Pseudo:    Mot de passe:   
center-left.png center-right.png
American Journal GPMD
Santé Magazine
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Derniers Articles
  • Apnées du sommeil - Complicatio...

    mercredi 28. octobre 2015

    Fibrillation auriculaire

  • Asthme - Activités physiques - HRB

    samedi 19. septembre 2015

    L\'entrainement en aérobie diminue l\'hyperréactivité bronchique (HRB) et l\'inflammation systémique chez les patients souffrant d\'asthme modéré à sévère: un essai randomisé contrôlé.

  • Aliments épicés et Mortalité

    samedi 15. août 2015

    Consommation d\'aliments épicés et mortalité toutes causes et spécifiques: une étude de cohorte basée sur la population.

  • Tabagisme passif - Vaisseaux - I...

    mercredi 22. juillet 2015

    Le tabagisme passif est associé à l\'inflammation vasculaire...

  • Appendicite: Chirurgie ou Antibi...

    dimanche 28. juin 2015

    Antibiothérapie versus Appendicectomie en traitement d\'une appendicite aigüe non compliquée: l\'essai clinique randomisé APPAC

  • Personnes âgées - Maison médical...

    mardi 9. juin 2015

    Qualité de l\'air intérieur, ventilation et santé respiratoire chez les résidents âgés vivant en maison médicalisée en Europe.

  • Sauna - Complications

    jeudi 23. avril 2015

    Association entre sauna accidents cardiovasculaires fatals et mortalité toutes causes

  • Cyclisme - Bénéfices cardiovascu...

    jeudi 12. mars 2015

    Associations dose-réponse entre une activité cycliste et le risque d\'hypertension artérielle (HTA)

  • Grippe - Infection - Immunité - ...

    lundi 2. mars 2015

    Longévité et déterminants de l\'immunité humorale protectrice après infection grippale pandémique.

  • BIE OLIE Adolescents

    dimanche 15. février 2015

    Prévalence de la bronchoconstriction induite par l’exercice (BIE) et de l’obstruction laryngée induite par l’exercice (OLIE) dans une population générale d’adolescents.

blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Photothèque
article du sommeil
article du sommeil
Pneumologie
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Derniers commentaires
Actualités
Une nouvelle session ...
[youtube]jHKASzcm1lw[/...
@maggy Le score de Mac...
C est bien de nous inf...
C'est trop génial! j' ...
Articles
bjr afin de finaliser ...
J'arrive po à le telec...
Voilà encore un autre ...
Les ratios obtenus apr...
donc pas de viagra
Photos
C est une complication...
y a pas d'explication....
quelle est la conduite...
je pense que la chalaz...
l'indicatio à cette t...
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Sondage
Vous préférez les formations MedeSpace





Vous devez être connecté(e) pour voter.
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Utilisateurs en ligne
bullet.gif Invités en ligne : 314

bullet.gif Membres en ligne : 0

bullet.gif Membres enregistrés : 5,082
bullet.gif Membre le plus récent : abderahmene
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Comment se protéger des radiations
Actualités médicalesIl faut bien comprendre que la radioactivité est un phénomène aussi vieux que l’Univers, naturel et parfaitement toléré par le corps humain… dans des doses normales.

Les doses que peuvent recevoir lors d’accidents sans précédents des techniciens à quelques mètres d’un réacteur éventré, celles que peuvent recevoir des riverains à moins de 20 km et celles que pourraient recevoir ceux d’une ville à plus de 200 km n’ont aucune commune mesure entre elles », explique le professeur Pierre Scalliet, qui dirige le service de radiothérapie oncologique des cliniques Saint-Luc (UCL).

« Imagine-t-on aujourd’hui de réduire une fracture sans s’aider d’une radio ou de s’en passer chez le dentiste ? Mais on le fait uniquement quand cela est justifié, quand le bénéfice attendu est plus élevé que le risque si on ne l’emploie pas. » Invisible, la radioactivité affiche donc deux faces, positive dans de nombreux aspects de la vie, mais aussi terriblement dangereuse si la dose admise est dépassée. Quelles sont les conséquences possibles et comment y faire face ?

