Pseudo:    Mot de passe:   
center-left.png center-right.png
American Journal GPMD
Santé Magazine
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Derniers Articles
  • Apnées du sommeil - Complicatio...

    mercredi 28. octobre 2015

    Fibrillation auriculaire

  • Asthme - Activités physiques - HRB

    samedi 19. septembre 2015

    L\'entrainement en aérobie diminue l\'hyperréactivité bronchique (HRB) et l\'inflammation systémique chez les patients souffrant d\'asthme modéré à sévère: un essai randomisé contrôlé.

  • Aliments épicés et Mortalité

    samedi 15. août 2015

    Consommation d\'aliments épicés et mortalité toutes causes et spécifiques: une étude de cohorte basée sur la population.

  • Tabagisme passif - Vaisseaux - I...

    mercredi 22. juillet 2015

    Le tabagisme passif est associé à l\'inflammation vasculaire...

  • Appendicite: Chirurgie ou Antibi...

    dimanche 28. juin 2015

    Antibiothérapie versus Appendicectomie en traitement d\'une appendicite aigüe non compliquée: l\'essai clinique randomisé APPAC

  • Personnes âgées - Maison médical...

    mardi 9. juin 2015

    Qualité de l\'air intérieur, ventilation et santé respiratoire chez les résidents âgés vivant en maison médicalisée en Europe.

  • Sauna - Complications

    jeudi 23. avril 2015

    Association entre sauna accidents cardiovasculaires fatals et mortalité toutes causes

  • Cyclisme - Bénéfices cardiovascu...

    jeudi 12. mars 2015

    Associations dose-réponse entre une activité cycliste et le risque d\'hypertension artérielle (HTA)

  • Grippe - Infection - Immunité - ...

    lundi 2. mars 2015

    Longévité et déterminants de l\'immunité humorale protectrice après infection grippale pandémique.

  • BIE OLIE Adolescents

    dimanche 15. février 2015

    Prévalence de la bronchoconstriction induite par l’exercice (BIE) et de l’obstruction laryngée induite par l’exercice (OLIE) dans une population générale d’adolescents.

blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Photothèque
Tassement vertébral de T12
Tassement vertébral de T12
Traumatologie - Orthopédie
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Derniers commentaires
Actualités
Une nouvelle session ...
[youtube]jHKASzcm1lw[/...
@maggy Le score de Mac...
C est bien de nous inf...
C'est trop génial! j' ...
Articles
bjr afin de finaliser ...
J'arrive po à le telec...
Voilà encore un autre ...
Les ratios obtenus apr...
donc pas de viagra
Photos
C est une complication...
y a pas d'explication....
quelle est la conduite...
je pense que la chalaz...
l'indicatio à cette t...
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Sondage
Vous préférez les formations MedeSpace





Vous devez être connecté(e) pour voter.
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Utilisateurs en ligne
bullet.gif Invités en ligne : 183

bullet.gif Membres en ligne : 0

bullet.gif Membres enregistrés : 5,082
bullet.gif Membre le plus récent : abderahmene
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Abus sexuels et tabous
Revue scientifique
Les 2e journées nationales de Médecine légale se sont déroulées à l'auditorium de la faculté de médecine. Une manifestation scientifique qui regroupe des spécialistes des grands hôpitaux algériens avec la participation de médecins tunisiens avec pour thème: «Abus et mineurs: réalités et contraintes».

Par l'organisation de ces journées, nous nous sommes assignés des objectifs, pour mettre en place une équipe de médecins légistes, compétents et performants et sensibiliser les décideurs sur la nécessité de créer une unité hospitalière de prise en charge globale des victimes d'abus sexuels.

Car, il n'y a que cet endroit hospitalier qui pourrait être à la hauteur de cette prise en charge, ô combien importante et nécessaire pour les victimes», nous a dit, en marge du séminaire, le Pr Mira Abdelhamid, chef de service de la médecine légale au CHU Annaba. Cette manifestation a pu drainer, outre les autorités locales, des officiers de police et de gendarmerie.

«Il faut combattre ce tabou car les victimes d'actes sexuels, sont en danger de mort potentielle. Nous devons également améliorer la formation des praticiens sur la nécessité de savoir examiner correctement un enfant victime d'un abus sexuel, sans pour autant aggraver son cas», a encore dit le professeur Mira qui n'écarte pas l'idée d'une mise en place d'un véritable circuit pour la prise en charge de l'enfance.

Un officier de la police judiciaire dira que les chiffres recensés, sont loin de la réalité, du fait de l'inexistence d'une coordination spécialisée.

«Nous savons que de nombreux enfants victimes d'un abus sexuel ne portent pas cas de leur agression devant les services de sécurité et ceux qui viennent à la police, ne sont qu'une infime partie», a-t-elle déclaré devant l'assistance. Des intervenants ont mis en évidence certaines situations.

Par exemple, au niveau de la justice, c'est le calvaire pour les victimes lors des séances publiques où celles-ci se sentent diminuées devant des pressions morales subies, en pleine audience où, parfois, la victime est désignée comme fautive.

Le thème des journées étant, donc, important et pesant sur la société, nécessite un intérêt très particulier et un suivi permanent à tous les niveaux. Un intérêt qui a été déjà suscité par des médecins légistes, des psychologues, des psychiatres en plus des magistrats et autres éléments des services de sécurité, dont les interventions ont, toutes, convergé vers la prise en charge adéquate de l'enfant victime de l'abus sexuel.

«Nous recevons deux à trois cas d'abus sexuels sur mineurs, chaque jour. Des cas qui ont été suivis d'agression corporelle», nous a dit un médecin légiste du CHU d'Annaba. Un chiffre alarmant.

L'intervention du Dr Kaious et ses confrères s'est attardée sur le préjudice subi et la nécessité d'une règlementation spécifique du fait que les victime subissent un dommage physique et psychique qui ouvre droit à une possibilité d'indemnisation intégrale des préjudices qui en résultent. L'intervention a mis en exergue les différentes séquelles secondaires suite à des violences sexuelles en proposant des réparations spécifiques.

Ces journées ont donné l'occasion à plusieurs intervenants de lever le voile sur de nombreux tabous. On souligne l'intervention du Dr S. Daara, neuropsychiatre à l'hôpital Errazi de Annaba, sur le harcèlement sexuel d'ampleur et de conséquences graves sur la société.

Source : le quotidien d'oran

purple-btm-left.png purple-btm-right.png
Commentaires
Aucun Commentaire n'a été publié.
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
Publier un Commentaire
Connectez-vous pour publier un Commentaire.
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
Evaluation
L'évalutation n'est disponible que pour les membres.

Connectez-vous ou enregistrez-vous pour voter.

Aucune évaluation publiée.
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Participer sur MedeSpace
bullet Nouveaux Posts
bullet Mes récents posts
bullet Mes derniers sujets

Imprimer la page en PDF
___________________
bullet Postez une vidéo
bullet Postez un site médical
bullet Postez une Photo
bullet Postez un Article
bullet Postez une Actualité

Devenez MedeSpacien
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
MedeSpace FM
La radio Publique santé

Vous avez oublié votre mot de passe?



blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Résidanat 2015
annales pour le concours de residanat
- Numéro 01
- Numéro 02
- Numéro 03
- Numéro 04
- Numéro 05
- Numéro 06


blue-btm-left.png blue-btm-right.png
centerb-left.png centerb-right.png
center-left.png center-right.png
centerb-left.png centerb-right.png