Quelle est l'efficacité de la compression pneumatique intermittente après un AVC ?
Publié par Administrateur le Janvier 10 2015 13:42:28
Un essai mené au Royaume-Uni aboutit à des conclusions contrastées

Nouvelles étendues

Contexte

Les résultats de l'essai CLOTS 3 ont montré que la compression pneumatique intermittente (CPI) permet de réduire le risque de thrombose veineuse profonde et d'améliorer la survie chez les patients immobilisés ayant subi un AVC. La CPI est désormais largement utilisée dans les unités de soins spécialisées en AVC. Nous décrivons ici l'invalidité, les conditions de vie, la qualité de vie et les coûts hospitaliers des patients dans le cadre de l'essai CLOTS 3.


Méthodes

Dans l'essai CLOTS 3, un essai à groupes parallèles mené dans 94 hôpitaux au Royaume-Uni, des patients immobilisés ayant subi un AVC après 0 à 3 jours d'hospitalisation ont été répartis selon une proportion de 1:1 pour recevoir ou non une CPI, au moyen d'une séquence d'attribution générée par ordinateur dans le cadre d'un système de randomisation centralisé. Nous avons suivi les patients à 6 mois environ par un questionnaire administré par téléphone ou voie postale afin d'évaluer les critères d'évaluation secondaires suivants : invalidité (échelle d'invalidité d'Oxford [Oxford Handicap Scale, OHS]), conditions de vie, qualité de vie liée à la santé (EQ5D-3L) et coûts hospitaliers (d'après l'utilisation de la CPI et la durée d'hospitalisation). Les patients et les soignants qui ont rempli les questionnaires postaux n'étaient pas en aveugle vis-à-vis du traitement attribué, mais le suivi par téléphone chez les participants n'ayant pas répondu l'était. Toutes les analyses ont été effectuées sur la population en intention de traiter. Cet essai est enregistré sous le numéro ISRCTN93529999.


Résultats

Entre le 8 décembre 2008 et le 6 septembre 2012, nous avons recruté 2 876 patients, soit 1 438 dans chaque groupe. En dépit de la réduction indiquée précédemment du risque de thrombose veineuse profonde proximale à 30 jours (critère d'évaluation principal), il n'y avait aucune différence significative en termes d'invalidité (OHS : 0 à 2 contre 3 à 6, risque relatif [RR] corrigé de 0,98 ; IC à 95 % : 0,80 à 1,19 ; p = 0,83 ; analyse commune ordinale corrigée RR de 0,97 ; IC à 95 % : 0,86 à 1,11), conditions de vie (soins en établissement contre sans ; RR corrigé de 1,11 ; IC à 95 % : 0,89 à 1,37 ; p = 0,358) ou qualité de vie liée à la santé (valeur d'utilité médiane de 0,26, intervalle interquartile [IIQ] de -0,07 à 0,66 avec CPI et de 0,27, -0,06 à 0,64, sans CPI ; p = 0,952). Le coût estimatif de la CPI était de 64,10 £ par patient (écart-type [ET] = 28,3). Les coûts directs de la prévention d'une thrombose veineuse profonde et du décès étaient de 1 282 £ (IC à 95 % : 785 à 3 077) et de 2 756 £ (1 346 à non estimable), respectivement, avec CPI. On a observé une hausse des coûts hospitaliers de 451 £ avec CPI par rapport à sans CPI, en raison d'une plus longue hospitalisation (44,5 jours en moyenne [ET = 37,6] contre 42,8 jours [37,2] ; différence moyenne de 1,8 jour ; IC à 95 % : -1,0 à 4,5). À 6 mois, malgré une augmentation de la survie (152,5 jours [ET = 60,6] avec CPI contre 148,1 jours [64,3] sans CPI ; différence moyenne de 4,5 jours ; IC à 95 % : -0,2 à 9,1), on observait une augmentation non significative de la survie corrigée en fonction de la qualité associée à la CPI (27,6 jours [ET 40,6] avec CPI contre 26,7 jours [39,6] sans CPI ; différence moyenne de 0,9 jour ; IC à 95 % : -2,1 à 3,9).


Interprétation

La CPI est peu coûteuse, prévient la thrombose veineuse profonde, améliore la survie, mais pas les résultats fonctionnels, et ne conduit pas à un gain significatif de la survie corrigée en fonction de la qualité. Au moment de décider de traiter un patient par CPI, les cliniciens doivent prendre en compte tous ces effets potentiels.

Références

CLOTS (Clots in Legs Or sTockings after Stroke) Trials Collaboration. Effect of intermittent pneumatic compression on disability, living circumstances, quality of life, and hospital costs after stroke: secondary analyses from CLOTS 3, a randomised trial. Lancet Neurol. 2014;13:1186-92.