Qu'est-ce que le syndrome Guillain-Barré ?
Publié par hammar le Novembre 15 2009 10:50:39
Un cas «probable» a été signalé mardi en France, après une vaccination contre la grippe H1N1. Cette maladie du système nerveux périphérique reste très rare. Explications...


Nouvelles étendues

FOCUS - Un cas «probable» a été signalé mardi en France, après une vaccination contre la grippe H1N1. Cette maladie du système nerveux périphérique reste très rare. Explications.

Qu'est-ce que le syndrome Guillain-Barré ? C'est une maladie inflammatoire auto-immune [dysfonctionnement du système immunitaire, ndlr] qui s'attaque au système nerveux et provoque des lésions. Il s'agit d'une maladie relativement rare, avec chaque année en France entre 1 700 et 1 800 cas recensés. Il peut survenir à tout âge, indépendamment du sexe.

Quels sont les symptômes ? Les symptômes peuvent être bénins (fourmillements, pertes de sensibilité, tachycardie, maux de tête) ou peuvent conduire à des états beaucoup plus sérieux, comme d'importants troubles moteurs ou une paralysie complète. Le diagnostic se fait la plupart du temps par ponction lombaire ou électromyogramme. C'est une maladie potentiellement grave : 10 % des patients gardent des séquelles motrices et 5 % décèdent. La contagiosité de ce syndrome n'a pas été démontrée.

Quelle est la cause de cette maladie ? La cause exacte de cette maladie n'est pour l'heure pas connue. Mais, selon les experts, la survenue d'un syndrome de Guillain-Barré est précédée dans 60 à 70 % des cas d'une infection aiguë virale ou bactérienne des voies respiratoires ou gastro-intestinales. La grippe, une hépatite, la rougeole ou une mononucléose sont considérées comme des facteurs de risque possible.

Quel rapport avec le vaccin contre la grippe A ? Selon l'Afssaps, cette maladie peut à la fois être provoquée par la grippe et par le vaccin contre la grippe. Mais la grippe elle-même augmenterait plus le risque de Guillain-Barré que le vaccin. En effet, la plupart des études ne démontrent pas de risque accrû de le contracter en se faisant vacciner. Seules trois d'entre elles mettent en évidence un risque multiplié de 1,4 à 3 après vaccination.

L'incidence serait «de 4 à 7 cas pour 100 000 sujets porteurs» de la grippe, alors que le risque par le vaccin n'atteindrait qu'un cas pour un million de vaccinés. En 1976, aux Etats-Unis, 45 millions d'Américains avaient reçu un vaccin contre la grippe porcine. Près de 500 d'entres eux avaient développé un syndrome Guillain-Barré. 25 en étaient morts.

Pour l'heure, aucun cas de syndrome Guillain-Barré lié à la vaccination contre la grippe A n'a été recensé dans le monde. Le cas de la jeune Française n'est pas encore avéré : des examens complémentaires sont actuellement en cours.


Lefigaro