Des scientifiques britanniques établissent la carte génétique de deux cancers
Publié par La Pharmacienne le Décembre 22 2009 00:36:51


Des scientifiques britanniques ont établi pour la première fois la carte génétique complète de deux formes courantes de cancer (peau et poumons), qui pourrait marquer un tournant...

Nouvelles étendues





Des scientifiques britanniques ont établi pour la première fois la carte génétique complète de deux formes courantes de cancer (peau et poumons), qui pourrait marquer un tournant dans le traitement de ces maladies, selon deux articles publiées jeudi dans le magazine scientifique Nature. Les cartes du génome des tumeurs révèlent les mutations d'ADN qui causent des cancers de la peau et des poumons, ce qui pourrait révolutionner la façon dont ces maladies sont diagnostiquées et traitées au cours des prochaines années. Cela pourrait notamment permettre d'élaborer des traitements sur mesure pour les patients.


Les cancers sont provoqués par des altérations génétiques – des mutations de l'ADN – qui peuvent être provoquées par des facteurs environnementaux comme la fumée du tabac, des substances chimiques nocives ou des rayons ultraviolet, qui poussent certaines cellules à croître de façon incontrôlée. Des scientifiques de l'institut Sanger, financé par le Wellcome Trust, et leurs collaborateurs américains et néerlandais, ont cartographié les altérations génétiques créées par les tumeurs chez des patients souffrant de cancer du poumon et d'un mélanome malin, un cancer de la peau pouvant être mortel. "C'est un moment fondamental dans la recherche sur le cancer. (...) Aujourd'hui, pour la première fois, dans le cas de deux cancers, un mélanome et un cancer du poumon, nous avons fourni une liste complète des anomalies d'ADN", a souligné le professeur Mike Stratton, qui a mené ce projet.


Les recherches des scientifiques, publiées par Nature, permettront aussi de mieux comprendre comment l'organisme essaie de réparer les dégâts causés par les cancers et d'empêcher la maladie de se propager. Peter Campbell, un expert en génétique des cancers qui a participé aux recherches, a souligné que le nombre de mutations découvertes – 33 345 pour le mélanome et 22 910 pour le cancer des poumons – était remarquable. Ces recherches sont effectuées dans le cadre du Consortium international pour le génome du cancer, auquel participent dix pays, et qui cherche à établir un catalogue de toutes les altérations génétiques de différents types de cancer.


Le Monde