Quand l’OMS révise le spermogramme
Publié par La Pharmacienne le Juin 16 2010 12:59:52
Une stérilité masculine peut être liée à une production de spermatozoïdes de mauvaise qualité ou une insuffisance de production ou encore une anomalie du transport de ces spermatozoïdes. L'analyse du sperme est l'examen le plus important dans l'évaluation de la fertilité masculine. Principal outil, le spermogramme mesure des paramètres comme le volume et la concentration du sperme et le nombre, la mobilité, la taille et la forme des spermatozoïdes.


L’application et l’interprétation des valeurs de références établies précédemment par l’OMS présentaient certaines limites. Les données provenaient de populations définies de manière imprécise et avaient été obtenues par des laboratoires dont on ne savait pas si leurs méthodes d’analyse étaient comparables.


Il manquait également des données sur le sperme des pères récents.


A partir d’une initiative et d’un soutien technique et financier de l’OMS, une étude a été effectuée dans le but de déterminer les paramètres de la fonction spermatique susceptibles de présenter un réel intérêt clinique dans le diagnostic et la prédiction de la fertilité de l’homme.


Les données ont été obtenues à partir de laboratoires utilisant des méthodes standardisées dans l’analyse du spermogramme. Elles concernaient 4 500 hommes de 14 pays sur quatre continents, parmi lesquels 1 953 hommes (âge moyen 31+5 ans ; 18 à 53 ans) dont les partenaires étaient devenues enceintes sur une période maximale de 12 mois (time-to pregnancy = TTP < 12 mois) tandis que pour les autres le statut de fertilité ou le TTP n’étaient pas connu. L’âge global variait de 17 à 67 ans.


Les limites inférieures des références pour une distribution unilatérale (le cinquième centile : IC=95 %), ont été établies à partir des hommes dont la partenaire avait eu un TTP < ou = 12 mois (nombre d’échantillons = 1 953) : volume de sperme à 1,5 ml (1,4-1,7) ; nombre total des spermatozoïdes de 39 millions par éjaculation (33-46) ; concentration de sperme de 15 million par ml (12-16) ; vitalité de 58 % de spermatozoïdes vivants (55-63) ; mobilité progressive de 32 % (31-34) ; total de mobilité progressive + non progressive, 40 % (38-42) ; formes morphologiques normales de 4 % (3-4). Ces valeurs sont plus faibles que celles utilisées précédemment, excepté le nombre total de spermatozoïdes par éjaculation. La qualité du sperme de cette population de référence était supérieure à celle des hommes de la population générale et à celle des hommes considérés comme présentant une normozoospermie.


Malgré les différences méthodologiques entre les centres et entre les différentes périodes, les valeurs présentées par cette étude sont regardées comme acceptables en terme de représentativité des caractéristiques globales du sperme des hommes fertiles.


En combinaison avec les données cliniques, elles constituent un moyen approprié pour juger de la qualité du sperme et établir un pronostic de fertilité. Les résultats de cette analyse seront inclus dans la future cinquième édition de « WHO laboratory manual for the examination and processing of human semen ».



Dr Viola Polena, JIM

Cooper TG, Noonan E, von Eckardstein S, Auger J, Baker HW, Behre HM, Haugen TB, Kruger T, Wang C, Mbizvo MT, Vogelsong KM. World Health Organization reference values for human semen characteristics. Hum Reprod Update. 2010; 16: 231-45.