Pour les opérateurs de la centrale. Ils sont les plus près du feu nucléaire. Les autorités japonaises n’ont jamais cité de chiffre précis de niveau atteint, mais ont admis un « niveau dangereux pour la santé ». Mercredi, les techniciens ont même dû fuir durant plusieurs heures avant de revenir. « On considère que la limite à ne pas dépasser est 500 milliSiverts de dose cumulée, ce qui peut provoquer nausées, vomissements, altérations d’organes », explique le docteur Patrick Smeesters, conseiller en radioprotection auprès de l’Agence fédérale de contrôle nucléaire. La dose naturelle de radioactivité est de 1 à 2 milliSiverts par an. « Cela ne signifie pas qu’ils sont condamnés s’ils dépassent cette dose afin de sauver des vies en danger. Mais il est clair qu’ils s’exposent à un danger plus élevé, proportionnel à la dose. » A partir d’un Sivert, l’hospitalisation est requise, la moelle osseuse peut être altérée. On peut donner des médicaments stimulateurs de cellules-souches. Si la dose est plus élevée, au-dessus de 8 Siverts, on ne peut éviter le décès. Toutes ces personnes sont exposées à un risque accru de cancer. « L’observation stricte afin de démarrer une thérapie adéquate doit se faire dans la durée, car la hausse de certains cancers n’est

apparue que 40 ans après Hiroshima. »

Pour les riverains. Tous les riverains dans une zone de 20 km ont été évacués. Il n’y a pas d’indication sur les doses reçues avant et pendant cette opération. Dans une zone étendue à 30 km, le confinement a été imposé. « La brique et le béton, peut-être pas certains matériaux plus légers, diminuent l’impact de deux à cinq fois. Mais le confinement perd de son efficacité au bout de 2 jours. Il y a trop de fuites d’air et les gens ont besoin d’eau et de nourriture, on ne peut pas le prolonger trop longtemps. C’est évidemment efficace s’il y a un seul dégagement et que le nuage passe ou est précipité, mais cela perd son efficacité ensuite et il faut passer à l’évacuation », explique Patrick Smeesters. La prise d’iode, si elle est correcte (lire par ailleurs) peut empêcher le risque de cancer de la thyroïde. Mais elle doit se faire juste avant l’arrivée du nuage contaminant et être répétée à dose plus faible si la menace persiste.

A Tokyo. Même si la radioactivité a été mesurée plus élevée de 8.000 fois que la normale, cela a été si bref que cela ne signifie pas actuellement une menace. Ici encore, c’est la dose qui dicte le danger potentiel : ce qui sera rejeté et la météo seront déterminants. Si le vent souffle vers Tokyo, la situation peut s’aggraver.

« La pluie peut lessiver les rejets, mais mieux vaut ne pas se trouver dessous. La menace suivante, c’est l’arrivée des déchets dans la chaîne alimentaire. Les produits manufacturés ne posent pas de problème, mais le césium sera dans la terre d’Ukraine pour 300 ans. Consommer des champignons ou du gibier est toujours facteur de risque accru. Une des aides internationales possibles pour le Japon sera peut-être un pont alimentaire géant. »


LeSoir.Be
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
Commentaires
Aucun Commentaire n'a été publié.
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
Publier un Commentaire
Connectez-vous pour publier un Commentaire.
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
Evaluation
L'évalutation n'est disponible que pour les membres.

Connectez-vous ou enregistrez-vous pour voter.

Aucune évaluation publiée.
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Participer sur MedeSpace
bullet Nouveaux Posts
bullet Mes récents posts
bullet Mes derniers sujets

Imprimer la page en PDF
___________________
bullet Postez une vidéo
bullet Postez un site médical
bullet Postez une Photo
bullet Postez un Article
bullet Postez une Actualité

Devenez MedeSpacien
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
MedeSpace FM
La radio Publique santé

Vous avez oublié votre mot de passe?



blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Résidanat 2015
annales pour le concours de residanat
- Numéro 01
- Numéro 02
- Numéro 03
- Numéro 04
- Numéro 05
- Numéro 06


blue-btm-left.png blue-btm-right.png
centerb-left.png centerb-right.png
center-left.png center-right.png
centerb-left.png centerb-right.png