Pseudo:    Mot de passe:   
center-left.png center-right.png
American Journal GPMD
Santé Magazine
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Derniers Articles
  • Apnées du sommeil - Complicatio...

    mercredi 28. octobre 2015

    Fibrillation auriculaire

  • Asthme - Activités physiques - HRB

    samedi 19. septembre 2015

    L\'entrainement en aérobie diminue l\'hyperréactivité bronchique (HRB) et l\'inflammation systémique chez les patients souffrant d\'asthme modéré à sévère: un essai randomisé contrôlé.

  • Aliments épicés et Mortalité

    samedi 15. août 2015

    Consommation d\'aliments épicés et mortalité toutes causes et spécifiques: une étude de cohorte basée sur la population.

  • Tabagisme passif - Vaisseaux - I...

    mercredi 22. juillet 2015

    Le tabagisme passif est associé à l\'inflammation vasculaire...

  • Appendicite: Chirurgie ou Antibi...

    dimanche 28. juin 2015

    Antibiothérapie versus Appendicectomie en traitement d\'une appendicite aigüe non compliquée: l\'essai clinique randomisé APPAC

  • Personnes âgées - Maison médical...

    mardi 9. juin 2015

    Qualité de l\'air intérieur, ventilation et santé respiratoire chez les résidents âgés vivant en maison médicalisée en Europe.

  • Sauna - Complications

    jeudi 23. avril 2015

    Association entre sauna accidents cardiovasculaires fatals et mortalité toutes causes

  • Cyclisme - Bénéfices cardiovascu...

    jeudi 12. mars 2015

    Associations dose-réponse entre une activité cycliste et le risque d\'hypertension artérielle (HTA)

  • Grippe - Infection - Immunité - ...

    lundi 2. mars 2015

    Longévité et déterminants de l\'immunité humorale protectrice après infection grippale pandémique.

  • BIE OLIE Adolescents

    dimanche 15. février 2015

    Prévalence de la bronchoconstriction induite par l’exercice (BIE) et de l’obstruction laryngée induite par l’exercice (OLIE) dans une population générale d’adolescents.

blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Photothèque
Algodystrophie
Algodystrophie
Traumatologie - Orthopédie
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Derniers commentaires
Actualités
Une nouvelle session ...
[youtube]jHKASzcm1lw[/...
@maggy Le score de Mac...
C est bien de nous inf...
C'est trop génial! j' ...
Articles
bjr afin de finaliser ...
J'arrive po à le telec...
Voilà encore un autre ...
Les ratios obtenus apr...
donc pas de viagra
Photos
C est une complication...
y a pas d'explication....
quelle est la conduite...
je pense que la chalaz...
l'indicatio à cette t...
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Sondage
Vous préférez les formations MedeSpace





Vous devez être connecté(e) pour voter.
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Utilisateurs en ligne
bullet.gif Invités en ligne : 171

bullet.gif Membres en ligne : 0

bullet.gif Membres enregistrés : 5,082
bullet.gif Membre le plus récent : abderahmene
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Le ronflement peut masquer une pathologie plus grave
Recherches médicalesLa Journée mondiale du Sommeil, célébrée le 18 mars, permet d’attirer l’attention sur le sommeil qui occupe quasiment un tiers de notre vie. Les troubles du sommeil, tels que le ronflement ou les apnées (arrêt de la respiration pendant le sommeil), touchent de plus en plus d’Algériens. Ce sujet a été au cœur d’une journée organisée au CHU Issad Hassani de Beni Messous. «Le ronflement est une source potentielle de complications graves», a indiqué le professeur Habib Douagui, chef du service pneumologie à l’hôpital de Béni Messous, jeudi dernier.


