Sujet de la discussion : MedeSpace.Net :: Conduite à tenir devant une adénopathie

Publié par La Pharmacienne le 26-05-2009 16:11
#4

2.2. Adénopathie profonde

Elle devra habituellement faire l’objet d’un prélèvement biopsique (par médiastinoscopie si médiastinale, par rétropéritonéoscopie, coelioscopie ou laparotomie si sous diaphragmatique).


3. S’il s’agit d’une polyadénopathie avec ou sans splénomégalie

Là, l’hémogramme vous permettra le plus souvent d’approcher le diagnostic. Il suffira de le confirmer par un examen paraclinique ciblé.



3.1. Il existe une anomalie sur l’hémogramme

Un syndrome mononucléosique
- Avec angine : MNI : MNI test / sérologie
- Sans angine
- CMV, toxoplasmose, VIH, Hépatite virale : sérologies
- Plus rarement, Leishmaniose, brucellose, BK secondaire u94; sérologie / ponction / biopsie


Une hyperlymphocytose ou des cellules lymphoïdes atypiques sans hyperlymphocytose :
Syndrome lymphoprolifératif chronique au premier rang par sa fréquence la leucémie lymphoïde chronique (mais aussi clone circulant d’un lymphome malin non Hodgkinien, maladie de Waldenström) : immunophénotypage des lymphocytes circulants +/- biopsie ganglionnaire et myélogramme.


Une blastose
Leucémie aiguë : myélogramme avec étude morphologique, immunophénotypique, cytochimique et cytogénétique.


Une ou des cytopénies (bi ou pancytopénie) sans blastoses
- Le Myélogramme obligatoire pourrait montrer :
- Une blastose : leucémie aiguë, complément immunophénotypique et cytochimique
- Un envahissement par des lymphocytes matures : lymphomes, biopsie ganglionnaire
- La présence de leishmanies : leishmaniose


Une polynucléose neutrophile et une éosinophilie
Hodgkin : le tableau de polyadénopathie +/- splénomégalie est rare u94; biopsie ganglionnaire