Pseudo:    Mot de passe:   
center-left.png center-right.png
American Journal GPMD
Santé Magazine
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Derniers Articles
  • Apnées du sommeil - Complicatio...

    mercredi 28. octobre 2015

    Fibrillation auriculaire

  • Asthme - Activités physiques - HRB

    samedi 19. septembre 2015

    L\'entrainement en aérobie diminue l\'hyperréactivité bronchique (HRB) et l\'inflammation systémique chez les patients souffrant d\'asthme modéré à sévère: un essai randomisé contrôlé.

  • Aliments épicés et Mortalité

    samedi 15. août 2015

    Consommation d\'aliments épicés et mortalité toutes causes et spécifiques: une étude de cohorte basée sur la population.

  • Tabagisme passif - Vaisseaux - I...

    mercredi 22. juillet 2015

    Le tabagisme passif est associé à l\'inflammation vasculaire...

  • Appendicite: Chirurgie ou Antibi...

    dimanche 28. juin 2015

    Antibiothérapie versus Appendicectomie en traitement d\'une appendicite aigüe non compliquée: l\'essai clinique randomisé APPAC

  • Personnes âgées - Maison médical...

    mardi 9. juin 2015

    Qualité de l\'air intérieur, ventilation et santé respiratoire chez les résidents âgés vivant en maison médicalisée en Europe.

  • Sauna - Complications

    jeudi 23. avril 2015

    Association entre sauna accidents cardiovasculaires fatals et mortalité toutes causes

  • Cyclisme - Bénéfices cardiovascu...

    jeudi 12. mars 2015

    Associations dose-réponse entre une activité cycliste et le risque d\'hypertension artérielle (HTA)

  • Grippe - Infection - Immunité - ...

    lundi 2. mars 2015

    Longévité et déterminants de l\'immunité humorale protectrice après infection grippale pandémique.

  • BIE OLIE Adolescents

    dimanche 15. février 2015

    Prévalence de la bronchoconstriction induite par l’exercice (BIE) et de l’obstruction laryngée induite par l’exercice (OLIE) dans une population générale d’adolescents.

blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Photothèque
planche prothése 4
planche prothése 4
Parodontologie
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Derniers commentaires
Actualités
Une nouvelle session ...
[youtube]jHKASzcm1lw[/...
@maggy Le score de Mac...
C est bien de nous inf...
C'est trop génial! j' ...
Articles
bjr afin de finaliser ...
J'arrive po à le telec...
Voilà encore un autre ...
Les ratios obtenus apr...
donc pas de viagra
Photos
C est une complication...
y a pas d'explication....
quelle est la conduite...
je pense que la chalaz...
l'indicatio à cette t...
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Sondage
Vous préférez les formations MedeSpace





Vous devez être connecté(e) pour voter.
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Utilisateurs en ligne
bullet.gif Invités en ligne : 263

bullet.gif Membres en ligne : 0

bullet.gif Membres enregistrés : 5,082
bullet.gif Membre le plus récent : abderahmene
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Première greffe de visage aux Etats-Unis..
Actualités médicales
Les responsables de la clinique où a été réalisée une greffe presque totale de visage sur une patiente anonyme, pour la première fois aux Etats-Unis, ont dévoilé mercredi des détails sur cette opération controversée.

Cette greffe, qui concerne 80% du visage, est considérée comme une première mondiale, selon la clinique de Cleveland (Ohio, nord) où s'est déroulée il y a quelques semaines l'opération qui n'a été révélée que mardi.

"La patiente va bien", a déclaré au cours d'une conférence de presse le docteur Maria Siemionow, directrice de la recherche en chirurgie plastique dans cette clinique, qui a réalisé l'opération avec sept autres médecins, selon des responsables de l'hôpital.

"L'opération a duré 22 heures, mais la préparation de l'opération a nécessité plus de 20 ans de travail dans le domaine des greffes de tissus composites", a-t-elle souligné.

