Pseudo:    Mot de passe:   
center-left.png center-right.png
American Journal GPMD
Santé Magazine
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Derniers Articles
  • Apnées du sommeil - Complicatio...

    mercredi 28. octobre 2015

    Fibrillation auriculaire

  • Asthme - Activités physiques - HRB

    samedi 19. septembre 2015

    L\'entrainement en aérobie diminue l\'hyperréactivité bronchique (HRB) et l\'inflammation systémique chez les patients souffrant d\'asthme modéré à sévère: un essai randomisé contrôlé.

  • Aliments épicés et Mortalité

    samedi 15. août 2015

    Consommation d\'aliments épicés et mortalité toutes causes et spécifiques: une étude de cohorte basée sur la population.

  • Tabagisme passif - Vaisseaux - I...

    mercredi 22. juillet 2015

    Le tabagisme passif est associé à l\'inflammation vasculaire...

  • Appendicite: Chirurgie ou Antibi...

    dimanche 28. juin 2015

    Antibiothérapie versus Appendicectomie en traitement d\'une appendicite aigüe non compliquée: l\'essai clinique randomisé APPAC

  • Personnes âgées - Maison médical...

    mardi 9. juin 2015

    Qualité de l\'air intérieur, ventilation et santé respiratoire chez les résidents âgés vivant en maison médicalisée en Europe.

  • Sauna - Complications

    jeudi 23. avril 2015

    Association entre sauna accidents cardiovasculaires fatals et mortalité toutes causes

  • Cyclisme - Bénéfices cardiovascu...

    jeudi 12. mars 2015

    Associations dose-réponse entre une activité cycliste et le risque d\'hypertension artérielle (HTA)

  • Grippe - Infection - Immunité - ...

    lundi 2. mars 2015

    Longévité et déterminants de l\'immunité humorale protectrice après infection grippale pandémique.

  • BIE OLIE Adolescents

    dimanche 15. février 2015

    Prévalence de la bronchoconstriction induite par l’exercice (BIE) et de l’obstruction laryngée induite par l’exercice (OLIE) dans une population générale d’adolescents.

blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Photothèque
Hyphéma
Hyphéma
Ophtalmologie
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Derniers commentaires
Actualités
Une nouvelle session ...
[youtube]jHKASzcm1lw[/...
@maggy Le score de Mac...
C est bien de nous inf...
C'est trop génial! j' ...
Articles
bjr afin de finaliser ...
J'arrive po à le telec...
Voilà encore un autre ...
Les ratios obtenus apr...
donc pas de viagra
Photos
C est une complication...
y a pas d'explication....
quelle est la conduite...
je pense que la chalaz...
l'indicatio à cette t...
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Sondage
Vous préférez les formations MedeSpace





Vous devez être connecté(e) pour voter.
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Utilisateurs en ligne
bullet.gif Invités en ligne : 166

bullet.gif Membres en ligne : 0

bullet.gif Membres enregistrés : 5,082
bullet.gif Membre le plus récent : abderahmene
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Les blouses blanches décidées à poursuivre leur grève
Revue scientifique

Guerre des chiffres et bras de fer par justice interposée

A la veille de l’élection présidentielle, le Syndicat national des praticiens de la santé publique (SNPSP) espère attirer l’attention des pouvoirs publics sur les problèmes socioprofessionnels des médecins.


La grève illimitée entamée hier serait, disent les syndicalistes du SNPSP, « un ultime appel au secours ». La réponse du ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière ne s’est pas fait attendre : en déposant une plainte à la chambre administrative près la cour d’Alger, le département de Saïd Barkat a réussi à faire interdire la grève par la justice. Les responsables du syndicat, qui s’attendaient à recevoir une telle décision, disent ne pas vouloir céder à ce qu’ils appellent « des actes d’intimidation ». « Au nom de quoi notre grève serait-elle illégale ? Nous n’avons enfreint aucune loi. C’est, de surcroît, un jugement par contumace comme si nous étions des terroristes », affirme le représentant du SNPSP, le docteur Bensbaini.

