Pseudo:    Mot de passe:   
center-left.png center-right.png
American Journal GPMD
Santé Magazine
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Derniers Articles
  • Apnées du sommeil - Complicatio...

    mercredi 28. octobre 2015

    Fibrillation auriculaire

  • Asthme - Activités physiques - HRB

    samedi 19. septembre 2015

    L\'entrainement en aérobie diminue l\'hyperréactivité bronchique (HRB) et l\'inflammation systémique chez les patients souffrant d\'asthme modéré à sévère: un essai randomisé contrôlé.

  • Aliments épicés et Mortalité

    samedi 15. août 2015

    Consommation d\'aliments épicés et mortalité toutes causes et spécifiques: une étude de cohorte basée sur la population.

  • Tabagisme passif - Vaisseaux - I...

    mercredi 22. juillet 2015

    Le tabagisme passif est associé à l\'inflammation vasculaire...

  • Appendicite: Chirurgie ou Antibi...

    dimanche 28. juin 2015

    Antibiothérapie versus Appendicectomie en traitement d\'une appendicite aigüe non compliquée: l\'essai clinique randomisé APPAC

  • Personnes âgées - Maison médical...

    mardi 9. juin 2015

    Qualité de l\'air intérieur, ventilation et santé respiratoire chez les résidents âgés vivant en maison médicalisée en Europe.

  • Sauna - Complications

    jeudi 23. avril 2015

    Association entre sauna accidents cardiovasculaires fatals et mortalité toutes causes

  • Cyclisme - Bénéfices cardiovascu...

    jeudi 12. mars 2015

    Associations dose-réponse entre une activité cycliste et le risque d\'hypertension artérielle (HTA)

  • Grippe - Infection - Immunité - ...

    lundi 2. mars 2015

    Longévité et déterminants de l\'immunité humorale protectrice après infection grippale pandémique.

  • BIE OLIE Adolescents

    dimanche 15. février 2015

    Prévalence de la bronchoconstriction induite par l’exercice (BIE) et de l’obstruction laryngée induite par l’exercice (OLIE) dans une population générale d’adolescents.

blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Photothèque
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Derniers commentaires
Actualités
Une nouvelle session ...
[youtube]jHKASzcm1lw[/...
@maggy Le score de Mac...
C est bien de nous inf...
C'est trop génial! j' ...
Articles
bjr afin de finaliser ...
J'arrive po à le telec...
Voilà encore un autre ...
Les ratios obtenus apr...
donc pas de viagra
Photos
C est une complication...
y a pas d'explication....
quelle est la conduite...
je pense que la chalaz...
l'indicatio à cette t...
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Sondage
Vous préférez les formations MedeSpace





Vous devez être connecté(e) pour voter.
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Utilisateurs en ligne
bullet.gif Invités en ligne : 328

