Les antironflements : des solutions à dormir debout
Publié par MedeSpaceNews le Mars 17 2012 22:08:39
astilles, sprays, lubrifiants, acupuncture... Beaucoup de solutions sont vendues pour ne plus ronfler. Pas de quoi garantir le calme de vos nuits.. Un grizzli !» C’est ce qu’inspirent à Virginie les vrombissements nocturnes de son conjoint. Comme lui, 20% des Français ronflent fréquemment, dont la moitié quotidiennement. Tout ça en raison d’une obstruction du pharynx due, souvent, au relâchement de la langue vers l’arrière quand on dort sur le dos. L’air passe alors en force et fait vibrer bruyamment le voile prolongeant la partie osseuse du palais.
Un arsenal de solutions hétéroclite

De fait, les offres de solutions «antironflements» font florès sur le marché avec un arsenal hétéroclite : pastilles à sucer, patchs à coller sur les narines, canule souple à s’enfoncer dans la gorge, sprays lubrifiants et même bague d’acupuncture. Hélas ! «Aucun de ces procédés ne fonctionne, affirme Elisabeth Frija Orvoen, pneumologue au service pathologie du sommeil de l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris. La plupart des patients qui viennent nous voir les ont essayés et ont été très déçus.»

Sans compter que ces techniques sont potentiellement dangereuses. «Un ronfleur doit d’abord consulter un médecin pour ne pas risquer de passer à côté d’un problème sérieux. Dans certains cas, le ronflement est en effet un symptôme de l’apnée du sommeil, due à une fermeture complète du pharynx. Ces apnées peuvent avoir des complications graves comme l’hypertension artérielle ou bien des troubles cardio-vasculaires», poursuit le docteur Bernard Fleury, responsable de l’unité du sommeil à l’hôpital Saint-Antoine de Paris.

Pas de quoi décourager les fabricants dont certains proposent même des ersatz de dispositifs médicaux réputés efficaces : les «orthèses d’avancée mandibulaire». Il s’agit de gouttières posées sur les dents et réglées de façon à projeter légèrement la mâchoire inférieure vers l’avant, et empêcher ainsi la fermeture du pharynx. Sans résultat garanti, là encore.
Attention aux orthèses vendues sur Internet

«De telles orthèses doivent être prescrites par un médecin après un examen rigoureux. Elles sont faites sur mesure avec un dentiste qui s’assure que la dentition est apte à les recevoir. Le réglage se fait au millimètre. Or, les orthèses vendues sur Internet et en pharmacie ne sont pas vraiment réglables et sont posées sans l’avis d’un expert, au risque de causer des dommages aux dents», assure Bernard Fleury. Malheureusement, les orthèses prescrites par les médecins coûtent de 600 à 1000 euros – visites médicales incluses – et sont remboursées uniquement pour les apnées du sommeil. Alors que les fausses orthèses se vendent généralement moins de 50 euros… On comprend la tentation, mais le résultat sera lui aussi au rabais !

sciencesetavenir.fr