Comment un métabolite du DDT bouleverse les cellules cancéreuses du sein
Publié par Administrateur le Mars 03 2008 12:49:56
Une recherche a révélé que le métabolite principal de l’insecticide DDT serait associé à des tumeurs agressives du sein, mais aucune explication n’à été fournie à ce sujet jusqu’à nos jours. Aujourd’hui, un rapport paru dans la revue Breast Cancer Research révèle comment le DDT peut bouleverser les cellules cancéreuses du sein sensibles aux hormones.
Nouvelles étendues
Une recherche a révélé que le métabolite principal de l’insecticide DDT serait associé à des tumeurs agressives du sein, mais aucune explication n’à été fournie à ce sujet jusqu’à nos jours. Aujourd’hui, un rapport paru dans la revue Breast Cancer Research révèle comment le DDT peut bouleverser les cellules cancéreuses du sein sensibles aux hormones.

Michel Aube et ses collègues à l’Université Laval et à l’Institut national de santé publique au Québec, Canada publièrent des résultats indiquant que le métabolite principal du DDT¡, le 1,1-dichloro-2,2-bis(p-chlorophenyl) éthylène (p,pi'-DDE), augmenterait la progression du cancer du sein. Ils signalèrent un mécanisme par le biais duquel le p,p¡'-DDE s’oppose à la voie de signalisation des androgènes qui inhibe la croissance des cellules cancéreuses du sein sensibles aux hormones.

L’équipe testa l’effet du p,p¡'-DDE sur la prolifération des cellules CAMA-1, une lignée humaines de cellules cancéreuses du sein exprimant le récepteur alpha des œstrogènes (ERa) et le récepteur des androgènes (AR), avec ou sans des concentrations physiologiques d’œstrogènes et d’androgènes. Ils évaluèrent également les modifications induites par le p,p¡'-DDE dans l’entrée au cycle cellulaire et dans l’expression de gènes dépendants des stéroïdes sexuelles dont l’ESR1 et le CCND1, ce dernier codant une protéine clé impliquée dans la prolifération cellulaire.

Lorsque les œstrogènes et les androgènes étaient présents au sein de la culture cellulaire, des concentrations de plus en plus élevées de p,p¡'-DDE accélérèrent la croissance des cellules cancéreuses du sein CAMA-1. Le p,p¡'-DDE eu un effet similaire sur la prolifération des cellules MCF7-AR1, une lignée cellulaire sensible aux œstrogènes génétiquement modifiée pour surexprimer des AR. Le fait d’ajouter l’androgène puissant dihydrotestostérone et l’œstradiol au milieu de la culture cellulaire diminua le recrutement de cellules CAMA-1 dans la phase S et l’expression d’ESR1 et de CCND1, en comparaison avec les cellules traitées par œstradiol seul. Ces effets induits par l’androgène furent bloqués tout aussi efficacement par le p,p¡'-DDE et l’antiandrogène puissant hydroxyflutamide.

‘Nos résultats indiquent qu’en plus des composés oestrogéniques, centre d’attention des chercheurs durant les décennies passées, des produits chimiques bloquant l’AR favoriseraient la progression du cancer du sein' signale Pierre Ayotte, dirigeant l’équipe de recherche.

En savoir plus:

1. 1,1-dichloro-2,2-bis(p-chlorophenyl)ethylene (p,p¡'-DDE) disrupts the estrogen-androgen balance regulating the growth of hormone-dependent breast cancer cells
Michel Aube, Christian Larochelle and Pierre Ayotte

Source: BioMed Central - "EurekAlert!, a service of AAAS" - InformationHospitaliere.com