Sétif : le virus de la néphrite aiguë toujours non identifié
Publié par Administrateur le Septembre 26 2008 17:37:48
Le virus à l’origine de l’apparition ces derniers temps de la néphrite aiguë ayant touché 42 personnes dont 5 enfants résidant dans leur majorité dans deux quartiers populeux de Sétif n’est toujours pas connu, a indiqué le docteur Lehtihet, directeur de la santé et de la population de la wilaya, lequel s’est montré rassurant. +Info
Nouvelles étendues
Le virus à l’origine de l’apparition ces derniers temps de la néphrite aiguë ayant touché 42 personnes dont 5 enfants résidant dans leur majorité dans deux quartiers populeux de Sétif n’est toujours pas connu, a indiqué le docteur Lehtihet, directeur de la santé et de la population de la wilaya, lequel s’est montré rassurant.

« Le diagnostic de l’épidémie ne peut être posé tant que les résultats des analyses des prélèvements ne sont pas arrivés. Dès que le virus sera détecté et classé par les équipes de l’institut pasteur d’Alger, tout sera rendu public. » « La situation est maîtrisée sachant que nous n’avons enregistré ces derniers jours aucun nouveau cas », dira notre interlocuteur, joint par téléphone.

Ce dernier omet de souligner que 8 autres personnes ont été hospitalisées depuis la visite de Saïd Barkat, ministre de la santé, de la Population et de la Réforme hospitalière le 4 septembre. Sous le sceau de l’anonymat, une source médicale qui a eu à prendre en charge de nombreux patients estime, pour sa part, que la vigilance des uns et la mobilisation des autres s’estompent. Notre source met une nouvelle fois le doigt sur la prolifération des rongeurs et l’insalubrité, qui sévit aux quatre coins de la capitale des hauts-plateaux, qui mérite un bien meilleur sort, sont à l’origine de ce phénomène.

Pour certains praticiens, la meilleure solution à cet épineux problème reste la prévention. Celle-ci doit être axée, disent-ils, sur des campagnes de dératisation devant venir à bout de la population de rongeurs qui prolifèrent à différents endroits de la cité.

Source : ElWatan