Pseudo:    Mot de passe:   
center-left.png center-right.png
American Journal GPMD
Santé Magazine
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Derniers Articles
  • Apnées du sommeil - Complicatio...

    mercredi 28. octobre 2015

    Fibrillation auriculaire

  • Asthme - Activités physiques - HRB

    samedi 19. septembre 2015

    L\'entrainement en aérobie diminue l\'hyperréactivité bronchique (HRB) et l\'inflammation systémique chez les patients souffrant d\'asthme modéré à sévère: un essai randomisé contrôlé.

  • Aliments épicés et Mortalité

    samedi 15. août 2015

    Consommation d\'aliments épicés et mortalité toutes causes et spécifiques: une étude de cohorte basée sur la population.

  • Tabagisme passif - Vaisseaux - I...

    mercredi 22. juillet 2015

    Le tabagisme passif est associé à l\'inflammation vasculaire...

  • Appendicite: Chirurgie ou Antibi...

    dimanche 28. juin 2015

    Antibiothérapie versus Appendicectomie en traitement d\'une appendicite aigüe non compliquée: l\'essai clinique randomisé APPAC

  • Personnes âgées - Maison médical...

    mardi 9. juin 2015

    Qualité de l\'air intérieur, ventilation et santé respiratoire chez les résidents âgés vivant en maison médicalisée en Europe.

  • Sauna - Complications

    jeudi 23. avril 2015

    Association entre sauna accidents cardiovasculaires fatals et mortalité toutes causes

  • Cyclisme - Bénéfices cardiovascu...

    jeudi 12. mars 2015

    Associations dose-réponse entre une activité cycliste et le risque d\'hypertension artérielle (HTA)

  • Grippe - Infection - Immunité - ...

    lundi 2. mars 2015

    Longévité et déterminants de l\'immunité humorale protectrice après infection grippale pandémique.

  • BIE OLIE Adolescents

    dimanche 15. février 2015

    Prévalence de la bronchoconstriction induite par l’exercice (BIE) et de l’obstruction laryngée induite par l’exercice (OLIE) dans une population générale d’adolescents.

blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Photothèque
odontome
odontome
Pathologie et chirurgie buccale
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Derniers commentaires
Actualités
Une nouvelle session ...
[youtube]jHKASzcm1lw[/...
@maggy Le score de Mac...
C est bien de nous inf...
C'est trop génial! j' ...
Articles
bjr afin de finaliser ...
J'arrive po à le telec...
Voilà encore un autre ...
Les ratios obtenus apr...
donc pas de viagra
Photos
C est une complication...
y a pas d'explication....
quelle est la conduite...
je pense que la chalaz...
l'indicatio à cette t...
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Sondage
Vous préférez les formations MedeSpace





Vous devez être connecté(e) pour voter.
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Utilisateurs en ligne
bullet.gif Invités en ligne : 300

bullet.gif Membres en ligne : 0

bullet.gif Membres enregistrés : 5,082
bullet.gif Membre le plus récent : abderahmene
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Des tests de paternité de plus en plus tôt
Actualités médicalesUne société britannique commercialisant des analyses ADN en ligne promet un résultat fiable dès la 9e semaine de grossesse, après une simple prise de sang de la mère.

La recherche en paternité commence de plus en plus tôt. Désormais, un père pourra savoir s'il est le géniteur de l'enfant à venir dès la 9e semaine de grossesse de la mère, soit bien avant la fin du premier trimestre. Une analyse prénatale qui existait déjà mais qui ne pouvait être réalisé qu'à un stade plus avancé de la grossesse. C'est le fournisseur international d'analyses ADN EasyDNA qui vient de l'annoncer en lançant ce nouveau «produit». Un test qui se veut novateur par sa procédure «non invasive» et donc «sans risque», vante le laboratoire anglais.

Les tests de paternité prénataux sont en général effectués en utilisant des procédures de prélèvement dites invasives telle que l'amniocentèse (entre la 14ème et la 20ème semaine de grossesse), le prélèvement des villosités choriales (PVC, entre la 10ème et la 13ème semaine) ou du sang fœtal pour obtenir l'échantillon. Le test d'Easy DNA consiste, lui, en une simple prise de sang qui peut être effectuée par n'importe quel professionnel qualifié, infirmière ou généraliste. Les scientifiques savaient depuis longtemps que le sang de la mère contenait l'ADN du fœtus, mais ils n'avaient pas la technologie pour l'en extraire et l'analyser.

Derrière les avancées de la recherche, les garanties d'accréditation d'AABB et un compte-rendu «actuellement en cours de préparation pour un journal scientifique», c'est surtout une véritable course commerciale contre la montre qui est engagée. Cet été, un autre laboratoire sortait un test similaire, «réalisable dès la 13ème semaine». Celui de Easy DNA coûte la modique somme de 1200 euros. La société en a déjà vendu trente en deux semaines.
Interdit en France

Chez Easy DNA, on se félicite de la trouvaille qui permet d'éviter «l'intervention médicale coûteuse d'un spécialiste », argumente Andrew Alexander, le directeur du Marketing. Avant d'insister sur la fiabilité du test. «Il est tout aussi précis que le test de paternité prénatal standard réalisé après la naissance du bébé. En fait, les deux tests permettent d'obtenir un taux de probabilité de 99,9 % en cas d'inclusion de paternité, et 100 % en cas d'exclusion», souligne la société.

Une simplification et une accessibilité qui risquent d'amplifier la polémique autour de la démocratisation des tests de paternité, occasionnée par leur vente sur Internet. L'engouement pour ces analyses, jusqu'alors postnatales, avait déjà scandalisé pour son aspect éthiquement incorrecte et… légalement contestable.

En effet, même si nombre de sites internet font commerce de ces tests, la loi française interdit aux particuliers la consultation de laboratoires quant à leur recherche de paternité. Ce test ne peut être ordonné que dans le cadre d'une procédure judiciaire visant à établir ou à contester un lien de filiation.

Reste que, dans la pratique, les ventes de ces «pack» entre 100 et 300 euros explosent. Les fans de «tests d'infidélité» qui veulent «lever le doute», comme le vantent les sites internet, sont nombreux. Rappelons qu'en 2005, une étude menée en Europe du Nord avait montré que 10 à 24 % des enfants n'étaient pas le fils ou la fille de leur père légal.

lefigaro.fr
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
Commentaires
Aucun Commentaire n'a été publié.
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
Publier un Commentaire
Connectez-vous pour publier un Commentaire.
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
Evaluation
L'évalutation n'est disponible que pour les membres.

Connectez-vous ou enregistrez-vous pour voter.

Aucune évaluation publiée.
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Participer sur MedeSpace
bullet Nouveaux Posts
bullet Mes récents posts
bullet Mes derniers sujets

Imprimer la page en PDF
___________________
bullet Postez une vidéo
bullet Postez un site médical
bullet Postez une Photo
bullet Postez un Article
bullet Postez une Actualité

Devenez MedeSpacien
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
MedeSpace FM
La radio Publique santé

Vous avez oublié votre mot de passe?



blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Résidanat 2015
annales pour le concours de residanat
- Numéro 01
- Numéro 02
- Numéro 03
- Numéro 04
- Numéro 05
- Numéro 06


blue-btm-left.png blue-btm-right.png
centerb-left.png centerb-right.png
center-left.png center-right.png
centerb-left.png centerb-right.png