Dans la mesure, estiment-ils, où « la justice est manipulée », ils comptent « poursuivre le mouvement de protestation jusqu’au bout ». L’action de protestation des praticiens de la santé a donné lieu à une véritable guerre des chiffres. Au moment où les représentants du SNPSP affirmaient que le taux de suivi de leur action de protestation était « convenable » et qu’il atteindrait, selon leurs calculs, les 78%, le département de la santé réduisait la part des protestataires à une moyenne d’à peine 4,49%. Interrogé sur l’écart entre les chiffres, le docteur Bensbaini affirme d’un ton badin : « 4% c’est bien par rapport au dernier calcul du ministère alors que cette grève est moins bien suivie. Il n’y a là aucune logique. De ce fait, les ponctions sur les salaires devront toucher uniquement les 4% désignés par le ministère... »

Incongruité de la situation actuelle

Les médecins, sur le terrain, estiment que le suivi de la grève a été mitigé. « Les médecins n’étaient pas aussi mobilisés que lors des dernières protestations. Le suivi dépend des services », indique un médecin contacté par téléphone. Le représentant du SNPSP s’attend à ce que l’engouement des praticiens soit plus important au deuxième jour de la protestation. Il dit avoir été « surpris de voir que le mouvement a été bien suivi, d’autant qu’il s’agit d’une grève ouverte », estimant que « la conjoncture se prête à des actions musclées ». « Tous nos espoirs sont portés sur la période électorale. Au-delà de cette conjoncture, nous serons enterrés vivants », dit-il sans ambages. Les wilayas où la grève des blouses blanches a été particulièrement bien suivie, selon le syndicat, sont Annaba, Skikda, Alger, Blida et Tlemcen. La revendication principale du SNPSP est la reconnaissance de leur syndicat comme partenaire social à part entière.

Les syndicalistes du SNPSP s’étonnent que les statuts particuliers n’aient pas encore été promulgués. Ils mettent en exergue l’incongruité de la situation actuelle : les primes et les indemnités sont ainsi calculées sur la base de l’ancien salaire de base. Les praticiens de la santé publique réclament l’ouverture de négociations sur le régime indemnitaire. Le SNPSP estime que les pouvoirs publics n’ont pas honoré leurs engagements dans la mesure où « ils disent que le point indiciaire a été relevé alors qu’en réalité, les indemnités ont été diminuées ». L’augmentation des salaires n’est « que de la poudre aux yeux ». Les responsables du SNPSP s’étonnent du fait que la décision de justice qui ordonne l’arrêt de la grève ait été donnée le 23 février, soit la veille de l’action de protestation. « Cela veut dire que la cour a jugé une intention. Cela est très grave », estime le docteur Bensbaini. Les syndicalistes autonomes disent être habitués aujourd’hui à « ce genre de pratiques ».

EL WATAN
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
Commentaires
Aucun Commentaire n'a été publié.
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
Publier un Commentaire
Connectez-vous pour publier un Commentaire.
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
Evaluation
L'évalutation n'est disponible que pour les membres.

Connectez-vous ou enregistrez-vous pour voter.

Aucune évaluation publiée.
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Participer sur MedeSpace
bullet Nouveaux Posts
bullet Mes récents posts
bullet Mes derniers sujets

Imprimer la page en PDF
___________________
bullet Postez une vidéo
bullet Postez un site médical
bullet Postez une Photo
bullet Postez un Article
bullet Postez une Actualité

Devenez MedeSpacien
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
MedeSpace FM
La radio Publique santé

Vous avez oublié votre mot de passe?



blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Résidanat 2015
annales pour le concours de residanat
- Numéro 01
- Numéro 02
- Numéro 03
- Numéro 04
- Numéro 05
- Numéro 06


blue-btm-left.png blue-btm-right.png
centerb-left.png centerb-right.png
center-left.png center-right.png
centerb-left.png centerb-right.png