Pseudo:    Mot de passe:   
center-left.png center-right.png
American Journal GPMD
Santé Magazine
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Derniers Articles
  • Apnées du sommeil - Complicatio...

    mercredi 28. octobre 2015

    Fibrillation auriculaire

  • Asthme - Activités physiques - HRB

    samedi 19. septembre 2015

    L\'entrainement en aérobie diminue l\'hyperréactivité bronchique (HRB) et l\'inflammation systémique chez les patients souffrant d\'asthme modéré à sévère: un essai randomisé contrôlé.

  • Aliments épicés et Mortalité

    samedi 15. août 2015

    Consommation d\'aliments épicés et mortalité toutes causes et spécifiques: une étude de cohorte basée sur la population.

  • Tabagisme passif - Vaisseaux - I...

    mercredi 22. juillet 2015

    Le tabagisme passif est associé à l\'inflammation vasculaire...

  • Appendicite: Chirurgie ou Antibi...

    dimanche 28. juin 2015

    Antibiothérapie versus Appendicectomie en traitement d\'une appendicite aigüe non compliquée: l\'essai clinique randomisé APPAC

  • Personnes âgées - Maison médical...

    mardi 9. juin 2015

    Qualité de l\'air intérieur, ventilation et santé respiratoire chez les résidents âgés vivant en maison médicalisée en Europe.

  • Sauna - Complications

    jeudi 23. avril 2015

    Association entre sauna accidents cardiovasculaires fatals et mortalité toutes causes

  • Cyclisme - Bénéfices cardiovascu...

    jeudi 12. mars 2015

    Associations dose-réponse entre une activité cycliste et le risque d\'hypertension artérielle (HTA)

  • Grippe - Infection - Immunité - ...

    lundi 2. mars 2015

    Longévité et déterminants de l\'immunité humorale protectrice après infection grippale pandémique.

  • BIE OLIE Adolescents

    dimanche 15. février 2015

    Prévalence de la bronchoconstriction induite par l’exercice (BIE) et de l’obstruction laryngée induite par l’exercice (OLIE) dans une population générale d’adolescents.

blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Photothèque
Colonne vertebrale
Colonne vertebrale
Fiches d'anatomie
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Derniers commentaires
Actualités
Une nouvelle session ...
[youtube]jHKASzcm1lw[/...
@maggy Le score de Mac...
C est bien de nous inf...
C'est trop génial! j' ...
Articles
bjr afin de finaliser ...
J'arrive po à le telec...
Voilà encore un autre ...
Les ratios obtenus apr...
donc pas de viagra
Photos
C est une complication...
y a pas d'explication....
quelle est la conduite...
je pense que la chalaz...
l'indicatio à cette t...
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Sondage
Vous préférez les formations MedeSpace





Vous devez être connecté(e) pour voter.
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Utilisateurs en ligne
bullet.gif Invités en ligne : 219

bullet.gif Membres en ligne : 0

bullet.gif Membres enregistrés : 5,082
bullet.gif Membre le plus récent : abderahmene
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
La maladie d’Alzheimer : Manger méditerranéen
Revue scientifique
La maladie d’Alzheimer : Manger méditerranéen

C’est de cette hypothèse que six médecins américains sont partis. Les docteurs Scarmeas, Stern, Mayeux, Manly, Schupf et Luchsinger, associés avec le Centre Gertrude H. Sergievsky, l’Institut Taub de recherche de la maladie d’Alzheimer et du cerveau vieillissant et le Centre médical de l’université de Columbia à New York City ont publié, le 10 février dernier, les résultats de leurs recherches dans Archives of Neurology (www. archneurol. com).


