Pseudo:    Mot de passe:   
center-left.png center-right.png
American Journal GPMD
Santé Magazine
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Derniers Articles
  • Apnées du sommeil - Complicatio...

    mercredi 28. octobre 2015

    Fibrillation auriculaire

  • Asthme - Activités physiques - HRB

    samedi 19. septembre 2015

    L\'entrainement en aérobie diminue l\'hyperréactivité bronchique (HRB) et l\'inflammation systémique chez les patients souffrant d\'asthme modéré à sévère: un essai randomisé contrôlé.

  • Aliments épicés et Mortalité

    samedi 15. août 2015

    Consommation d\'aliments épicés et mortalité toutes causes et spécifiques: une étude de cohorte basée sur la population.

  • Tabagisme passif - Vaisseaux - I...

    mercredi 22. juillet 2015

    Le tabagisme passif est associé à l\'inflammation vasculaire...

  • Appendicite: Chirurgie ou Antibi...

    dimanche 28. juin 2015

    Antibiothérapie versus Appendicectomie en traitement d\'une appendicite aigüe non compliquée: l\'essai clinique randomisé APPAC

  • Personnes âgées - Maison médical...

    mardi 9. juin 2015

    Qualité de l\'air intérieur, ventilation et santé respiratoire chez les résidents âgés vivant en maison médicalisée en Europe.

  • Sauna - Complications

    jeudi 23. avril 2015

    Association entre sauna accidents cardiovasculaires fatals et mortalité toutes causes

  • Cyclisme - Bénéfices cardiovascu...

    jeudi 12. mars 2015

    Associations dose-réponse entre une activité cycliste et le risque d\'hypertension artérielle (HTA)

  • Grippe - Infection - Immunité - ...

    lundi 2. mars 2015

    Longévité et déterminants de l\'immunité humorale protectrice après infection grippale pandémique.

  • BIE OLIE Adolescents

    dimanche 15. février 2015

    Prévalence de la bronchoconstriction induite par l’exercice (BIE) et de l’obstruction laryngée induite par l’exercice (OLIE) dans une population générale d’adolescents.

blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Photothèque
Nécrose des orteils
Nécrose des orteils
Dermatologie
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Derniers commentaires
Actualités
Une nouvelle session ...
[youtube]jHKASzcm1lw[/...
@maggy Le score de Mac...
C est bien de nous inf...
C'est trop génial! j' ...
Articles
bjr afin de finaliser ...
J'arrive po à le telec...
Voilà encore un autre ...
Les ratios obtenus apr...
donc pas de viagra
Photos
C est une complication...
y a pas d'explication....
quelle est la conduite...
je pense que la chalaz...
l'indicatio à cette t...
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Sondage
Vous préférez les formations MedeSpace





Vous devez être connecté(e) pour voter.
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Utilisateurs en ligne
bullet.gif Invités en ligne : 325

bullet.gif Membres en ligne : 0

bullet.gif Membres enregistrés : 5,082
bullet.gif Membre le plus récent : abderahmene
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Prendre ses médicaments à la bonne heure
Actualités médicalesCertains produits sont plus efficaces et mieux tolérés le matin, d'autres le soir.



Y a-t-il un horaire idéal pour prendre son traitement contre la tension artérielle ou les allergies ? Encore mal connue des patients et de leurs médecins, la chronothérapie vise à déterminer le meilleur moment pour administrer un médicament en vue d'augmenter son efficacité ou de minimiser ses effets secondaires.

La dernière étude en date, publiée dans le Journal du collège américain de cardiologie, concerne les inhibiteurs de l'enzyme de conversion (IEC), une famille de molécules - dont le chef de file est le captopril - largement prescrites dans l'hypertension artérielle et l'insuffisance cardiaque. Grâce à une série d'expériences sur un modèle de souris, Tami Martino (université de Guelph, Canada) et ses collègues concluent que c'est lorsqu'ils sont injectés à l'heure du coucher que les IEC ont l'effet le plus puissant sur la fonction cardiaque. À l'inverse, l'efficacité d'une prise matinale est du même niveau que le placebo. Le cerveau n'est donc pas le seul organe à fonctionner avec des cycles veille/sommeil. «Des horloges moléculaires existent apparemment dans pratiquement toutes les cellules, et elles ont un impact sur des fonctions biologiques fondamentales, écrivent les auteurs. Nos travaux confortent l'idée que le cœur (et ses vaisseaux) se remodèle pendant la nuit et qu'il est important de tenir compte de ce rythme pour les traitements à visée cardiaque.»

