIE Adolescents

    dimanche 15. février 2015

    Prévalence de la bronchoconstriction induite par l’exercice (BIE) et de l’obstruction laryngée induite par l’exercice (OLIE) dans une population générale d’adolescents.

blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Photothèque
morula2
morula2
Histologie
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Derniers commentaires
Actualités
Une nouvelle session ...
[youtube]jHKASzcm1lw[/...
@maggy Le score de Mac...
C est bien de nous inf...
C'est trop génial! j' ...
Articles
bjr afin de finaliser ...
J'arrive po à le telec...
Voilà encore un autre ...
Les ratios obtenus apr...
donc pas de viagra
Photos
C est une complication...
y a pas d'explication....
quelle est la conduite...
je pense que la chalaz...
l'indicatio à cette t...
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Sondage
Vous préférez les formations MedeSpace





Vous devez être connecté(e) pour voter.
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Utilisateurs en ligne
bullet.gif Invités en ligne : 273

bullet.gif Membres en ligne : 0

bullet.gif Membres enregistrés : 5,082
bullet.gif Membre le plus récent : abderahmene
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Médecins spécialistes : Les licenciements et les démissions, c’est fini !
Actualités médicalesL’anomalie est criante : des régions entières du pays sont privées de plusieurs spécialités médicales à la fois. En plus de la conversion et des départs à l’étranger, des médecins sont licenciés, d’autres démissionnent. Résultats des courses : c’est toute la couverture sanitaire qui est remise en cause. Une situation qui a trop duré.


La note du Premier ministre tombe à point nommé et intervient deux semaines après son annonce, devant les sénateurs : la formation de 10 000 médecins spécialistes durant le quinquennat 2010-2014. Et si Ouyahia a mis en exergue la nécessité de “protéger” cette ressource humaine et de la mettre en valeur, non sans l’interpeller pour être au service du malade, la note envoyée au ministère et aux 48 directions de la Santé vient mettre un terme à un état de fait gravissime : les démissions massives et les licenciements injustifiés en dehors du cadre de la déontologie médicale. En effet, le document d’Ahmed Ouyahia précisera d’ailleurs que ces départs, quelle que soit leur nature, portent préjudice au secteur de la santé en Algérie, et ce, au moment où l’État forme à coup de dizaines de milliards de dinars ces médecins spécialistes. C’est qu’en annonçant la prochaine formation de ces milliers de spécialistes, le Premier ministre voudrait rappeler à l’ordre le ministère de tutelle, au même titre que les directeurs de santé des 48 wilayas, de la nécessité de stabiliser ce qui reste comme spécialistes dans les Centres hospitalo-universitaires et autres cliniques qui dispensent des soins multidisciplinaires. Et au Premier ministre d’insister sur le chapitre “moyens” en offrant le minimum pour ces médecins : le logement. Notamment dans le Grand-Sud et les Hauts-Plateaux où le taux de mortalité est visiblement instable contrairement à la donne officielle qui serait de l’ordre de moins 15 % à l’horizon 2015. Et là, ce ne sont guère les exemples qui manquent : Tindouf comptait 28 médecins spécialistes, El-Bayadh 43 spécialistes et Souk-Ahras 61 médecins spécialistes, sachant que ces régions seront renforcées en avril 2011 de 20 médecins spécialistes supplémentaires. Mais le problème est aussi ailleurs !


Pourquoi les pouvoirs publics ouvrent de moins en moins de postes de professeurs et de chefs de service ? Sachant que plus de 10 % de nouveaux médecins se retrouvent au chômage chaque année, pourquoi l’État n’exploite pas cette possibilité de fructifier cette masse de diplômés en injectant des quotas dans le service civil avant de leur offrir cette éventualité de bénéficier d’un poste budgétaire digne de ce nom ? Pourquoi encore des spécialistes formés par un État se retrouvent du jour au lendemain au service des CHU à l’étranger, où ils exercent des sous-métiers, et autres cliniques privées en Algérie, ou encore dans des laboratoires pharmaceutiques?


Il faudra alors repenser la politique de la Santé en Algérie pour pouvoir apporter des réponses aussi claires qu’objectives. C’est que la note d’Ahmed Ouyahia s’inscrit également dans cet esprit d’interpeller les professionnels du secteur sur le plan de l’éthique et de la déontologie médicales.


En effet, plus de 5 000 pédiatres, cardiologues, ophtalmologues, gynécologues, anesthésistes et chirurgiens ont quitté le pays pour exercer dans l’Hexagone, sans compter ces autres catégories de spécialistes qui ont immigré ailleurs en Europe, en Amérique, en Afrique et dans le Maghreb. Faut-il accuser alors les médecins ? Ou encore l’État ? Surtout que cette catégorie professionnelle, relevant de la Fonction publique, a bénéficié, elle aussi, des récentes augmentations de salaires. Et le comble est également dans le fait de récuser la démarche de l’État qui a fait appel aux médecins étrangers, comme les Cubains, pour venir renforcer les enceintes hospitalières algériennes qui accusent un déficit en médecins spécialistes, notamment dans les Hauts-Plateaux. “Tout le monde a raison, mais chacun défend sa cause”, les licenciements abusifs et les démissions massives, une pratique de faire chanter les pouvoirs publics et de prendre en otage les patients, doivent cesser.


De l’autre côté, il faut repenser les mutations, la répartition et le déploiement de nos spécialistes, y compris ceux qui, à la limite de leurs vœux, voudraient s’installer à leur compte dans ces régions désertées où, chaque jour, des Algériens meurent dans le silence. Et le mépris.


El Watan
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
Commentaires
Aucun Commentaire n'a été publié.
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
Publier un Commentaire
Connectez-vous pour publier un Commentaire.
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
Evaluation
L'évalutation n'est disponible que pour les membres.

Connectez-vous ou enregistrez-vous pour voter.

Aucune évaluation publiée.
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Participer sur MedeSpace
bullet Nouveaux Posts
bullet Mes récents posts
bullet Mes derniers sujets

Imprimer la page en PDF
___________________
bullet Postez une vidéo
bullet Postez un site médical
bullet Postez une Photo
bullet Postez un Article
bullet Postez une Actualité

Devenez MedeSpacien
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
MedeSpace FM
La radio Publique santé

Vous avez oublié votre mot de passe?



blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Résidanat 2015
annales pour le concours de residanat
- Numéro 01
- Numéro 02
- Numéro 03
- Numéro 04
- Numéro 05
- Numéro 06


blue-btm-left.png blue-btm-right.png
centerb-left.png centerb-right.png
center-left.png center-right.png
centerb-left.png centerb-right.png