Pseudo:    Mot de passe:   
center-left.png center-right.png
American Journal GPMD
Santé Magazine
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Derniers Articles
  • Apnées du sommeil - Complicatio...

    mercredi 28. octobre 2015

    Fibrillation auriculaire

  • Asthme - Activités physiques - HRB

    samedi 19. septembre 2015

    L\'entrainement en aérobie diminue l\'hyperréactivité bronchique (HRB) et l\'inflammation systémique chez les patients souffrant d\'asthme modéré à sévère: un essai randomisé contrôlé.

  • Aliments épicés et Mortalité

    samedi 15. août 2015

    Consommation d\'aliments épicés et mortalité toutes causes et spécifiques: une étude de cohorte basée sur la population.

  • Tabagisme passif - Vaisseaux - I...

    mercredi 22. juillet 2015

    Le tabagisme passif est associé à l\'inflammation vasculaire...

  • Appendicite: Chirurgie ou Antibi...

    dimanche 28. juin 2015

    Antibiothérapie versus Appendicectomie en traitement d\'une appendicite aigüe non compliquée: l\'essai clinique randomisé APPAC

  • Personnes âgées - Maison médical...

    mardi 9. juin 2015

    Qualité de l\'air intérieur, ventilation et santé respiratoire chez les résidents âgés vivant en maison médicalisée en Europe.

  • Sauna - Complications

    jeudi 23. avril 2015

    Association entre sauna accidents cardiovasculaires fatals et mortalité toutes causes

  • Cyclisme - Bénéfices cardiovascu...

    jeudi 12. mars 2015

    Associations dose-réponse entre une activité cycliste et le risque d\'hypertension artérielle (HTA)

  • Grippe - Infection - Immunité - ...

    lundi 2. mars 2015

    Longévité et déterminants de l\'immunité humorale protectrice après infection grippale pandémique.

  • BIE OLIE Adolescents

    dimanche 15. février 2015

    Prévalence de la bronchoconstriction induite par l’exercice (BIE) et de l’obstruction laryngée induite par l’exercice (OLIE) dans une population générale d’adolescents.

blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Photothèque
étude esthétique
étude esthétique
Prothèse Dentaire
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Derniers commentaires
Actualités
Une nouvelle session ...
[youtube]jHKASzcm1lw[/...
@maggy Le score de Mac...
C est bien de nous inf...
C'est trop génial! j' ...
Articles
bjr afin de finaliser ...
J'arrive po à le telec...
Voilà encore un autre ...
Les ratios obtenus apr...
donc pas de viagra
Photos
C est une complication...
y a pas d'explication....
quelle est la conduite...
je pense que la chalaz...
l'indicatio à cette t...
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Sondage
Vous préférez les formations MedeSpace





Vous devez être connecté(e) pour voter.
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Utilisateurs en ligne
bullet.gif Invités en ligne : 276

bullet.gif Membres en ligne : 0

bullet.gif Membres enregistrés : 5,082
bullet.gif Membre le plus récent : abderahmene
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Traitement du diabète
Revue scientifique
La plante miracle existe-t-elle ?

Aucun traitement miracle n’existe actuellement contre le diabète ». Le docteur Ayati est catégorique. « Tous les médicaments actuels sont faits à partir de produits de synthèse : de l’insuline injectable pour le diabète de Type 1 (insulinodépendant), et des médicaments hypoglycémiants oraux pour le diabète de type 2 (non insulinodépendant).


Ces traitements pour qu’ils soient efficaces doivent être complétés par une discipline stricte et un régime alimentaire adapté à chaque cas clinique » explique-t-il. Pour lui, l’existence d’une plante qui peut guérir le diabète de type 1 est de la fantaisie. « Il existe plusieurs plantes hypoglycémiantes mais elles ne peuvent en aucun cas remplacer les médicaments servis sur ordonnance médicale ; elles ne peuvent être utilisées que comme adjuvants », ajoute-t-il. La plante miracle contre le diabète qu’un citoyen de Béjaïa croit avoir découvert ne serait finalement qu’une des thérapies utilisées par les acteurs de la phytothérapie kabyle traditionnelle.