Faut-il dès lors conseiller à tous les cardiaques traités par IEC de les prendre au coucher ? «Ce ne serait pas illogique, réagit le Pr Nicolas Danchin, cardiologue et chef de service à l'Hôpital européen Georges-Pompidou, à Paris. Pour ma part, j'ai déjà tendance à prescrire les médicaments de cette famille plutôt le soir, depuis les résultats d'un essai clinique chez des coronariens et des diabétiques (appelé Hope, NDLR) qui allaient dans le même sens, mais ce n'est pas une règle absolue.» Globalement, selon ce spécialiste, les cardiologues sont assez peu sensibilisés à la chronothérapie, d'autant que les données cliniques dans ce domaine sont plutôt rares. «Un autre essai a suggéré que les statines (famille de médicaments anticholestérol, NDLR) sont plus efficaces en prise nocturne, mais cela demande confirmation», précise encore le Pr Danchin.
«Un système simple et peu coûteux»

C'est sans doute en cancérologie que l'expérience clinique est la plus développée, et là que «le bénéfice lié à l'heure d'administration du traitement a le plus de retentissement pour la qualité de vie et la vie des patients» insiste le Dr Francis Levi, directeur de l'unité rythmes biologiques et cancers de l'Institut national de la santé et de la recherche médicale (U776-Inserm). Les travaux de son équipe ont permis d'établir que le 5 fluoro-uracile (une chimiothérapie très utilisée dans les cancers digestifs) est jusqu'à cinq fois moins toxique quand il est perfusé avec un débit maximal à 4 heures du matin, plutôt qu'à 16 heures. Cette stratégie optimale n'est cependant pas appliquée dans tous les hôpitaux, faute, jusqu'ici, «d'un système simple et peu coûteux d'administration chronomodulée», justifie le Dr Levi.

«On commence enfin à prendre en compte la dimension chronothérapeutique, notamment en cancérologie et en chirurgie cardiaque», estime de son côté le Dr Marc Schwob, psychiatre et spécialiste de la douleur. Son ouvrage, intitulé Les Rythmes du corps (Éditions Odile Jacob), fourmille d'exemples de médicaments courants qu'il serait préférable de prendre plutôt le soir (tels les antiallergiques ou l'aspirine) ou au contraire le matin (comme les anti-inflammatoires non stéroïdiens ou les tranquillisants destinés à traiter l'anxiété chronique…).

«Toutes ces recommandations reposent sur des données cliniques», affirme le Dr Schwob. Mais plusieurs médecins et pharmacologues interrogés par Le Figaro restent dubitatifs.
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
Commentaires
Aucun Commentaire n'a été publié.
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
Publier un Commentaire
Connectez-vous pour publier un Commentaire.
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
Evaluation
L'évalutation n'est disponible que pour les membres.

Connectez-vous ou enregistrez-vous pour voter.

Aucune évaluation publiée.
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Participer sur MedeSpace
bullet Nouveaux Posts
bullet Mes récents posts
bullet Mes derniers sujets

Imprimer la page en PDF
___________________
bullet Postez une vidéo
bullet Postez un site médical
bullet Postez une Photo
bullet Postez un Article
bullet Postez une Actualité

Devenez MedeSpacien
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
MedeSpace FM
La radio Publique santé

Vous avez oublié votre mot de passe?



blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Résidanat 2015
annales pour le concours de residanat
- Numéro 01
- Numéro 02
- Numéro 03
- Numéro 04
- Numéro 05
- Numéro 06


blue-btm-left.png blue-btm-right.png
centerb-left.png centerb-right.png
center-left.png center-right.png
centerb-left.png centerb-right.png