New York : De notre correspondante

Les résultats de cette étude démontrent que le régime alimentaire méditerranéen est, à la fois lié à une baisse du risque des troubles cognitifs, mais aussi à une baisse du risque de développement de la maladie d’Alzheimer chez les patients atteints de troubles cognitifs. L’étude caractérise le régime alimentaire méditerranéen primo comme un régime riche en poisson, légumes frais, légumes secs, fruits, céréales, acides gras non saturés (comme l’huile d’olive), secundo pauvre en produits laitiers, viande, acides gras saturés, tertio marqué par une consommation régulière mais modérée d’alcool. Pendant quatre ans et demi, les médecins ont suivi 1393 sujets sans déficits cognitifs. Parmi eux, 275 ont développé des troubles de déficits cognitifs légers. Le concept de déficit cognitif léger représente la phase intermédiaire entre les changements cognitifs liés à l’âge et ceux liés à des pathologies dégénératives, comme la maladie d’Alzheimer. Les sujets qui suivaient un régime alimentaire méditerranéen modéré avaient 17% moins de chance de développer des troubles cognitifs, contre 28% dans le cas des sujets sous régime alimentaire méditerranéen régulier. Sur la même durée, 482 sujets (sur 1393) avaient déjà des troubles cognitifs légers et parmi ces 482 personnes, 106 ont développé la maladie d’Alzheimer.

Ceux qui suivaient un régime alimentaire méditerranéen modéré avaient 45% moins de chance de développer la maladie d’Alzheimer ; ce taux s’élevait à 48% dans le cas de ceux qui suivaient régulièrement un régime alimentaire méditerranéen. Les chercheurs notent, aussi, que les effets positifs du régime alimentaire méditerranéen sur l’évolution des troubles cognitifs en maladie d’Alzheimer étaient plus accentués chez les sujets qui avaient des troubles cognitifs légers sans troubles de la mémoire.

L’un des points incertains de l’étude reste la durée pendant laquelle les personnes suivies ont adopté le régime alimentaire méditerranéen. Cela dit, les chercheurs ont établi, dans le cadre de recherches antérieures, que l’adhérence au régime alimentaire méditerranéen est généralement stable. C’est pourquoi cette incertitude, selon les chercheurs, ne devrait pas remettre en cause les résultats de l’étude. Reconnaissant les effets positifs d’une bonne hygiène de vie sur les troubles cognitifs, les chercheurs ont pris en compte la comorbidité (présence de troubles médicaux autres qui pourraient expliquer les troubles cognitifs) dans leur analyse. Ils ont établi que l’index de comorbidité chez les sujets sans déficit cognitif était le même que chez les sujets qui ont développé des troubles cognitifs. Les chercheurs sont donc confiants non seulement dans la méthodologie adoptée, mais également dans les résultats obtenus. Malgré cela, ils recommandent une analyse plus approfondie des mécanismes biologiques sous-jacents. L’exploration de ces mécanismes pourrait permettre, selon eux, « une vision plus complète et plus convaincante du rôle d’un régime alimentaire sain sur le risque de déficit cognitif et la maladie d’Alzheimer ».

el watan
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
Commentaires
Aucun Commentaire n'a été publié.
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
Publier un Commentaire
Connectez-vous pour publier un Commentaire.
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
Evaluation
L'évalutation n'est disponible que pour les membres.

Connectez-vous ou enregistrez-vous pour voter.

Aucune évaluation publiée.
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Participer sur MedeSpace
bullet Nouveaux Posts
bullet Mes récents posts
bullet Mes derniers sujets

Imprimer la page en PDF
___________________
bullet Postez une vidéo
bullet Postez un site médical
bullet Postez une Photo
bullet Postez un Article
bullet Postez une Actualité

Devenez MedeSpacien
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
MedeSpace FM
La radio Publique santé

Vous avez oublié votre mot de passe?



blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Résidanat 2015
annales pour le concours de residanat
- Numéro 01
- Numéro 02
- Numéro 03
- Numéro 04
- Numéro 05
- Numéro 06


blue-btm-left.png blue-btm-right.png
centerb-left.png centerb-right.png
center-left.png center-right.png
centerb-left.png centerb-right.png