La pharmacopée kabyle est d’ailleurs très riche dans ce domaine. Les ouvrages de Lucienne Delille et notamment Plantes médicales de Kabylie de Mohand Aït Youssef en font foi ; ils sont une véritable mine d’informations pour les chercheurs et les adeptes de la médecine traditionnelle. Il existe plusieurs plantes en Kabylie utilisées comme remèdes antidiabétiques confirmés par l’usage traditionnel et par des études scientifiques. On citera, à titre d’exemple, le figuier noir (Taneqlet Taberkent), l’opuntia (Akermous), le fenugrec (Lhalva), le frêne (Aslen), l’olivier (Azemour), l’aloès (Sebbara). À titre indicatif, voici ce qui est écrit en page 137 du volumineux livre de Mohand Aït Youssef : « On prend l’écorce du figuier, celle de la variété qui porte des figues noires : on fait bouillir cette écorce (décoction) ; on prendra ensuite au moins une tasse du décocté chaque matin à jeûn, dans le cas de diabète gras.

Ce remède a été utilisé par une voisine sur qui ont été pratiqués des dosages de glycémie à jeûn, l’une avant le traitement, et les autres après : les prises de sang ont confirmé l’efficacité du traitement. ». Evidemment, la prescription de ses végétaux ne peut être établie que par un phytothérapeute connu pour ses compétences. Mais tous les médecins l’affirment, ces plantes ne peuvent être prises que comme des adjuvants et non comme la médication principale. Ayant fait part de toutes ses informations à Abderrezak R., natif de la région de Béjaïa, qui nous a déclaré avoir trouvé une plante pouvant guérir le diabète (voir Kabylie info du 15 septembre 2008), il a tenu d’abord, devant l’espoir et l’engouement qu’a suscités l’information donnée dans ces mêmes colonnes, à donner quelques éclaircissements.

« Je n’ai jamais été soumis à un traitement contre le diabète. Aucun médecin ne m’a dit que je suis diabétique. J’avais des vertiges, je perdais connaissance, je buvais d’énormes quantités d’eau ; le médecin hongrois que je consultais à l’époque, ne me disait rien. C’est alors que je me suis tourné vers la médecine traditionnelle et que j’ai trouvé ce traitement grâce à mes expériences », nous déclare-t-il. Jusqu’à présent, aucun laboratoire ne s’est manifesté pour examiner ce prétendu produit miracle ; seuls des malades de plus en plus nombreux s’intéressent à Abderrezak et sa « plante » ; ce qui l’exaspère d’ailleurs : « Ce que je souhaite, c’est que ma décoction soit analysée par un laboratoire sérieux pour affirmer ou infirmer mes assertions.

Je ne sais pas à l’heure actuelle si mon mélange n’est pas nocif, s’il n’a pas de contre-indications et à quels types de malades il convient. Il n’y a que les véritables médecins qui peuvent répondre à ces questions. Moi, je suis quelqu’un qui pense avoir trouvé un médicament à base de plantes qui peut être efficace pour beaucoup de maladies. Mais le dernier mot revient aux scientifiques », tient-il à préciser.


Source : el watan
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
Commentaires
Aucun Commentaire n'a été publié.
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
Publier un Commentaire
Connectez-vous pour publier un Commentaire.
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
Evaluation
L'évalutation n'est disponible que pour les membres.

Connectez-vous ou enregistrez-vous pour voter.

Aucune évaluation publiée.
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Participer sur MedeSpace
bullet Nouveaux Posts
bullet Mes récents posts
bullet Mes derniers sujets

Imprimer la page en PDF
___________________
bullet Postez une vidéo
bullet Postez un site médical
bullet Postez une Photo
bullet Postez un Article
bullet Postez une Actualité

Devenez MedeSpacien
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
MedeSpace FM
La radio Publique santé

Vous avez oublié votre mot de passe?



blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Résidanat 2015
annales pour le concours de residanat
- Numéro 01
- Numéro 02
- Numéro 03
- Numéro 04
- Numéro 05
- Numéro 06


blue-btm-left.png blue-btm-right.png
centerb-left.png centerb-right.png
center-left.png center-right.png
centerb-left.png centerb-right.png