Ananas : il ne combat pas la cellulite, mais il a bien d'autres vertus
Publié par MedeSpaceNews le Juillet 19 2011 21:13:28
Les apports en minéraux et en vitamines de ce fruit modérément énergétique sont équilibrés.Un peu d'histoire

La première trace d'un fruit ressemblant à l'ananas remonte aux fouilles dans la villa de l'éphèbe à Pompéi sur une peinture murale. Ce fruit est originaire du Brésil, d'Amérique centrale ainsi que des Caraïbes et son nom signifierait "parfum des parfums". Mais l'histoire retient que c'est Christophe Colomb qui le découvrit lorsqu'il arriva en Guadeloupe en 1493, lors de son deuxième voyage vers le Nouveau Monde. Une tranche d'ananas était alors offerte aux navigateurs qui débarquaient sur l'île.

Christophe Colomb le rapporta en Europe. Cultivé sous serre dès le XVIe siècle (notamment à Choisy-le-Roi pour Madame de Maintenon), il n'est arrivé sur les marchés qu'à partir du XIXe siècle. Mais il faut attendre le XXe pour qu'une société américaine mette au point des méthodes industrielles de production. L'ananas est actuellement produit dans toutes les régions tropicales du monde. Il en existe de nombreuses variétés.

Valeur nutritionnelle

Pour 100 g : 50 kilocalories, 87 g d'eau, 12 à 15 g de glucides (selon le degré de maturation), 0,5 g de protides, 1,3 g de fibres, 150 mg de potassium, 12 mg de magnésium, 20 mg de vitamine C.

Bienfaits pour la santé

L'ananas est surtout connu pour la présence de broméline (aussi appelée bromélaïne) dans le fruit mûr et notamment dans la tige. Cette enzyme détruit les protéines, c'est pourquoi elle a été présentée de façon totalement erronée comme "la" solution minceur, idéale pour combattre la cellulite. Or, elle ne s'attaque nullement aux graisses. Cela explique le fait que si les régimes à base d'ananas frais peuvent effectivement faire maigrir, c'est au prix d'un important déséquilibre alimentaire et sans effet durable.

En revanche, la broméline a bien d'autres qualités. Elle facilite la digestion en stimulant les sécrétions digestives (et bien sûr en segmentant les protéines). Elle fluidifie le sang et elle limite l'agrégation des plaquettes, ce qui permet de réduire les crises d'angine de poitrine ainsi que les risques de thrombose et de phlébite. Elle a également des propriétés anti-inflammatoires, d'où son usage dans le traitement des oedèmes post-traumatiques et postopératoires, ainsi que des tendinites. Grâce à son pouvoir désinfiltrant, elle a un rôle bénéfique dans les régimes associés à la rétention d'eau ou à la cellulite. Enfin, elle a un effet cicatrisant et elle permettrait de lutter contre certains parasites, notamment les amibes.

Quelques conseils

L'ananas est un fruit tropical qui ne se conserve pas au réfrigérateur. Quant à la broméline, elle est dégradée par la chaleur et absente des conserves. Mais, toujours présente dans le jus de ce fruit, elle peut servir à attendrir la viande.

La moitié de ses sucres sont synthétisés en fin de maturation et se concentrent sous l'écorce ; en cas de régime, mieux vaut choisir un ananas pas trop mûr et découper généreusement son écorce pour réduire sa teneur en sucre de moitié.

Pour combattre l'acné, certains préconisent de frotter un morceau d'ananas sur les zones concernées : cela neutraliserait les acides gras, mais en enlevant la pellicule protectrice de la peau...

Source:lepoint.fr