Pseudo:    Mot de passe:   
center-left.png center-right.png
American Journal GPMD
Santé Magazine
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Derniers Articles
  • Apnées du sommeil - Complicatio...

    mercredi 28. octobre 2015

    Fibrillation auriculaire

  • Asthme - Activités physiques - HRB

    samedi 19. septembre 2015

    L\'entrainement en aérobie diminue l\'hyperréactivité bronchique (HRB) et l\'inflammation systémique chez les patients souffrant d\'asthme modéré à sévère: un essai randomisé contrôlé.

  • Aliments épicés et Mortalité

    samedi 15. août 2015

    Consommation d\'aliments épicés et mortalité toutes causes et spécifiques: une étude de cohorte basée sur la population.

  • Tabagisme passif - Vaisseaux - I...

    mercredi 22. juillet 2015

    Le tabagisme passif est associé à l\'inflammation vasculaire...

  • Appendicite: Chirurgie ou Antibi...

    dimanche 28. juin 2015

    Antibiothérapie versus Appendicectomie en traitement d\'une appendicite aigüe non compliquée: l\'essai clinique randomisé APPAC

  • Personnes âgées - Maison médical...

    mardi 9. juin 2015

    Qualité de l\'air intérieur, ventilation et santé respiratoire chez les résidents âgés vivant en maison médicalisée en Europe.

  • Sauna - Complications

    jeudi 23. avril 2015

    Association entre sauna accidents cardiovasculaires fatals et mortalité toutes causes

  • Cyclisme - Bénéfices cardiovascu...

    jeudi 12. mars 2015

    Associations dose-réponse entre une activité cycliste et le risque d\'hypertension artérielle (HTA)

  • Grippe - Infection - Immunité - ...

    lundi 2. mars 2015

    Longévité et déterminants de l\'immunité humorale protectrice après infection grippale pandémique.

  • BIE OLIE Adolescents

    dimanche 15. février 2015

    Prévalence de la bronchoconstriction induite par l’exercice (BIE) et de l’obstruction laryngée induite par l’exercice (OLIE) dans une population générale d’adolescents.

blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Photothèque
Colobome - choroidien
Colobome - choroidien
Ophtalmologie
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Derniers commentaires
Actualités
Une nouvelle session ...
[youtube]jHKASzcm1lw[/...
@maggy Le score de Mac...
C est bien de nous inf...
C'est trop génial! j' ...
Articles
bjr afin de finaliser ...
J'arrive po à le telec...
Voilà encore un autre ...
Les ratios obtenus apr...
donc pas de viagra
Photos
C est une complication...
y a pas d'explication....
quelle est la conduite...
je pense que la chalaz...
l'indicatio à cette t...
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Sondage
Vous préférez les formations MedeSpace





Vous devez être connecté(e) pour voter.
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Utilisateurs en ligne
bullet.gif Invités en ligne : 303

bullet.gif Membres en ligne : 0

bullet.gif Membres enregistrés : 5,082
bullet.gif Membre le plus récent : abderahmene
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Phosphre blanc : Une substance nocive pour la santé
Revue scientifique
L’utilisation du phosphore blanc employé comme arme de guerre est dénoncée par l’organisation internationale des droits de l’homme. Selon des experts, le phosphore blanc peut provoquer des brûlures de la peau et endommager le foie, le cœur et les reins.

Pis encore, dans une agglomération comme Ghaza, l’effet est désastreux, car le phosphore blanc se propage dans l’air et cause des brûlures au troisième degré chez de nombreux civils. Selon un rapport d’experts militaires et médicaux, cité par la télévision italienne Rai, les constatations cliniques effectuées par des médecins de Ghaza indiquent clairement l’existence, parmi les blessés, de brûlures dues au phosphore. Ils sont atteints d’éclats d’obus microscopiques, apparemment chargés de nouvelles substances chimiques qui ont le pouvoir de détruire le système immunitaire humain, causant la mort de tous les blessés touchés.

D’où le risque de voir le bilan des morts s’alourdir même après un éventuel cessez-le-feu. Le phosphore est transporteur d’énergie dans les cellules des vivants. Les agriculteurs l’ont d’ailleurs abondamment utilisé comme engrais pour les plantes. Dans un communiqué, l’organisation Human Rights Watch (HRW) a accusé l’armée d’occupation israélienne d’utiliser des munitions au phosphore blanc dans la bande de Ghaza et a souligné le risque que cela représentait pour les civils proches des lieux de combat.

Cependant, le phosphore blanc a un effet incendiaire qui peut brûler gravement les personnes et les structures, les champs et autres biens civils à proximité de l’incendie. « Le phosphore blanc peut incendier les maisons et causer d’horribles brûlures quand il est en contact avec la peau », a déclaré Marc Garlasco, un analyste militaire de Human Rights Watch.

« Israël ne devrait pas l’utiliser dans les zones fortement peuplées de la bande de Ghaza. » Les victimes de ces attaques sont pour la majorité des enfants dont les images poignantes sont diffusées en boucle par des télévisions du monde, à l’image de cet enfant touché au niveau des yeux. Selon le Pr Aïlem, ophtalmologue chef de service à l’hôpital Mustapha, ces brûlures sont d’une extrême gravité pour la santé oculaire de cet enfant. Ce qui va provoquer une cécité irréversible d’origine cornéene non curable puisque toute la cornée est décimée. « Il s’agit de brûlures oculaires d’intensités graves. Il n’est même pas possible de lui effectuer une greffe de la cornée », a-t-il souligné.

Par ailleurs, beaucoup de victimes, souffrant de brûlures sur tout le corps et surtout au visage, sont atteintes au deuxième ou troisième degrés parce que, expliquent les spécialistes, les particules n’arrêtent pas de brûler au contact de la peau jusqu’à ce quelles aient entièrement disparu et il n’est pas rare qu’elles atteignent les os. Par ailleurs, deux médecins norvégiens de l’ONG Norwac, qui viennent de passer dix jours à Ghaza auprès des blessés palestiniens, soupçonnent Tsahal d’utiliser des explosifs DIME (Dense Inert Metal explosive, explosif à métaux denses et inertes). L’emploi de cette arme en milieu urbain a pour objet de vitrifier une position ennemie, tout en restreignant les « dommages collatéraux ».

Mais les particules de métal projetées provoquent des amputations atroces – les membres sont sectionnés comme par des milliers d’aiguilles – et pourraient provoquer des cancers à long terme.

el watan
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
Commentaires
Aucun Commentaire n'a été publié.
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
Publier un Commentaire
Connectez-vous pour publier un Commentaire.
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
Evaluation
L'évalutation n'est disponible que pour les membres.

Connectez-vous ou enregistrez-vous pour voter.

Aucune évaluation publiée.
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Participer sur MedeSpace
bullet Nouveaux Posts
bullet Mes récents posts
bullet Mes derniers sujets

Imprimer la page en PDF
___________________
bullet Postez une vidéo
bullet Postez un site médical
bullet Postez une Photo
bullet Postez un Article
bullet Postez une Actualité

Devenez MedeSpacien
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
MedeSpace FM
La radio Publique santé

Vous avez oublié votre mot de passe?



blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Résidanat 2015
annales pour le concours de residanat
- Numéro 01
- Numéro 02
- Numéro 03
- Numéro 04
- Numéro 05
- Numéro 06


blue-btm-left.png blue-btm-right.png
centerb-left.png centerb-right.png
center-left.png center-right.png
centerb-left.png centerb-right.png