bullet.gif Membres en ligne : 0

bullet.gif Membres enregistrés : 5,082
bullet.gif Membre le plus récent : abderahmene
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
La cataracte bientôt opérée au laser
Actualités médicalesUn premier appareil destiné à la chirurgie de la cataracte sera installé en France le mois prochain. C'est le mois prochain que le premier laser destiné à la chirurgie de la cataracte sera installé en France. Le début d'un nouveau chapitre dans une chirurgie qui a déjà connu deux grandes révolutions: «Il y a vingt-cinq ans, on ouvrait sur plus d'1 cm pour extraire le cristallin opacifié et le remplacer par un implant», rappelle le Pr Antoine Brézin, chef du service d'ophtalmologie de l'hôpital Cochin-Hôtel Dieu (APHP, Paris). Car le seul moyen de corriger la maladie est d'enlever le cristallin, cette lentille de l'œil devenue moins transparente avec l'âge. Comme le cristallin est contenu dans un petit sac (la capsule) en arrière de l'iris, il faut faire un trou dans ce sac pour pouvoir l'extraire et le remplacer. Un trou assez grand pour pourvoir sortir le vieux cristallin, mais pas trop pour que l'implant destiné à le remplacer se maintienne en place. «La grande révolution des années 1980 a été la phacoémulsification», explique le Pr Brézin, une technique qui consiste à introduire une sonde dans la capsule pour fragmenter le cristallin en petits morceaux grâce à des ultrasons. On pouvait alors les extraire avant d'insérer l'implant par une incision de 6 mm. Deuxième révolution, «dans les années 1990, les implants sont devenus pliables, ce qui a permis de se contenter d'une incision de 3 mm», ajoute le spécialiste. Aujourd'hui, les implants sont même roulés comme une cigarette et il suffit d'un trou de 2,2 mm pour les introduire dans la capsule. Un trou tellement petit que l'on se contente d'un gel anesthésiant à la surface de l'œil là où il fallait autrefois faire des piqûres, délicates, autour de l'œil. Même plus besoin de refermer l'orifice, la nature s'en chargeant toute seule! Un coût pour les patients Pour le Dr Vincent Dedes, qui opère à la clinique Ambroise-Paré de Lille, où va être installé mi-novembre, le premier laser femtoseconde (laser à impulsions extrêmement rapides) destiné à la chirurgie de la cataracte, «la qualité de l'incision du sac capsulaire sera parfaitement calibrée grâce au laser, de même que le calcul de l'implant à mettre. La performance du geste devient aussi plus prédictible». Non pas que les résultats de la chirurgie de la cataracte par la méthode traditionnelle soient aléatoires, bien sûr.

Environ 600.000 personnes se font opérer chaque année en France, avec des résultats tout à fait remarquables et les meilleurs chirurgiens ont des taux de complication d'à peine 0,5%. «Simplement le geste est plus sûr, plus reproductible avec le laser», détaille le Dr Dedes, «nous l'avons appris dans la chirurgie réfractive, de la myopie par exemple, où le laser s'est imposé». Pourtant, le véritable progrès n'est pas dans la découpe au laser, selon le Pr Brézin: «Aujourd'hui, la complication la plus fréquente, quoique rare, lors de l'intervention, c'est la rupture de la capsule. C'est un peu comme si vous deviez casser un mur -le cristallin- au-dessus d'une plaque de verre -la capsule. Le laser permet certes de casser le mur en morceaux, c'est un progrès, mais il faut encore recourir aux ultrasons pour les pulvériser en sable. Or les ultrasons sont plus agressifs pour les parois environnantes. L'étape ultérieure, et la véritable révolution, sera de parvenir à se passer des ultrasons et de tout pulvériser grâce au laser.»Reste que les atouts du laser dans la chirurgie de la cataracte ont d'ores et déjà un coût pour les patients, puisqu'il nécessite l'usage de consommables évalués entre 300 et 500 euros par œil opéré. Ce qui explique sans doute que seuls une trentaine de centres aux États-Unis, et moins d'une dizaine en Europe, soient aujourd'hui équipés pour cette technologie. lefigaro.fr

purple-btm-left.png purple-btm-right.png
Commentaires
Aucun Commentaire n'a été publié.
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
Publier un Commentaire
Connectez-vous pour publier un Commentaire.
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
Evaluation
L'évalutation n'est disponible que pour les membres.

Connectez-vous ou enregistrez-vous pour voter.

Aucune évaluation publiée.
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Participer sur MedeSpace
bullet Nouveaux Posts
bullet Mes récents posts
bullet Mes derniers sujets

Imprimer la page en PDF
___________________
bullet Postez une vidéo
bullet Postez un site médical
bullet Postez une Photo
bullet Postez un Article
bullet Postez une Actualité

Devenez MedeSpacien
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
MedeSpace FM
La radio Publique santé

Vous avez oublié votre mot de passe?



blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Résidanat 2015
annales pour le concours de residanat
- Numéro 01
- Numéro 02
- Numéro 03
- Numéro 04
- Numéro 05
- Numéro 06


blue-btm-left.png blue-btm-right.png
centerb-left.png centerb-right.png
center-left.png center-right.png
centerb-left.png centerb-right.png