Plus de cholestérol, moins de plaisir sexuel ?
Publié par La Pharmacienne le Juillet 13 2009 12:33:48
Faire baisser son cholestérol, c'est bon pour votre coeur... mais cela serait également bon pour votre sexualité. Selon des chercheurs de l'Université de Naples, les femmes...

Nouvelles étendues

Faire baisser son cholestérol, c'est bon pour votre coeur... mais cela serait également bon pour votre sexualité. Selon des chercheurs de l'Université de Naples, les femmes souffrant d'une hyperlipidémie (excès de graisse dans le sang) sont moins sensibles à l'excitation ou à l'orgasme. Globalement, elles seraient moins satisfaites sexuellement.


Au total, les scientifiques ont recruté 441 femmes non ménopausées présentant une hyperlipidémie et 115 femmes du même âge ne présentant pas d'hyperlipidémie.


Toutes ont ensuite été interrogées via le questionnaire FSFI (Female Sexual Function Index) afin d'évaluer leur santé sexuelle, à travers des différents thèmes : le désir, l'excitation, la lubrification, l'orgasme, la satisfaction ou la douleur pendant les rapports...



Résultat : plus d'une femme atteinte d'hyperlipidémie sur deux (51 %) souffre d'une dysfonction sexuelle (score FSFI inférieur à 26, alors qu'elles ne sont que 21 % parmi les femmes sans d'hyperlipidémie.


Parmi les femmes présentant la plus mauvaise santé sexuelle (avec des scores FSFI inférieurs à 23), on retrouvait une femme atteinte d'hyperlipidémie sur trois (32 %) contre seulement une femme sur dix n'en souffrant pas.


Pour le docteur Esposito et son équipe, qui a réalisé l'étude, la mauvaise circulation du sang et un afflux sanguin moins important vers les organes génitaux pourraient être à l'origine de ces problèmes sexuels. Mais une interprétation uniquement basée sur les paramètres biologiques et l'âge peut passer à côté de paramètres indirectement liés à cette hyperlipidémie (surpoids, etc.).


De plus amples études devront être conduites pour confirmer ce lien et pour savoir si en agissant sur l'hyperlipidémie, on peut améliorer la santé sexuelle féminine. Dans l'attente de ces résultats, rien ne vous empêche de prévenir l'hyperlipidémie en mangeant plus équilibré et en pratiquant régulièrement une activité physique !



Source : J Sex Med.