Amélioration des résultats après une fracture de la hanche chez les personnes âgées
Publié par Administrateur le Février 16 2015 17:46:48
Faut-il organiser le traitement sous forme de soins orthogériatriques ?

Nouvelles étendues
Faut-il organiser le traitement sous forme de soins orthogériatriques ?

Contexte

La plupart des patients atteints de fractures de la hanche ont en commun un grand âge (>70 ans), une fragilité et une détérioration fonctionnelle, et leurs résultats à long terme sont sombres et s’accompagnent d’une hausse des coûts. Nous avons comparé l’efficacité et la rentabilité d’administrer à ces patients des soins gériatriques complets, dans un service de gériatrie dédié, par rapport aux soins orthopédiques habituels.


Méthodes

Nous avons réalisé un essai prospectif contrôlé et randomisé, mené en groupes parallèles dans un seul centre. Entre le 18 avril 2008 et le 30 décembre 2010, nous avons randomisé des patients âgés de 70 ans ou plus vivant à leur domicile, qui avaient subi une fracture de la hanche et étaient capables de marcher 10 m avant leur fracture, pour recevoir soit des soins gériatriques complets soit des soins orthopédiques dans un service d’urgence, pour composer l’échantillon requis de 400 patients. La randomisation a été effectuée via Internet et générée par ordinateur selon la méthode des blocs avec des blocs de taille inconnue. Le critère d’évaluation principal, analysé sur la population en intention de traiter, était la mobilité mesurée d’après la version abrégée de la batterie de tests de performances physiques (Short Physical Performance Battery, SPPB), 4 mois après l’intervention chirurgicale consécutive à la fracture. Les patients et le personnel de soins n’étaient pas en aveugle vis-à-vis du type de traitement ; les évaluateurs n’étaient que partiellement en aveugle vis-à-vis du traitement lors du suivi. Cet essai est enregistré sur le site ClinicalTrials.gov sous la référence NCT00667914.


Résultats

Nous avons évalué 1 077 patients du point de vue de l’admissibilité et nous en avons exclu 680, principalement parce qu’ils ne répondaient pas aux critères d’inclusion (patients vivant en maison de retraite ou âgés de moins de 70 ans, par exemple). Parmi les patients restants, nous avons randomisé 198 patients pour bénéficier de soins gériatriques complets et 199 patients pour recevoir des soins orthopédiques. À 4 mois, 174 patients restaient dans le groupe de soins gériatriques complets et 170 dans le groupe de soins orthopédiques ; la principale raison des abandons était le décès. Les scores SPPB moyens à 4 mois étaient de 5,12 (ET = 0,20) pour les soins gériatriques complets et 4,38 (ET = 0,20) pour les soins orthopédiques (différence entre les groupes = 0,74 ; IC à 95 % : 0,18-1,30 ; p = 0,010).


Interprétation

L’hospitalisation immédiate de patients âgés de 70 ans ou plus après une fracture de la hanche pour bénéficier de soins gériatriques complets, dans un service dédié, a permis d’améliorer la mobilité à 4 mois par rapport aux soins orthopédiques habituels. Les résultats laissent penser que le traitement des patients âgés ayant subi une fracture de la hanche devrait être organisé sous forme de soins orthogériatriques.


Sources :

Prestmo A, Hagen G, Sletvold O, et al. Comprehensive geriatric care for patients with hip fractures: a prospective, randomised, controlled trial. The Lancet. 2015; http://dx.doi.org/10.1016/S0140-6736(14)62409-0.