Pseudo:    Mot de passe:   
center-left.png center-right.png
American Journal GPMD
Santé Magazine
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Derniers Articles
  • Apnées du sommeil - Complicatio...

    mercredi 28. octobre 2015

    Fibrillation auriculaire

  • Asthme - Activités physiques - HRB

    samedi 19. septembre 2015

    L\'entrainement en aérobie diminue l\'hyperréactivité bronchique (HRB) et l\'inflammation systémique chez les patients souffrant d\'asthme modéré à sévère: un essai randomisé contrôlé.

  • Aliments épicés et Mortalité

    samedi 15. août 2015

    Consommation d\'aliments épicés et mortalité toutes causes et spécifiques: une étude de cohorte basée sur la population.

  • Tabagisme passif - Vaisseaux - I...

    mercredi 22. juillet 2015

    Le tabagisme passif est associé à l\'inflammation vasculaire...

  • Appendicite: Chirurgie ou Antibi...

    dimanche 28. juin 2015

    Antibiothérapie versus Appendicectomie en traitement d\'une appendicite aigüe non compliquée: l\'essai clinique randomisé APPAC

  • Personnes âgées - Maison médical...

    mardi 9. juin 2015

    Qualité de l\'air intérieur, ventilation et santé respiratoire chez les résidents âgés vivant en maison médicalisée en Europe.

  • Sauna - Complications

    jeudi 23. avril 2015

    Association entre sauna accidents cardiovasculaires fatals et mortalité toutes causes

  • Cyclisme - Bénéfices cardiovascu...

    mercredi 11. mars 2015

    Associations dose-réponse entre une activité cycliste et le risque d\'hypertension artérielle (HTA)

  • Grippe - Infection - Immunité - ...

    lundi 2. mars 2015

    Longévité et déterminants de l\'immunité humorale protectrice après infection grippale pandémique.

  • BIE OLIE Adolescents

    dimanche 15. février 2015

    Prévalence de la bronchoconstriction induite par l’exercice (BIE) et de l’obstruction laryngée induite par l’exercice (OLIE) dans une population générale d’adolescents.

blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Photothèque
thrombophlebite
thrombophlebite
Cardiologie
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Derniers commentaires
Actualités
Une nouvelle session ...
[youtube]jHKASzcm1lw[/...
@maggy Le score de Mac...
C est bien de nous inf...
C'est trop génial! j' ...
Articles
bjr afin de finaliser ...
J'arrive po à le telec...
Voilà encore un autre ...
Les ratios obtenus apr...
donc pas de viagra
Photos
C est une complication...
y a pas d'explication....
quelle est la conduite...
je pense que la chalaz...
l'indicatio à cette t...
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Sondage
Vous préférez les formations MedeSpace





Vous devez être connecté(e) pour voter.
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Utilisateurs en ligne
bullet.gif Invités en ligne : 132

bullet.gif Membres en ligne : 0

bullet.gif Membres enregistrés : 5,082
bullet.gif Membre le plus récent : abderahmene
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Arrêtez les comprimés : paracétamol et douleurs lombaires
Revue scientifiqueLe paracétamol administré régulièrement est l'analgésique de première intention recommandé pour le traitement des douleurs lombaires aiguës ; toutefois, il n'existe aucune donnée pertinente qui corrobore cette recommandation.

Notre étude visait à évaluer l'efficacité du paracétamol administré régulièrement ou au besoin en vue d'améliorer le délai de guérison de la douleur, par rapport au placebo, chez les patients souffrant de douleurs lombaires. Méthodes : nous avons réalisé un essai multicentrique, à double placebo, randomisé et contrôlé par placebo dans 235 centres de soins primaires à Sydney, en Australie, du 11 novembre 2009 au 5 mars 2013. Nous avons réparti aléatoirement les patients souffrant de lombalgie aiguë selon un rapport 1:1:1, pour recevoir des doses régulières de paracétamol pendant 4 semaines environ (trois fois par jour, soit l'équivalent de 3 990 mg de paracétamol par jour), des doses administrées au besoin (prises lorsque nécessaire pour soulager la douleur, dose maximale de 4 000 mg de paracétamol par jour) ou un placebo.

