Les médecins échangent leurs expériences
Publié par Administrateur le Septembre 06 2008 15:55:49
C’est à l’initiative de l’association des médecins généralistes de Mostaganem qu’un colloque maghrébin, le premier du genre, sera organisé en collaboration avec l’université de Mostaganem. +Info
Nouvelles étendues
C’est à l’initiative de l’association des médecins généralistes de Mostaganem qu’un colloque maghrébin, le premier du genre, sera organisé en collaboration avec l’université de Mostaganem.

Ce colloque qui sera structuré en séances plénières et en ateliers spécialisés devrait permettre aux participants de prendre connaissance des expériences respectives de leurs collègues nationaux et étrangers dans le domaine particulier de la médecine générale. A titre indicatif, voici les principales contributions autour desquelles s’articulera le colloque prévu pour novembre prochain dans l’un des amphis de l’université de Mostaganem.
Les deux interventions de premier ordre seront animées par le Pr. Charles Boelen, expert international, Responsable du département des ressources humaines auprès de l’OMS ; en séance plénière il parlera de l’intérêt de la médecine dans un système de santé performant et en atelier il abordera la dynamique de l’évolution de la formation en médecine générale en Algérie. De Tunisie (faculté de médecine de Monastir) le Pr. Ali Chadly abordera en plénière l’expérience tunisienne et en atelier il tentera de donner réponse à la question « quel type de médecine générale répond le mieux aux besoins de la population maghrébine ? »

Professeur à l’Université Hassan II de Rabat, Abdelkrim Laagab parlera de l’expérience marocaine en médecine générale. Il abordera en atelier la notion des compétences essentielle que devrait acquérir et pratiquer tout médecin généraliste maghrébin. Le Pr. Jacques Barrier, université de Nantes (France) abordera un aspect qui pourrait susciter beaucoup d’intérêts de la part des universitaires de Mostaganem, dont l’ouverture de la faculté de médecine pourrait intervenir dès l’année 2009/2010 ; en effet, sa communication en atelier s’intitule : « comment la faculté de médecine peut-elle se préparer à assumer au mieux les fonctions de formation et de recherches en médecine générale ? »

Ce sont les grandes lignes d’un colloque qui se veut très original, en ce sens que les participants à cette formation de très haute facture seront appelés à participer financièrement à cette rencontre. Même si cette participation se veut symbolique comme le soulignera Dr Hadjije, de l’association des généralistes de Mostaganem. Ce colloque dont l’utilité est évidente devrait drainer un grand nombre de généralistes algériens, dont la présence à Mostaganem sera certainement mise à profit pour parfaire une nécessaire mise à niveau avec les pratiques en vigueur ailleurs.

Source : ElWatan