Pseudo:    Mot de passe:   
center-left.png center-right.png
American Journal GPMD
Santé Magazine
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Derniers Articles
  • Apnées du sommeil - Complicatio...

    mercredi 28. octobre 2015

    Fibrillation auriculaire

  • Asthme - Activités physiques - HRB

    samedi 19. septembre 2015

    L\'entrainement en aérobie diminue l\'hyperréactivité bronchique (HRB) et l\'inflammation systémique chez les patients souffrant d\'asthme modéré à sévère: un essai randomisé contrôlé.

  • Aliments épicés et Mortalité

    samedi 15. août 2015

    Consommation d\'aliments épicés et mortalité toutes causes et spécifiques: une étude de cohorte basée sur la population.

  • Tabagisme passif - Vaisseaux - I...

    mercredi 22. juillet 2015

    Le tabagisme passif est associé à l\'inflammation vasculaire...

  • Appendicite: Chirurgie ou Antibi...

    dimanche 28. juin 2015

    Antibiothérapie versus Appendicectomie en traitement d\'une appendicite aigüe non compliquée: l\'essai clinique randomisé APPAC

  • Personnes âgées - Maison médical...

    mardi 9. juin 2015

    Qualité de l\'air intérieur, ventilation et santé respiratoire chez les résidents âgés vivant en maison médicalisée en Europe.

  • Sauna - Complications

    jeudi 23. avril 2015

    Association entre sauna accidents cardiovasculaires fatals et mortalité toutes causes

  • Cyclisme - Bénéfices cardiovascu...

    jeudi 12. mars 2015

    Associations dose-réponse entre une activité cycliste et le risque d\'hypertension artérielle (HTA)

  • Grippe - Infection - Immunité - ...

    lundi 2. mars 2015

    Longévité et déterminants de l\'immunité humorale protectrice après infection grippale pandémique.

  • BIE OLIE Adolescents

    dimanche 15. février 2015

    Prévalence de la bronchoconstriction induite par l’exercice (BIE) et de l’obstruction laryngée induite par l’exercice (OLIE) dans une population générale d’adolescents.

blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Photothèque
loges osseuses
loges osseuses
Fiches d'anatomie
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Derniers commentaires
Actualités
Une nouvelle session ...
[youtube]jHKASzcm1lw[/...
@maggy Le score de Mac...
C est bien de nous inf...
C'est trop génial! j' ...
Articles
bjr afin de finaliser ...
J'arrive po à le telec...
Voilà encore un autre ...
Les ratios obtenus apr...
donc pas de viagra
Photos
C est une complication...
y a pas d'explication....
quelle est la conduite...
je pense que la chalaz...
l'indicatio à cette t...
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Sondage
Vous préférez les formations MedeSpace





Vous devez être connecté(e) pour voter.
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Utilisateurs en ligne
bullet.gif Invités en ligne : 304

bullet.gif Membres en ligne : 0

bullet.gif Membres enregistrés : 5,082
bullet.gif Membre le plus récent : abderahmene
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Tous les cabinets dentaires sont tenus de se doter d’autoclaves
Revue scientifiqueL’hygiène dans les cabinets dentaires est un véritable problème dans notre pays. Le problème de stérilisation du matériel médical se pose avec acuité. En fait, depuis quelque temps, l’hygiène chez le dentiste est au cœur de l’actualité. L’association SOS hépatites Algérie a lancé le débat en tirant la sonnette d’alarme sur le risque de contracter l’hépatite par simple contact avec des instruments qui n’auraient pas été correctement stérilisés lors d’actes médicaux, notamment les soins dentaires.