Il s'agit de la quatrième greffe réussie du visage réalisée dans le monde, après deux en France et une en Chine.

Ces opérations sont controversées car elles comportent des risques vitaux pour les patients bien qu'elles soient réalisées davantage pour améliorer leur vie que pour des raisons impérieuses de santé.

Parmi les risques figurent la dégénérescence des tissus implantés et les complications dues aux médicaments anti-rejet que le patient est censé prendre toute sa vie.

Pour le docteur en bioéthique Arthur Caplan, interrogé par CNN, "c'est une chose de passer sa vie avec un visage terriblement défiguré, mutilé, blessé. C'en est une autre de le voir se transformer en expérience ratée".

"Personne n'espère avoir à affronter cette possibilité avec cette greffe de visage", a-t-il ajouté, laissant entendre qu'en cas d'échec, la patiente se retrouverait dans une situation de grande détresse.

"Elle serait alors presque incapable de manger ou boire et devrait être nourrie artificiellement", a-t-il souligné.

Le docteur Siemionow a pris soin de préciser que son équipe avait "mené un minutieux processus de sélection parmi les patients".

"Dès le début, notre approche a été de considérer que seuls les patients les plus gravement défigurés" et pour lesquels les opérations habituelles avaient échoué, "seraient des candidats potentiels", ce qui était le cas de la patiente opérée. Celle-ci a souhaité garder l'anonymat.

Cependant "un cas isolé, c'est purement anecdotique. Cela ne crée pas de base scientifique pour dire qu'un patient peut le faire sans danger", s'inquiète Carson Strong, professeur d'éthique au Collège de médecine de l'université du Tennessee (sud) dans une interview au Washington Post.

Le docteur Siemionow a au contraire insisté sur "l'espoir" apporté par une telle opération. "Nous savons qu'il y a tant de patients, chez eux, qui se cachent de la société car ils ont peur de marcher jusqu'à l'épicerie. Ils ont peur de sortir dans la rue car ils se font insulter et sont humiliés".

La première greffe partielle du visage a été réalisée en 2005 à Amiens en France, sur Isabelle Dinoire, 38 ans, qui avait été défigurée par son chien.

Aujourd'hui, trois ans plus tard, elle explique avoir "fait beaucoup de kiné pour réactiver tous les muscles" et que "tout est redevenu normal question sensibilité", affirmant en parlant de cette seconde peau: "c'est comme moi, comme ma peau".

En 2006, un berger chinois de 30 ans qui avait été attaqué par un ours a subi une greffe du visage incluant une connexion avec des veines et des artères, la réfection du nez, des sinus et des lèvres.

En 2007, un autre Français de 29 ans a subi également une greffe partielle après le retrait d'une tumeur faciale massive qui l'empêchait de se nourrir ou de parler normalement.

La clinique de Cleveland est le premier hôpital américain à avoir approuvé la procédure il y a quatre ans.

purple-btm-left.png purple-btm-right.png
Commentaires
Aucun Commentaire n'a été publié.
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
Publier un Commentaire
Connectez-vous pour publier un Commentaire.
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
Evaluation
L'évalutation n'est disponible que pour les membres.

Connectez-vous ou enregistrez-vous pour voter.

Aucune évaluation publiée.
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Participer sur MedeSpace
bullet Nouveaux Posts
bullet Mes récents posts
bullet Mes derniers sujets

Imprimer la page en PDF
___________________
bullet Postez une vidéo
bullet Postez un site médical
bullet Postez une Photo
bullet Postez un Article
bullet Postez une Actualité

Devenez MedeSpacien
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
MedeSpace FM
La radio Publique santé

Vous avez oublié votre mot de passe?



blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Résidanat 2015
annales pour le concours de residanat
- Numéro 01
- Numéro 02
- Numéro 03
- Numéro 04
- Numéro 05
- Numéro 06


blue-btm-left.png blue-btm-right.png
centerb-left.png centerb-right.png
center-left.png center-right.png
centerb-left.png centerb-right.png