Développement d'un kit de diagnostic in vitro de l'hépatite chronique virale
Publié par La Pharmacienne le Avril 01 2015 00:05:12
En collaboration avec le centre d'excellence sur l'hépatite virale de l'Assistance Publique Hôpitaux de Paris (AP-HP) de l'hopital Beaujon et de l'Inserm...
Nouvelles étendues

Créé en 2003 et basée à Paris, Ariana (R) Pharma est une entreprise qui fournit des logiciels et des services d'aide à la décision pour l'optimisation de la recherche et du développement de médicaments. Récemment, celle-ci avait annoncé l'adoption de sa technologie KEM (R) (Knowledge Extraction and Management) par la FDA (Food and Drug Administration) américaine. Aujourd'hui, elle confirme sa participation au projet Hepachronix, en collaboration avec le centre d'excellence sur l'hépatite virale de l'Assistance Publique Hôpitaux de Paris (AP-HP) de l'hopital Beaujon et de l'Inserm, ainsi qu'avec l'entreprise Bio-Rad France.


Rappelons que Hepachronix vise à approfondir la compréhension des processus par lesquels la fibrose hépatique, chez les patients infectés par le VHC, évolue depuis un stade précoce et modéré vers des maladies graves du foie comme la cirrhose ou le carcinome hépatique. Le diagnostic des patients à un stade précoce de la fibrose est en effet essentiel pour pouvoir les traiter le plus tôt possible. Cependant, près de 40% des patients infectés par le VHC ne répondent pas au traitement antiviral standard. Hepachronix vise donc à développer des biomarqueurs supplémentaires pour caractériser le statut de répondeur des patients et adapter le traitement en conséquence. A terme, un kit de diagnostic in vitro de l'hépatite chronique virale devrait donc être commercialisé.


Précisons que ce projet a obtenu la labellisation du pôle de compétitivité Medicen Paris Région, mais aussi un financement du Fonds Unique Interministériel (FUI) et de la région Ile-de-France, et qu'Ariana (R) Pharma et ses partenaires se partageront les royalties issues des ventes des réactifs de diagnostic in vitro qui seront commercialisés par les laboratoires Bio-Rad. La participation d'Ariana (R) Pharma à ce projet confirme sa position croissante dans l'identification de biomarqueurs et démontre la puissance de sa plate-forme KEM (R) appliquée au diagnostic des maladies.