La randomisation a été effectuée conformément à un plan de randomisation centralisé élaboré par un chercheur qui n'a participé ni au recrutement des patients ni à la collecte de données. Les patients et le personnel de tous les sites ont été masqués lors de l'attribution du traitement. Tous les participants ont reçu des conseils sur la base des meilleures données factuelles et ont été suivis pendant 3 mois. Le résultat principal était le délai de guérison de la douleur lombaire, l'état de récupération étant défini par un score de 0 ou 1 (sur une échelle de douleur de 0 à 10) sur une période de 7 jours consécutifs. Toutes les données ont été analysées selon l'intention de traiter. Cette étude est inscrite au registre des essais cliniques de l'Australie et de la Nouvelle-Zélande, sous le numéro ACTN 12609000966291.

Résultats : 550 participants ont été affectés au groupe de traitement régulier (550 analysés), 549 patients ont été affectés au groupe de traitement en fonction des besoins (546 analysés), et 553 patients ont été affectés au groupe placebo (547 analysés). Le délai moyen de récupération était de 17 jours (IC à 95 % de 14 à 19) dans le groupe recevant un traitement régulier, de 17 jours (15 à 20) dans le groupe recevant un traitement en fonction des besoins, et de 16 jours (14 à 20) dans le groupe placebo (rapport de risque du traitement régulier contre placebo 0,99, IC à 95 % de 0,87 à 1,14 ; traitement en fonction des besoins contre placebo 1,05, de 0,92 à 1,19 ; groupe de traitement régulier contre groupe de traitement en fonction des besoins 1,05, de 0,92 à 1,20). Aucune différence n'a été enregistrée entre les groupes de traitement en ce qui concerne le délai de récupération (p = 0,79 ajusté). L'observance du traitement par des comprimés réguliers (doses moyennes de 6 comprimés au maximum, pris par participant et par jour ; 4,0 [écart interquartile (EI) de 1,6 à 5,7] dans le groupe de patients recevant le traitement régulier, 3,9 [de 1,5 à 5,6] dans le groupe de patients recevant le traitement en fonction des besoins, et 4,0 [de 1,5 à 5,7] dans le groupe placebo), et le nombre de patients ayant signalé des effets indésirables (99 [18,5 %] dans le groupe de patients recevant le traitement régulier, 99 [18,7 %] dans le groupe de patients recevant le traitement en fonction des besoins, et 98 [18,5 %] dans le groupe placebo) étaient similaires dans les différents groupes.

Interprétation : nos résultats suggèrent que l'administration de doses régulières ou au besoin de paracétamol n'a pas d'influence sur le délai de récupération par rapport au placebo en ce qui concerne le traitement des douleurs lombaires, ce qui remet en question la recommandation universelle du paracétamol à ce groupe de patients.


purple-btm-left.png purple-btm-right.png
Commentaires
Aucun Commentaire n'a été publié.
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
Publier un Commentaire
Connectez-vous pour publier un Commentaire.
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
Evaluation
L'évalutation n'est disponible que pour les membres.

Connectez-vous ou enregistrez-vous pour voter.

Aucune évaluation publiée.
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Participer sur MedeSpace
bullet Nouveaux Posts
bullet Mes récents posts
bullet Mes derniers sujets

Imprimer la page en PDF
___________________
bullet Postez une vidéo
bullet Postez un site médical
bullet Postez une Photo
bullet Postez un Article
bullet Postez une Actualité

Devenez MedeSpacien
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
MedeSpace FM
La radio Publique santé

Vous avez oublié votre mot de passe?



blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Résidanat 2015
annales pour le concours de residanat
- Numéro 01
- Numéro 02
- Numéro 03
- Numéro 04
- Numéro 05
- Numéro 06


blue-btm-left.png blue-btm-right.png
centerb-left.png centerb-right.png
center-left.png center-right.png
centerb-left.png centerb-right.png