Pseudo:    Mot de passe:   
center-left.png center-right.png
American Journal GPMD
Santé Magazine
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Derniers Articles
  • Apnées du sommeil - Complicatio...

    mercredi 28. octobre 2015

    Fibrillation auriculaire

  • Asthme - Activités physiques - HRB

    samedi 19. septembre 2015

    L\'entrainement en aérobie diminue l\'hyperréactivité bronchique (HRB) et l\'inflammation systémique chez les patients souffrant d\'asthme modéré à sévère: un essai randomisé contrôlé.

  • Aliments épicés et Mortalité

    samedi 15. août 2015

    Consommation d\'aliments épicés et mortalité toutes causes et spécifiques: une étude de cohorte basée sur la population.

  • Tabagisme passif - Vaisseaux - I...

    mercredi 22. juillet 2015

    Le tabagisme passif est associé à l\'inflammation vasculaire...

  • Appendicite: Chirurgie ou Antibi...

    dimanche 28. juin 2015

    Antibiothérapie versus Appendicectomie en traitement d\'une appendicite aigüe non compliquée: l\'essai clinique randomisé APPAC

  • Personnes âgées - Maison médical...

    mardi 9. juin 2015

    Qualité de l\'air intérieur, ventilation et santé respiratoire chez les résidents âgés vivant en maison médicalisée en Europe.

  • Sauna - Complications

    jeudi 23. avril 2015

    Association entre sauna accidents cardiovasculaires fatals et mortalité toutes causes

  • Cyclisme - Bénéfices cardiovascu...

    jeudi 12. mars 2015

    Associations dose-réponse entre une activité cycliste et le risque d\'hypertension artérielle (HTA)

  • Grippe - Infection - Immunité - ...

    lundi 2. mars 2015

    Longévité et déterminants de l\'immunité humorale protectrice après infection grippale pandémique.

  • BIE OLIE Adolescents

    dimanche 15. février 2015

    Prévalence de la bronchoconstriction induite par l’exercice (BIE) et de l’obstruction laryngée induite par l’exercice (OLIE) dans une population générale d’adolescents.

blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Photothèque
Uvéïte 2
Uvéïte 2
Ophtalmologie
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Derniers commentaires
Actualités
Une nouvelle session ...
[youtube]jHKASzcm1lw[/...
@maggy Le score de Mac...
C est bien de nous inf...
C'est trop génial! j' ...
Articles
bjr afin de finaliser ...
J'arrive po à le telec...
Voilà encore un autre ...
Les ratios obtenus apr...
donc pas de viagra
Photos
C est une complication...
y a pas d'explication....
quelle est la conduite...
je pense que la chalaz...
l'indicatio à cette t...
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Sondage
Vous préférez les formations MedeSpace





Vous devez être connecté(e) pour voter.
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Utilisateurs en ligne
bullet.gif Invités en ligne : 192

bullet.gif Membres en ligne : 0

bullet.gif Membres enregistrés : 5,082
bullet.gif Membre le plus récent : abderahmene
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Le traumatisme psychologique en débat:
Revue scientifique
Le meilleur traitement est la prise en charge sociale

Selon le docteur F.Z. Madoui, psychiatre au sein de l'établissement hospitalier spécialisé de Djebel-Ouahch à Constantine, « le soutien social reste l'arme essentielle de prise en charge psychologique des victimes de traumatismes ».

Dans notre pays, qui a connu dernièrement de nombreuses catastrophes naturelles (séismes, inondations, etc.), a indiqué le Dr Madoui, « les dispositifs d'urgence pour la prise en charge psychologique des victimes sont en train de se mettre en place et de s'affiner de jour en jour.

Aussi, il y a une stratégie gouvernementale qui permet aux équipes de psychologues de mener une action bien codifiée aussi bien sur le plan psychiatrique que sur le plan social et les équipes sont maintenant suffisamment rodées pour nous permettre d'avoir une prise en charge efficace ».

Toutefois, a ajouté cette praticienne, qui a animé hier une conférence débat sur ce sujet au CHU de Constantine, organisée par l'unité d'assistance psychologique du CHC, en collaboration avec l'association des psychologues de la wilaya, « les résultats ou l'efficacité de ces prises en charge ne peuvent être constatés qu'à long terme car certains traumatismes peuvent survenir plusieurs années après l'événement.

Par exemple, a indiqué la conférencière, c'est seulement maintenant que nous commençons à recevoir des patients victimes du terrorisme en 1995, commençant à voir les effets du traumatisme qu'ils ont subi, et ce malgré la prise en charge psychologique - qui n'était pas spécifique - dont ils ont bénéficié ».

Parmi les techniques nouvelles utilisées dans le traitement des traumatismes, elle a cité notamment celle qui est la plus usitée chez nous, à savoir la technique du débriefing mise en oeuvre d'une façon immédiate pour essayer de mettre les gens à l'abri de l'événement.

Il y a aussi les thérapies cognitives ou comportementales, les traitements pharmacologiques, la relaxation, l'hypnose. Mais dans tout cela, la prise en charge sociale est très importante (indemnisation des biens perdus, relogement, assistance sociale au quotidien, etc.) parce qu'il s'agit de gens qui ont subi des dommages à la fois physiques et psychiques qui nécessitent une réparation pour guérir.

Les débats ont été essentiellement centrés sur les traumatismes liés aux catastrophes naturelles, mais cela a permis aux nombreux étudiants et praticiens ainsi qu'aux journalistes qui ont assisté à la conférence, d'extrapoler et de poser des questions sur des phénomènes d'actualité, comme la criminalité qui se manifeste par des actes et des méthodes atroces que ne connaissait pas la société algérienne d'avant la décennie sanglante du terrorisme.

Sur ce chapitre, la conférencière n'a pas voulu lier d'une façon catégorique ces actes aux traumatismes subis durant cette période, se contenant d'indiquer qu'on ne peut pas ignorer ce phénomène mais que cela reste tout de même à démontrer par des études scientifiques qui doivent être menées à l'avenir.

Quant à l'opportunité et aux objectifs d'une telle conférence, le Dr A. Kaabouche, président de l'association des psychologues, a déclaré qu'ils visent à préparer mentalement les gens à un éventuel événement qui pourrait être néfaste, à réfléchir à la mise en place d'un réseau d'intervention rapide en matière de santé physique et mentale.

Source : le quotidien d'oran
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
Commentaires
Aucun Commentaire n'a été publié.
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
Publier un Commentaire
Connectez-vous pour publier un Commentaire.
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
Evaluation
L'évalutation n'est disponible que pour les membres.

Connectez-vous ou enregistrez-vous pour voter.

Aucune évaluation publiée.
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Participer sur MedeSpace
bullet Nouveaux Posts
bullet Mes récents posts
bullet Mes derniers sujets

Imprimer la page en PDF
___________________
bullet Postez une vidéo
bullet Postez un site médical
bullet Postez une Photo
bullet Postez un Article
bullet Postez une Actualité

Devenez MedeSpacien
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
MedeSpace FM
La radio Publique santé

Vous avez oublié votre mot de passe?



blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Résidanat 2015
annales pour le concours de residanat
- Numéro 01
- Numéro 02
- Numéro 03
- Numéro 04
- Numéro 05
- Numéro 06


blue-btm-left.png blue-btm-right.png
centerb-left.png centerb-right.png
center-left.png center-right.png
centerb-left.png centerb-right.png