Le ministère de la Santé et de la Réforme hospitalière avait, l’année passée, élaboré une instrumentation ministérielle obligeant, sous peine de sanctions, les cabinets dentaires à se doter d’autoclaves, un instrument de stérilisation performant pour garantir une hygiène irréprochable des instruments. Mais cette fameuse instruction n’a pas été appliquée sur le terrain. Selon le docteur Tarfani, représentant au département de Ould Abbes, un délai supplémentaire a été accordé aux cabinets dentaires pour se conformer à la réglementation qui exige d’eux de s’équiper d’autoclave de type B, «et pas n’importe lequel». S’agissant des structures de santé publiques, dont les hôpitaux et les polycliniques, il dira qu’elles sont équipées au fur et à mesure de ces appareils, ajoutant que le ministère de la Santé a acquis 6 000 autoclaves de type B destinés à ces infrastructures publiques.


La polyclinique de Bouzaréah est l’une des toutes premières structures de proximité à avoir bénéficié de ce type d’équipement. Elle en dispose depuis maintenant deux ans environ. Le Dr Larfaoui, coordinateur des chirurgiens-dentistes au niveau de cette polyclinique, précisera que le risque de contamination virale n’est pas seulement lié au défaut de stérilisation des instruments lors des soins dentaires, mais il existe aussi dans d’autres actes médicaux, comme l’endoscopie et d’autres pratiques telles que l’acupuncture, la mésothérapie, les soins d’esthétique…


Evoquant l’autoclave, il dira que c’est un appareil qui permet d’assurer une stérilisation impeccable du matériel de soins. Cependant, dit-il, «avant de mettre les instruments de soins dans cet appareil, il faut d’abord respecter certaines règles, c’est-à-dire laver, décontaminer, nettoyer, désinfecter pour garantir un résultat optimal et rassurer le patient. Pour la désinfection du matériel, nous utilisons un désinfectant selon les normes mondiales reconnues». L’usage de l’eau de Javel n’est plus d’actualité dans cette polyclinique, car comme il le souligne, «l’eau de Javel est un corrosif». Le matériel de soins est ensuite introduit dans l’autoclave. Le dentiste, qui a été préalablement formé pour la manipulation de l’appareil, le programme pour accomplir sa tâche de stérilisation dans les règles de l’art. Notre interlocuteur prévient toutefois que «l’autoclave ne fait pas de miracle. Si l’on met, par exemple, un matériel souillé, il ne faut pas s’attendre à une stérilisation». Autant dire que l’équipe du Dr Larfaoui est très pointilleuse sur l’aspect hygiène. Dans cette polyclinique et au niveau du service de chirurgie dentaire, l’hygiène peut se mesurer à l’œil nu. Par ailleurs, notre interlocuteur et son équipe insistent sur l’hygiène bucco-dentaire notamment des tout-petits. D’où le rôle primordial de la prévention à l’école et des unités de dépistage scolaire. Le brossage des dents est essentiel pour prévenir les caries et le déchaussement. Un geste indispensable qu’il faut irrémédiablement inculquer aux enfants dès leur bas âge.


Or, il est déplorable de constater que les problèmes d’hygiène bucco-dentaire sont très courants, surtout en milieu scolaire. La carie dentaire est la pathologie la plus fréquente à l’école. Les différentes enquêtes réalisées jusque-là montrent que l’hygiène bucco-dentaire est déficiente chez une grande partie des écoliers.



Les règles de l’hygiène dentaire : Ce qu’il faut savoir

On ne le dira jamais assez. Une bonne hygiène dentaire passe par l’application de règles simples. En effet, caries et maladies des gencives peuvent être prévenues sans compter que c’est autant de soucis en moins à gérer. Il demeure certain que la clé de l’hygiène réside dans la mise en place d’un brossage efficace. Les caries et les maladies des gencives responsables de pertes dentaires et de soins pénibles peuvent être prévenues par une hygiène quotidienne relativement simple.



Bien se brosser les dents

Pour conserver de belles dents en bonne santé, il faut avoir une hygiène bucco-dentaire irréprochable. Et cela n’a pas seulement pour effet de vous protéger des caries. Ce geste quotidien peut nous sauver la vie. La santé dentaire peut avoir des répercussions sur le corps tout entier et inversement.