Il a expliqué que 2 à 4 % d’Algériens, âgés entre 30 et 60 ans, souffraient de ronflement, ajoutant que «ce problème s’accentuait avec l’âge et pouvait entraîner des complications de santé graves, telles que l’apnée du sommeil qui peut causer des problèmes cardio-vasculaires». En effet, outre l’aspect anecdotique et banal du ronflement, celui-ci peut masquer une autre pathologie beaucoup plus sérieuse, l’apnée du sommeil. Les conséquences de ces apnées et de ces ronflements suscitent de nombreuses inquiétudes, comme l’a expliqué le professeur Djamel Djenaoui, chef du service ORL, qui a estimé que les problèmes de l’apnée du sommeil peuvent avoir des conséquences «très graves». Selon lui, «cette pathologie est due principalement à l’hypertension artérielle, au diabète, aux maladies cardio-vasculaires, à la sédentarité, à l’obésité, au tabagisme, à l’alcoolisme et au relâchement des muscles chez les personnes âgées».


Ce spécialiste a également mis l’accent sur les répercussions qu’entraînent les apnées du sommeil comme les accidents de travail et de la circulation liés au manque de concentration, à la fatigue et à la somnolence durant la journée. D’où l’intérêt de diagnostiquer les facteurs qui causent l’apnée du sommeil, «une pathologie devant être prise en charge à travers la chirurgie et l’ablation des amygdales», a indiqué le professeur Djenaoui. Il faut savoir que l’apnée du sommeil peut être mesurée grâce au polygraphe, un appareil qui enregistre plusieurs variations de fonctions physiologiques et qui permet de s’assurer du degré d’atteinte et ainsi pouvoir prescrire un traitement adapté. Le traitement se fait grâce à un système d’appareillage de ventilation, à pression positive, qui permet d’envoyer de l’air pour libérer les voies aériennes supérieures du malade.


Cet appareil est disponible sur le marché algérien et coûte entre 100 000 et 250 000 DA, mais n’est pas remboursé par la sécurité sociale. Autre trouble du sommeil, un problème dont se plaint de plus en plus de personnes, l’insomnie. Il s’agit de la difficulté, voire de l’incapacité de dormir ou de rester endormi, ou encore le fait de ne pas obtenir de sommeil réparateur pendant au moins un mois. Insomnie, nuits agitées, surmenage… toutes les études montrent que le manque de sommeil a un impact négatif sur la santé physique et psychique et joue sur l’humeur. Le manque de sommeil est lié à l’obésité, au diabète, à l’hypertension, au syndrome métabolique ainsi qu’aux affections cardio-vasculaires. De récentes recherches ont permis de découvrir un lien entre la durée du sommeil et le surplus de poids ou l’obésité chez les enfants et les jeunes. Raccourcir la durée du sommeil entraîne des changements hormonaux comparables à ceux associés à un facteur de risque accru d’obésité, de diabète et d’hypertension. Il a été également démontré qu’un sommeil médiocre nuit au rendement scolaire, à l’apprentissage, à la mémoire et aux fonctions essentielles pour la réussite scolaire. Un sommeil de mauvaise qualité affecte l’humeur et la régulation de l’humeur. Mais dormir n’est pas toujours synonyme de repos. Encore faut-il veiller à la qualité de son sommeil.


La Tribune Online
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
Commentaires
Aucun Commentaire n'a été publié.
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
Publier un Commentaire
Connectez-vous pour publier un Commentaire.
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
Evaluation
L'évalutation n'est disponible que pour les membres.

Connectez-vous ou enregistrez-vous pour voter.

Aucune évaluation publiée.
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Participer sur MedeSpace
bullet Nouveaux Posts
bullet Mes récents posts
bullet Mes derniers sujets

Imprimer la page en PDF
___________________
bullet Postez une vidéo
bullet Postez un site médical
bullet Postez une Photo
bullet Postez un Article
bullet Postez une Actualité

Devenez MedeSpacien
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
MedeSpace FM
La radio Publique santé

Vous avez oublié votre mot de passe?



blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Résidanat 2015
annales pour le concours de residanat
- Numéro 01
- Numéro 02
- Numéro 03
- Numéro 04
- Numéro 05
- Numéro 06


blue-btm-left.png blue-btm-right.png
centerb-left.png centerb-right.png
center-left.png center-right.png
centerb-left.png centerb-right.png