Les plombages

Le plombage est le soin le plus courant pratiqué par le dentiste. Il permet de soigner les caries. Ces dernières sont des attaques acides de l’émail de la dent provoquées par des bactéries. La dent se déminéralise alors petit à petit, se creuse et il convient d’empêcher une atteinte du nerf.


Le soin consiste à ôter la partie déminéralisée de la dent et à la remplacer par un plombage. Celui-ci peut être de deux sortes : un amalgame très résistant à l’aspect métallique ou une sorte de résine de la couleur de la dent, plus esthétique, appelée composite. Le choix entre amalgame et composite dépend de l’emplacement de la carie et de son étendue.



Le détartrage

Le détartrage a pour but d’enlever la plaque dentaire - composée de morceaux d’aliments et de bactéries - qui s’est minéralisée. A l’aide d’un petit instrument pointu, le dentiste enlève le tartre visible, mais également celui, plus néfaste, qui se cache sous la gencive. Ce dernier peut, en effet, être à l’origine d’inflammations des gencives (ou gingivites), qui entraînent un déchaussement des dents (c’est-à-dire une rétraction de la gencive au niveau du collet de la dent).



Les appareils dentaires

Les appareils dentaires corrigent, pour des raisons esthétiques ou fonctionnelles, la position et l’alignement des dents, en exerçant une légère pression sur celles-ci. Le traitement peut durer de quelques mois à deux ou trois ans. Plus le problème est traité tôt et moins cela prend de temps. L’appareil est constitué d’ancrages fixés à chaque dent et reliés par un arc. L’appareil est généralement métallique, mais il existe de plus en plus d’appareils très discrets comme, par exemple, ceux à arc transparent ou encore les appareils placés derrière les dents.



Les couronnes

Lorsqu’une dent est très abîmée ou cassée, il peut s’avérer nécessaire de poser une couronne : soit un alliage de métaux recouvert de céramique, soit une couronne entièrement en céramique. Elle recouvre en partie ou totalement la dent, afin de la protéger. Le dentiste réalise d’abord une empreinte pour faire fabriquer la couronne. Il sculpte ensuite une partie de la dent, pour faire de la place puis pose une couronne temporaire. A la séance suivante, il place la couronne permanente et vérifie son ajustement.



Les implants dentaires

Plus moderne que le bridge ou le dentier, l’implantologie n’est pas seulement un acte esthétique, elle permet de redonner un certain bien-être aux personnes souffrant de la perte d’une ou de plusieurs dents. Bien que peu connue en Algérie, l’implantologie est de plus en plus proposée par des cabinets dentaires privés en Algérie, notamment la clinique algéro-allemande de Dely Ibrahim. Toutefois, le prix de l’implant dentaire reste onéreux.


La Tribune Online
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
Commentaires
Aucun Commentaire n'a été publié.
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
Publier un Commentaire
Connectez-vous pour publier un Commentaire.
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
Evaluation
L'évalutation n'est disponible que pour les membres.

Connectez-vous ou enregistrez-vous pour voter.

Aucune évaluation publiée.
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Participer sur MedeSpace
bullet Nouveaux Posts
bullet Mes récents posts
bullet Mes derniers sujets

Imprimer la page en PDF
___________________
bullet Postez une vidéo
bullet Postez un site médical
bullet Postez une Photo
bullet Postez un Article
bullet Postez une Actualité

Devenez MedeSpacien
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
MedeSpace FM
La radio Publique santé

Vous avez oublié votre mot de passe?



blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Résidanat 2015
annales pour le concours de residanat
- Numéro 01
- Numéro 02
- Numéro 03
- Numéro 04
- Numéro 05
- Numéro 06


blue-btm-left.png blue-btm-right.png
centerb-left.png centerb-right.png
center-left.png center-right.png
centerb-left.png centerb-right.png